Activités

Découvrez les activités du Département de génie chimique.

 

Séminaires Découverte Baccalauréat

Pendant les sessions d'automne et d'hiver, le Département de génie chimique invite des conférenciers et conférencières qui viennent discuter de divers sujets scientifiques, culturels ou économiques. De la science de la nourriture au génie aérospatial, en passant par l'environnement, les changements climatiques, l’intelligence artificielle, les neurosciences et l’entrepreneuriat, les séminaires Découverte sont une occasion d’élargir vos horizons!

 

Les Séminaires Découverte du Baccalauréat auront lieu les jeudis à 12h30pm en mode virtuel.

Un lien web sera attitré pour chacun des séminaires.

Programmation automne 2020

22 Octobre 2020 à 12h30PM -

Marie-Hélène Besner
Head Quality Ops
Novartis, Suisse

Marie-Hélène Besner conférencière Séminaire Découverte génie chimique Polytechnique MontréalUn monde de possibilités pour les diplômés de GCH : ingénierie, production, R&D, qualité, amélioration continue, gestion de personnel, Suisse, Slovénie ... et quoi d’autre !

Un bac en génie chimique peut vous amener dans plusieurs avenues. J’aimerais vous expliquer mon parcours après l’obtention de mon diplôme, seulement un bac. Dans cette présentation, j’aimerais vous expliquer comment mes études en génie chimique m’ont amenée à travailler dans plusieurs domaines, à obtenir plusieurs postes dans différentes organisations et dans plusieurs pays avec plusieurs cultures. Basée sur mon expérience en Slovénie et en Suisse, j’aimerais vous présenter comment on peut s’adapter à un nouveau pays, une nouvelle culture ou un nouvel emploi rapidement.

Biographie
Marie-Hélène Besner est Directrice Qualité des Opérations dans une usine Novartis en Suisse. Elle a obtenu son diplôme de génie chimique en 2005 de l’École Polytechnique de Montréal. Elle a occupé divers emplois dans 2 grandes compagnies internationales dans 3 pays différents. Elle a travaillé en R&D, production, ingénierie, en amélioration continue et en qualité. Elle est présentement en charge d’une équipe de plus de 40 personnes. Elle est responsable de la qualité en production et dans les laboratoires pour une usine de produits stériles.

29 october 2020 à 12h30 -

Normand Mousseau
Professeur
Université de Montréal

Directeur académique
Institut de l'énergie Trottier - http://iet.polymtl.ca

la lutte aux changements climatiques et les leçons de la crise sanitaire

Le climat mondial se détraque à vitesse qui s’accélère. Pourtant, malgré la multiplication des objectifs toujours plus ambitieux en matière de réduction des émissions de GES, nos sociétés tardent à se transformer. Dans cette présentation, je vais revenir sur les différentes approches qui ont été développées, au cours des dernières années, pour accélérer le changement. Je discuterai aussi des questions que suscite la réaction à la pandémie quant à la validité des prémisses de l’action sur le climat.

Biographie
Normand Mousseau est professeur de physique à l'Université de Montréal, directeur de l'Institut de l’énergie Trottier et professeur associé au département de génie physique à Polytechnique Montréal. Spécialiste des matériaux complexes, de l'énergie et des ressources naturelles, il est très impliqué en politique énergétique et climatique. Il a coprésidé en 2013 la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec et a publié plusieurs livres grand public sur le sujet. En 2018, il fut co-auteur des "Perspectives énergétiques canadiennes à l'horizon 2050" et est un des membres fondateurs de l'Accélérateur de transition qui réunit des chercheurs, des experts de l’industrie et des dirigeants de la société civile pour imaginer, planifier et orienter des trajectoires de transformation qui aideront les Canadiens à prospérer au XXIe siècle et au-delà. Son prochain livre, « Pandémie. Quand la raison est tombée malade », sortira aux Éditions du Boréal à la fin novembre 2020.

19 novembre 2020 à 12h30pm -

Marc Simard
Scientifique principal
Laboratoire de propulsion à réaction de la NASA

Marc Simard conférencier  génie chimique Polytechnique MontréalDu saguenay (Arvida) à la nasa pour observer les forêts et les rivières à partir de l'espace

Cette présentation décrit le parcours académique ainsi que les avancées en recherche de Marc Simard, Scientific Principal au Jet Propulsion Laboratory de la NASA.  Dr. Simard discutera entre autres des différentes décisions et choix de carrière qui l’ont menés à la NASA.  Il discutera aussi des nouveaux instruments de télédétection permettant d’observer les forêts et cours d’eau de la surface Terrestre pour contraindre les modèles numériques et ainsi mieux prédire l’impact de changements climatiques ou des infrastructures sur les ressources naturelles. De récentes avancées technologiques en télédétection radar et lidar, permettent aujourd’hui de révolutionner plusieurs disciplines scientifiques et étendre leurs applications pour le bénéfices de l’humanité. En effet, l’accès accrue à une multitude de sources de données améliore déjà la manière de gérer le territoire et ses resources naturelles. 

Biographie
Marc Simard, orginaire d’Arvida (devenu Jonquière et maintenant Saguenay), a obtenu un Baccalauréat en physique avec honneur en astrophysique de Queen’s University. Il est ensuite allé poursuivre ses études à l’Université Laval pour obtenir une Maîtrise en radio-astronomie et un Doctorat en Sciences Géomatique (Télédétection) en 1998.  Il s’en va alors au Jet Propulsion Laboratory (Pasadena, Californie) pour y poursuivre ses recherches en tant que post-doctorant.  Engagé officiellement en 2001, il est maintenant Scientifique Principal au JPL au sein de la section “Radar Science and Engineering”.  Sa recherche touche le développement de technologies radar et algorithmes pour le suivi des forêts et cours d’eau. 

Sites web:
https://landscape.jpl.nasa.gov/ 
https://deltax.jpl.nasa.gov/
www.youtube.com/channel/UC5ayD1FMMiXrssX_sZPY2rw
 

26 novembre 2020 à 12h30pm -

Pierre Sarazin
Directeur R&D et Services Techniques
PolyExpert Inc.

Doit-on s'attendre à plus de développement durable dans l'emballage plastique avec la pandémie?

Pierre Sarazin conférencier séminaire découverte génie chimique polytechnique montréal

La pandémie mondiale de 2020 a créé une forte dynamique de changement durable après avoir révélé la fragilité des chaînes d'approvisionnement mondiales. Bien que les bannissements des plastiques aient été populaires ces dernières années, le public a récemment été témoin de l'importance des plastiques dans de nombreux articles de protection personnelle ainsi que d'une augmentation de leur utilisation dans les emballages. Les plastiques sont définitivement un outil clé pour assurer la santé et la sécurité. Cependant, bien que les plastiques aient temporairement laissé leur place en première ligne, nos efforts pour les rendre plus durables ne doivent pas ralentir, et on doit s’assurer qu’on n’augmente pas les déchets.

Au contraire, ces changements devraient favoriser l'expansion d'un modèle d'économie circulaire, qui offre des solutions convaincantes pour faire face à la situation actuelle. Cette présentation examinera si cette crise pandémique mondiale a eu et pourrait avoir des effets positifs en transformant les circonstances en opportunités et en imposant des changements vers le développement durable.

Biographie
Pierre Sarazin est VP R&D et Développement Durable à PolyExpert Inc. et œuvre depuis vingt ans dans le développement des plastiques ayant une valeur ajoutée pour l’environnement. Il est titulaire d’un Ph.D. en Génie Chimique de l’École Polytechnique de Montréal.  Ses travaux ont notamment porté sur des formulations et des technologies pour des bioplastiques, des plastiques biodégradables et des plastiques recyclés.  Depuis 2018, il participe à de nombreuses conférences pour promouvoir l’économie circulaire et le développement durable des plastiques.  Entre autres, il a obtenu le prix de la meilleure présentation pour sa présentation “Flexible Plastic Packaging Sustainability: Will the Industry be Ready for 2025?” à la conférence AIMCAL R2R USA / SPE FlexPackCon en Octobre 2019, ce qui a donné lieu à l’article “Flexible plastic packaging in the circular economy” dans le magazine Converting Quarterly en février 2020.  Pierre a aussi été parmi les 6 conférenciers techniques invités à la rencontre annuelle de la Flexible Packaging Association (FPA) en mars 2020 en Floride.

Séminaires passés : Automne 2019 - Hiver 2020

6 SEPTEMBRE 2019 à 15h - LOCAL M-1420

Olivier Hernandez
Directeur
Planétarium Rio Tinto Alcan

Planétariums du futur : un voyage dans l’Univers époustouflant 

Pour notre tout premier séminaire Découverte de la session, nous avons la chance de recevoir Olivier Hernandez, directeur du Planétarium Rio Tinto Alcan. Ce chasseur d'exoplanète nous offrira un petit panorama des prochains planétariums. Jusqu'où la technologie nous amèra-t-elle dans l'immersion et la compréhension de l'Univers tout en restant bien attaché dans notre fauteuil !

Cette session, pour la toute première fois, nos séminaires sont regroupés sous un thème : La découverte de la planète Terre. Quoi de mieux pour démarrer ce thème que d'en apprendre plus sur la technologie qui nous permet de mieux découvrir et admirer le vaste Univers où se situe notre planète?

Biographie
Olivier Hernandez a obtenu son diplôme d’ingénieur de l’École centrale de Marseille et sa maîtrise en physique à l’Université de Montréal. Il est également détenteur d’un doctorat en astrophysique effectué en cotutelle entre l’Université de Montréal et le laboratoire d’astrophysique de Marseille. M. Hernandez est un spécialiste de l’étude des galaxies : pendant son doctorat, il a étudié le mouvement des étoiles et du gaz dans les galaxies spirales barrées. Il est aussi expert dans le développement d’instrumentation astronomique spécialisé dans l’étude des galaxies. Il a par la suite mis à l’oeuvre ses compétences dans l’élaboration d’instruments servant à l’étude des exoplanètes. Il était notamment coordonnateur des projets SPIRou et NIRPS, des instruments pour deux grands observatoires à Hawaii et au Chili qui visent à détecter des petites planètes autour des étoiles les moins massives, ainsi que de NIRISS, l’instrument canadien à bord du télescope spatial. M. Hernandez s’est aussi beaucoup impliqué dans la communication scientifique et en éducation. C’est un habitué des médias et il a donné de nombreuses conférences et présentations, y compris dans des écoles primaires et secondaires. 

13 SEPTEMBRE 2019 à 15h - LOCAL M-1420

Lyne Morissette
Directrice et chercheure
M-Expertise Marine

Les enjeux des écosystèmes marins

Portrait de Lyne MorissetteLes océans couvrent la majorité de la surface de la planète, et produisent la moitié de l’air qu’on respire. Leurs écosystèmes et la biodiversité qui les occupe sont primordiaux. Que ce soit le Saint-Laurent et ses mammifères marins ou le Pacifique et ses récifs coralliens, ces écosystèmes sont le sujet d’étude de la Dr. Lyne Morissette, écologiste de la conservation. Quels sont les enjeux auxquels font face nos océans? Comment peut-on les protéger pour les générations futures? Dans un séminaire Découverte à saveur maritime, cette spécialiste des mammifères marins et du fonctionnement des écosystèmes nous emmène sous l’eau, à la découverte de ce qui y vit, et des grands combats pour assurer la survie de ces systèmes fragiles. Alliant sciences, audace et innovations technologiques comme meilleurs moyens d’avoir une impact significatif et positif sur l’avenir de notre planète.

Lyne Morissette est une écologiste spécialiste des mammifères marins et du fonctionnement des écosystèmes. Elle est PDG de M - Expertise Marine, en plus d’être professeure associée à l’Institut des sciences de la mer de Rimouski. Ayant grandi sur les rives du Saint-Laurent, elle a développé une fascination pour les océans depuis son enfance et s’affaire depuis à les protéger pour les générations futures. Elle détient aujourd'hui un doctorat en zoologie de l'Université de Colombie-Britannique, et a complété deux postdoctorats: un en conservation de la nature à Arizona State University et l'autre en biodiversité à l'Université de Guelph. Lyne possède une expertise reconnue mondialement et a publié ses travaux dans les journaux les plus prestigieux comme Science et Nature. Elle a parcouru le globe pour poursuivre ses recherches et est activement impliquée au Canada, mais aussi dans les Caraïbes, en Afrique et en Scandinavie. Médaillée de l’Assemblée Nationale du Québec pour sa contribution à l’avancement des sciences de la mer, récipiendaire du prix Rolland Michener de la Fédération Canadienne de la Faune pour l’excellence de ses travaux en conservation, elle œuvre maintenant dans les médias à faire connaître les beautés du Saint-Laurent pour mieux le protéger.

20 SEPTEMBRE 2019 à 15h - Local M-1420

Jonathan Lalande
Directeur de projets
Sanexen

L'ingénieur chimiste au service de l'environnement et de la santé publique

Un ingénieur, ça fait quoi exactement? Voilà une question que je me suis posée à de nombreuses reprises avant – et même pendant – avoir entamé mes études en génie. Par la présentation de plusieurs projets réalisés par Sanexen dans les dernières années, ce séminaire Découverte vise à brosser un portrait concret du quotidien d’un ingénieur chimiste spécialisé dans le domaine de l’environnement ainsi qu’à mettre en évidence le rôle que celui-ci peut jouer afin de faire face à diverses problématiques de santé publique.

Jonathan Lalande détient un baccalauréat (2006) ainsi qu’un doctorat (2013) en génie chimique de l’École Polytechnique de Montréal. Son cheminement multidisciplinaire l’a amené à développer des compétences variées dans le domaine de l’environnement qui incluent la modélisation environnementale, l’évaluation des risques toxicologiques et écotoxicologiques, la caractérisation et la réhabilitation des sols, la microbiologie moléculaire, la géostatistique ainsi que l’analyse du cycle de vie. À titre de directeur de projets dans l’équipe d’évaluation des risques de Sanexen, il est responsable de réaliser et diriger divers projets d’évaluation des risques ainsi que de développer des outils et une expertise de pointe en modélisation environnementale au sein de l’équipe.

25 octobre 2019 à 15h - Local M-1420

Concours spécial: 

Mon stage en 180 secondes

Les étudiants et étudiantes en génie chimique partagent leur expérience de stage !

Dans un format comparable au populaire concours « Ma thèse en 180 secondes », des étudiants et étudiantes de génie chimique vont parler des stages qu’ils et elles ont effectué, en 3 minutes. Chacun abordera un thème de son choix, afin de partager leur expérience avec leurs collègues. L’activité sera animée par le professeur Jason Robert Tavares et un jury choisira la présentation la plus intéressante. Les spectateurs pourront aussi voter pour la meilleure présentation.

Café et collations seront offerts gratuitement.

 

1er novembre2019 à 15h - Local M-1420

Frédéric Pitre
Chercheur
Jardin Botanique de Montréal

Des gènes aux villes : tirer profit des capacités des plantes et des microorganismes pour résoudre des problématiques environnementales

Frédéric Pitre est chercheur au Jardin botanique de Montréal et professeur associés au département de sciences biologiques de l’Université de Montréal. Il détient un doctorat en cotutelle de l’Université Laval et AgroParisTech. Avant de se joindre à l’équipe du Jardin botanique il a effectué des stages post doctoraux à Imperial College London, et à l’Université de Montréal.

Ses travaux de recherche portent sur l’utilisation des plantes pour solutionner des problèmes environnementaux, c’est-à-dire les phytotechnologies. Plus précisément, il s’intéresse à l’utilisation de végétaux et de bactéries pour décontaminer les sols, traiter des eaux usées et différentes applications environnementales comme le compostage et la production de biocarburants et de bioproduits.

Dans cette présentation, nous utiliserons différents exemples de la vraie vie dans lesquels les propriétés du vivant ont été exploitées pour solutionner des problèmes environnementaux.

8 Novembre 2019 à 15h - LOcal M-1420

Catherine Potvin
Professeure
Université McGill

Changements climatiques et forêts: Ce que nous savons, ce que je fais, ce que nous pouvons faire

Cet été, les médias ont beaucoup parlé des incendies en Amazonie. Dans ma présentation, je parlerais du lien entre les forêts et les changements climatiques. Les plantes possèdent en effet le seul mécanisme connu permettant d’enlever du CO2 de l’atmosphère, la photosynthèse.  Je vous emmènerai ensuite au Panama où je travaille à la fois sur le reboisement et sur la conservation des forêts. Nous examinerons les opportunités, mais aussi les barrières limitant la mise en œuvre à grande échelle d’un agenda d’atténuation pour le secteur d’utilisation des terres.  Ces recherches permettront de découvrir un projet de recherche-action avec un peuple autochtone, les Emberas. Puis nous reviendrons au Québec  et avec une meilleure compréhension des enjeux liés aux changements climatiques, nous examinerons le domaine du possible, ici chez nous.

Biographie
Catherine Potvin est professeure au Département de biologie de l’Université McGill et titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’atténuation des changements climatiques et la forêt tropicale (niveau 1). Elle est aussi membre de la Société royale du Canada. Elle a obtenu son doctorat en botanique à l’Université Duke (Caroline du Nord) et, depuis, travaille sur les questions liées aux changements climatiques.

Elle s’intéresse particulièrement à l’écologie tropicale et sa recherche appuie les efforts internationaux pour réduire le déboisement dans les tropiques. Son travail avec la nation Emberá du Panama, depuis 1994, l’a menée à développer des démarches participatives pour l’intégration des aspects humains à l’analyse biologique. Sa recherche au Panama porte sur un éventail d’enjeux, allant de la télédétection à la résolution de conflits, en passant par le renforcement des capacités : le dénominateur commun de tous ses projets demeure le changement climatique et la conservation des forêts.

15 novembre 2019 à 15h - Local M-1420

Sophie Maccario
Co-fondatrice
Épiceries LOCO

Et si des épiceries pouvaient changer le système alimentaire québécois ? Illustration avec le cas des Épiceries LOCO

Face aux changements climatiques, de nombreux enjeux reposent sur le système alimentaire, un des plus gros émetteurs de GES. L’augmentation de la population et de la consommation a conduit à une industrie polluante et sur-emballée, avec un lourd bilan environnemental. Malgré les innovations scientifiques de plus en plus présentes, ce secteur peine à changer et à s’adapter aux nouveaux besoins de la société. Nous allons voir au travers de cette conférence comment les entreprises peuvent être un moteur de changement, entre science et action, et mener à verdir l’un des secteurs les plus déterminant en environnement. 

Biographie
Je détiens une maîtrise en analyses environnementales et termine un doctorat en sciences de l’environnement à l’Université du Québec à Montréal. Mon cheminement en recherche m’a amené à travailler sur les impacts des cultures industrielles et du secteur de l’agroalimentaire. En parallèle, j’ai co-fondé les Épicerie LOCO, première chaîne d’épiceries zéro déchet, dont la mission principale est de verdir le marché de l’alimentation au Québec en proposant un modèle alternatif de distribution avec le moins d’impact environnemental possible. Nous mesurons l’impact de ce modèle alternatif, à travers les matières résiduelles et les émissions GES pour les produits en magasin.  

 

21 février 2020 à 15h - LOCAL M-1020

Ada McVean
Science Communicator & M.Sc. Student
McGill Office for Science and Society

Biased Scientists do Biased Science

Science is a beacon of objectivity and neutrality in a world plagued by politics, emotions and cultural influence… right? Not quite. Through individual conscious and unconscious biases, as well as widespread systemic issues and the very realities of being human, science is innately biased. This talk will use historic case studies to examine the reasons and ways that bias is intrinsic to the scientific process. It will also discuss how we can work towards objectivity (and why we have to), in our own lives and on a societal level, even if it can never be truly reached.

Biographie : Ada McVean is a science writer and masters student from Montreal. She received her Bachelor of Science, with a double major in bio-organic chemistry, and gender, sexuality, feminist and social justice studies from McGill University in 2019 and is currently doing her masters in the Damha Research Group at McGill making anti-CRISPR aptamers.
Ada has been working with the McGill Office for Science and Society as a science communicator since 2016 and has been a freelance science writer since 2019.
Follow her on Twitter: @AdaMcVean

 

28 février 2020 à 13h - Local B-311 - CHANGEMENT D'HORAIRE ET DE LOCAL

Geraldine Dantelle
Professeure
Univ. Grenoble Alpes, CNRS, Grenoble INP, Institut Néel

Developing highly luminescent oxide nanocrystals by high-pressure solvothermal method 

The strong development of nanotechnologies in the field of nanomedecine and nanoelectronics requires highly efficient luminescent nanocrystals for their use as nano-emitters or as nanoprobes for biological imaging, temperature sensing, etc. Among the different families of studied luminescent nanocrystals (Quantum Dots, dye-containing silica nanoparticles, etc), lanthanide-doped oxide nanocrystals present several advantages, such as their chemical stability in aqueous solution over time, their robustness towards optical excitation and their numerous optical transitions in the visible and near-infrared (NIR) range thanks to the presence of lanthanide ions.

Among the numerous synthesis methods developed to prepare nanometer-sized particles, I will focus on the solvothermal process and show its advantages to produce well-crystallized oxide nanocrystals. Based on the thermal decomposition of organo-metallic precursors at relatively low temperatures (< 500°C), under pressure, in a solvent, this synthesis takes place under those non-equilibrium conditions. The viscosity of the solvent decreases, increasing the mobility of the species and thus allowing the crystallization of phases that require generally high temperature to crystallize. 

In my presentation I will detail our original synthesis technique and highlight the key parameters to obtain well-crystallized garnet nanocrystals of different sizes in the range 30 to 200 nm. I will discuss the optical efficiency of Ce3+-doped Y3Al5O12 (YAG) and Gd3Sc2Al3O12 (GSAG) nanocrystals, as nanophosphors for LED-based lighting applications. Moreover, I will report on the crystallinity and relative thermal sensitivity of NIR emitting Nd3+-doped GSAG:Nd3+ nanoparticles, as luminescence nanothermometers. 

Biographie : Géraldine Dantelle obtained her PhD degree from the University Pierre et Marie Curie in Paris in 2006. After a post-doctoral stay at the University of Oxford, she joined the CNRS in 2009, where she develops her research on luminescent inorganic nanomaterials for various applications (biophotonics, solar cells, lighting). Her field of expertise lies from the material synthesis, shaping and functionalization to the structural and optical characterizations. She currently works at the Institut Néel (Grenoble), where she develops garnet-type nanocrystals as nanophosphors for white LED lighting, with the goal of producing eco-efficient devices. She also works on lanthanide-doped nanocrystals as nanoprobes for bio-imaging and thermal sensing.

Séminaires Découverte Études supérieures

Pendant les sessions d'automne et d'hiver, le Département de génie chimique invite des conférenciers et conférencières qui viennent discuter de divers sujets scientifiques, culturels ou économiques. De la science de la nourriture au génie aérospatial, en passant par l'environnement, les changements climatiques, l’intelligence artificielle, les neurosciences et l’entrepreneuriat, les séminaires Découverte sont une occasion d’élargir vos horizons!

 

Les Séminaires Découverte des Études supérieures auront lieu les vendredis à 15hrs en mode virtuel.

Un lien web sera attitré pour chacun des séminaires.

Programmation automne 2020

16 Octobre 2020 à 15hrs -

Bruno Lemaitre
Institut de santé globale, EPFL
Lausanne, Suisse

Comment l’ego influence-t-il la recherche en science (de la vie) et autres enjeux de société liés au narcissisme ?

Les scientifiques sont souvent considérés comme des individus méticuleux et impartiaux dédiés seulement à leurs études et à la recherche de la vérité scientifique. Une analyse plus approfondie révèle cependant que plusieurs d’entre eux sont hautement égocentriques et sensibles à leurs privilèges. Égocentrisme, élitisme, occupation stratégique des médias et stratégies de mise en valeur sont parmi les premières particularités qui choquent un néophyte lors de son introduction au monde académique. Cette présentation analysera l’influence du narcissisme, une importante dimension de la personnalité, sur la science. Cette présentation abordera aussi les origines psychologiques et sociobiologiques du narcissisme et explorera les possibles connexions entre d’un côté le narcissisme et de l’autre la dominance et les stratégies de reproduction axées sur le court-terme. La récente augmentation du narcissisme dans la société occidentale et comment celle-ci déstabilise non seulement notre société, mais aussi les pratiques scientifiques seront aussi discutés. Cet exposé fournira une vue alternative de la science en analysant la personnalité narcissique : prévalente parmi les scientifiques de pointe, mais rarement mise sous les projecteurs.

Biographie
Bruno Lemaitre est un généticien de la drosophile travaillant sur l’immunité. Durant ses recherches et au travers de ses interactions avec ses collègues, il a aussi eu l’opportunité d’observer le comportement de plusieurs scientifiques. Ceci l’a mené à aborder une réflexion sur l’impact du narcissisme sur la science. Il a écrit deux livres ‘An Essay on Science and Narcissism’ (2016, PDF disponible en ligne) et ‘Les Dimensions de l’ego Séduction, dominance, manipulation: la société à l'épreuve des narcissiques’ (Edition Quanto 2019).

 

30 october 2020 à 15hrs -

Émilie Lemire-Auclair et Gilles Lussier
SEP

la santé mentale en temps de covid-19

À venir

Biographie
À venir

Voir : Service aux étudiants de Polytechnique

 

Semaine de génie chimique

Chaque année, le comité étudiant de génie chimique organise la Semaine de génie chimique, une occasion pour les étudiants et étudiantes d’en apprendre davantage sur les diverses professions en génie chimique, de réseauter avec des membres de l’industrie et de socialiser avec leurs collègues et le corps professoral du département dans le cadre de plusieurs activités.

La semaine du génie chimique 2019 a eu lieu du 11 au 14 novembre 2019. Merci à nos commanditaires : Vignoble Rivière du chêne et Agence de spectacle Johanne Roy

Journée de réseautage de génie chimique

La journée de réseautage de génie chimique 2019 a eu lieu le 14 novembre 2019. Merci à toutes les entreprises qui ont participé!

Pour faciliter la recherche d’un stage, le comité étudiant en génie chimique de Polytechnique Montréal organise annuellement en novembre la Journée de réseautage de génie chimique.


DEMI-JOURNÉE CARRIÈRES

Les entreprises qui font du recrutement en génie chimique sont invitées à venir rencontrer les étudiants et les étudiantes, et à leur présenter les opportunités de carrières qu’elles ont à offrir. Cette activité est gratuite et ouverte à tous et toutes.


COCKTAIL DES STAGES

Cet événement festif a pour mission de favoriser la rencontre et le réseautage des futurs stagiaires et des finissants et finissantes avec les ingénieures et ingénieurs de l’industrie. Inscription obligatoire.

Journées conjointes de la recherche en génie chimique

Les Journées conjointes de la recherche en génie chimique est un événement annuel qui rassemble les étudiantes et étudiants des cycles supérieurs ainsi que les professeures et professeurs en génie chimique de Polytechnique Montréal, de l’Université McGill et de l’Université Laval. Cet événement a pour but de permettre aux étudiantes et étudiants des cycles supérieurs des universités participantes de présenter leurs projets de recherche et leurs résultats à leurs collègues interuniversitaires et de faire du réseautage. Les présentations sont évaluées et des prix sont attribués aux meilleures d'entre elles.

Mission ambassadrices et ambassadeurs de Polytechnique au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Du 15 au 17 octobre 2019, un groupe d'étudiants et d'étudiantes en génie chimique de Polytechnique Montréal a participé à un voyage au Saguenay-Lac-Saint-Jean, afin d'en apprendre plus sur différents procédés utilisés par les industries de la région.  Le projet, organisé en partenariat avec Rio Tinto, a entre autres permis aux étudiants de visiter certains sites clés liés à la production de l’aluminium de Rio Tinto, ainsi que leur centre de recherche, afin d’en apprendre plus sur les procédés utilisés.  L'activité comprenait aussi la visite d'une usine de Résolu produits forestiers et ainsi que du Centre des technologies de l'aluminium. Les étudiants ont aussi eu l'opportunité de participer à un cocktail de réseautage avec différents industriels de la région, organisé par Promotion Saguenay.

Consultez notre galerie de photos du voyage.

L'activité, organisée par le de génie chimique et soutenu par le service des stages et emplois de Polytechnique Montréal, avait pour objectif de :

  • Permettre aux étudiants et étudiantes de visiter divers sites industriels afin de mieux comprendre la réalité du travail de l’ingénieur chimiste
  • Donner l'opportunité aux étudiants et étudiantes de découvrir une région du Québec riche en opportunités de carrières
  • Faire découvrir les programmes de génie chimique de Polytechnique Montréal aux industries de la région.

Le département de génie chimique tient à rememercier Rio Tinto, le partenaire principal de cette activité, sans qui le projet n'aurait pas été possible.  

Merci aussi aux entreprises et organisations qui ont collaboré au projet:

Activités sociales

Durant l'année scolaire, les membres du Département de génie chimique et les étudiants et étudiantes se rassemblent pour des activités de toutes sortes.

5 @ 7 des anciens et des anciennes

La 3e édition du 5@7 des anciens et anciennes de génie chimique aura lieu le 26 février 2020, de 17h à 21h, à l'Atrium Lassonde.

 Si vous souhaitez participer à cet événement, veuillez remplir le formulaire suivant : https://forms.gle/UcduyWgEg3xr5HYi7

Voici le lien vers l'événement Facebook : https://www.facebook.com/events/136503567521313/

Vin des finissants et finissantes

Le 12 avril 2019 a eu lieu le vin d’honneur du Département de génie chimique pour célébrer les finissants et finissantes au baccalauréat.

Vulgarisation scientifique

Les étudiantes et étudiants, ainsi que les membres du département de génie chimique partagent leur passion pour le génie et les sciences avec le public.

Festival Eurêka!

Chaque année, le département participe au Festival Eurêka !, un festival de science de trois jours pour toute la famille. Nous animons une variété d’activités allant de la fabrication de «glu» jusqu’à la solidification de billes liquides utilisées en cuisine moléculaire, tout en démontrant aux enfants que les procédés du génie chimique sont partout dans notre vie. Nous présentons également des exemples de projets étudiants imprimés en 3D, et la voiture propulsée par réaction chimique développée par la société technique Chem-E-Car!

Le département sur les réseaux sociaux

Suivez-nous sur Facebook et LinkedIn pour connaître toutes nos activités!

Le département sur les réseaux sociaux

Suivez-nous sur Facebook et LinkedIn pour connaître toutes nos activités!