Carrefour de l'actualité

50 scientifiques de Polytechnique Montréal parmi le top 2 % des plus cités dans leur champ de recherche

24 février 2021 - Source : NOUVELLES

Les noms de cinquante scientifiques actuels et anciens de Polytechnique Montréal figurent sur la liste des chercheuses et chercheurs les plus performants au monde dans leur champ de recherche respectif, selon une étude provenant de l’Université Stanford.

Représentation d'activités de recherche. (Photo : Pixabay, licence CC0)
(Photo : Pixabay, licence CC0)


Les auteurs du classement ont dévoilé leur méthodologie dans un article paru initialement dans la revue PLOS Biology en août 2019. L’automne dernier, ils ont dévoilé une mise à jour de leur base de données, offrant un aperçu des scientifiques les plus cités au cours de l’année 2019.

La liste regroupe des dizaines de milliers de noms de partout sur la planète qui appartiennent tous au « top 2 % » des scientifiques les plus cités dans leur domaine. Du lot, 33 scientifiques affiliés à Polytechnique Montréal se sont même glissés parmi le top 2 % des plus performants toutes disciplines confondues, soit parmi les 100 000 scientifiques les plus cités au monde.

Les auteurs de l’étude se sont basés sur six indicateurs pour établir leur classement. Outre le nombre de citations, ils ont considéré l’indice de Hirsch (h-index, en anglais), l’indice Shreiber « hm-index » qui prend en compte le nombre de coauteurs et coautrices d’une publication, ainsi que trois indicateurs relatifs à la position de l’autrice ou de l’auteur parmi la liste des coauteurs. L'étude a analysé les données de 1965 à 2019, couvrant environ 7 millions de scientifiques dans 22 domaines majeurs.

Reflet du travail d’une carrière

Le classement proposé par les chercheurs de l’Université Stanford comporte certaines lacunes, considère Christine Brodeur, bibliothécaire au sein de l’équipe des services-conseils à la Bibliothèque Louise-Lalonde-Lamarre de Polytechnique Montréal.

Selon elle, il se veut avant tout le reflet de la contribution globale d’une chercheuse ou d’un chercheur au cours de sa carrière, les citations d’articles parus depuis 1965 ayant le même poids que les citations d’articles publiés plus récemment. Elle en prend pour preuve la présence de professeurs retraités de Polytechnique au sein de la liste.

« Le calcul défavorise assurément les chercheuses et chercheurs en début de carrière », souligne Christine Brodeur. « Il faut donc garder en tête qu’un scientifique qui ne fait pas partie de ce classement n’est pas moins performant pour autant. »
 

Christine Brodeur, bibliothécaire au sein de l’équipe des services-conseils à la Bibliothèque Louise-Lalonde-Lamarre.

Christine Brodeur, bibliothécaire au sein de l’équipe des services-conseils à la Bibliothèque Louise-Lalonde-Lamarre. (Photo : Denis Bernier photographe)


La spécialiste souligne également que les pratiques de citations varient grandement d’une discipline à une autre, rendant les comparaisons boiteuses entre les chercheurs de différentes disciplines.

« Un auteur spécialisé en informatique, par exemple, peut se retrouver dans le top 2 % de son domaine sans appartenir pour autant au groupe de tête dans le classement global », indique-t-elle. « On observe ce genre de situation parce qu’en plus de pratiques de citations différentes dans cette discipline, certaines communications scientifiques ne passent tout simplement pas par la publication d’articles scientifiques. »

La comparaison avec d’autres organisations est difficile étant donné le format des données, mais au premier coup d’œil, on peut affirmer sans se tromper que nos professeures et nos professeurs font bonne figure. »

 

Les 50 professeurs et chercheurs actuels et anciens de Polytechnique Montréal appartenant au top 2 % des auteurs les plus cités pour l’année 2019
(En ordre alphabétique)

Notes

*   Personne à la retraite ou qui n’est plus affiliée à Polytechnique Montréal
**  Chercheur ou chercheuse
*** Présent dans deux départements
 

Merci à Christine Brodeur et Manon Du Ruisseau, de la Bibliothèque Louise-Lalonde-Lamarre, pour leur contribution à l'article.


En savoir plus

L’article original publié dans PLOS Biology

À lire aussi

29 novembre 2023
NOUVELLES

Une soixantaine de scientifiques affiliés à Polytechnique Montréal apparaissent dans un top 2% des autrices et auteurs les plus cités au monde

14 juin 2018
NOUVELLES

Pratiques d’attribution du statut d’auteur : « Nature » s’intéresse aux travaux de professeurs de Polytechnique