index des volumes et numéros courriel de la bibliothèque Site Web de la bibliothèque Page d'accueil Portail Poly
  Numéro 44 , octobre 2006
 
sommaire
Mot du directeur
Mesures de compression budgétaire
Austérité, quand tu nous guettes
Perspectives de travail 2006-2007
Pirate malgré vous?
Poly a du style : suivez le guide (prise 2)!
Des craques dans le béton aux sacs à main !
Entrevue avec Joël Bédard
Entrevue avec François Busque
Histoire d'une petite boîte
Poussée de croissance au PEB
chroniques
Nouvelles
Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi...
Des craques dans le béton aux sacs à main !

Cataloguer n'est pas toujours chose facile comme en témoigne ici un bibliothécaire.

Enfin, les livres de la collection culturelle sont arrivés, que je me disais! J'avais hâte de les traiter, ça se pouvait pas! Je ne tenais plus en place tellement, après 23 ans, j'anticipais le bonheur inouï de manipuler autre chose que des livres sur les craques dans le béton, les couches minces, la pulvérisation cathodique et les équations différentielles!

Avant d'aller plus loin, disons que je suis bibliothécaire aux services techniques de la Bibliothèque depuis 1983. Je travaille donc au traitement des livres, et, pour rassurer tout le monde, j'ajouterai que je trouve normal de traiter des livres en génie dans cette Bibliothèque et que, preuve que je ne les déteste pas, je les ai traités au meilleur de ma compétence pendant toutes ces années.

Mais bon, j'avais hâte quand même.

Dès les tout premiers livres, me voilà plongé dans des univers étranges et déroutants! Non pas que je n'aie jamais vu ces grands livres illustrés de photographies et traitant des beautés de l'Afghanistan, de la peinture de Salvador Dali ou encore du charme des maisons traditionnelles japonaises. Mais, dans une perspective plus « bibliographique », quel choc!

Tiens, prenons ce livre : Sacs : langages du style, des auteurs Laird Borrelli et Valerie Steele.

Une première difficulté consiste, pour l'homme que je suis, à ne pas m'attarder aux photographies omniprésentes! En effet, si les sacs à main ne m'intéressent pas outre mesure, je ne peux certes prétendre la même chose en ce qui concerne les mannequins qui les mettent en valeur!

Après une dure bataille contre mes penchants naturels, il me faut maintenant me mettre au travail. Comme pour tous les autres livres en génie, je commence par chercher si une autre bibliothèque a déjà décrit mon livre. Cette recherche se fait grâce à un logiciel appelé BookWhere et me permet de profiter d'un travail déjà effectué.

Plein d'espoir, je lance ma requête et... ne trouve rien!

« Mais, bon sang, c'est vrai, me dis-je après quelques secondes de réflexion! Un livre sur les sacoches appartient davantage au monde des bibliothèques publiques qu'à celui des bibliothèques universitaires! » Je réalise qu'il vaudrait mieux que je paramètre mon logiciel de recherche qui, jusqu'à maintenant, cherche uniquement dans un groupe de bibliothèques universitaires (dont plusieurs spécialisées en sciences et en génie), afin d'y ajouter un groupe de bibliothèques publiques.

Aussitôt dit et presque aussitôt fait. Toutefois, les recherches dans le nouveau groupe « bibliothèques publiques » sont quelque peu décevantes. Je trouve bien cinq ou six notices bibliographiques correspondant au livre que j'ai en mains mais, en les examinant de plus près, je constate que le système de classification utilisé par la totalité des bibliothèques n'est pas le nôtre.

Il me faudra donc trouver moi-même la cote pour ce volume, moi qui n'ai jamais attribué la moindre cote dans le domaine de la mode et des sacs à main. Quant aux sujets attribués, je me rends compte que les bibliothèques ayant traité mon livre ne s'entendent pas sur leur formulation. Je devrai là aussi trancher moi-même.

Commençons par la cote. Évidemment, je ne connais pas beaucoup les classes du système LC en dehors de celles des sciences pures (classe Q), des sciences appliquées (classe T) et, dans une moindre mesure, de la gestion (classe H).

J'examine davantage le livre pour saisir l'aspect principal par lequel il aborde son sujet. Dans l'introduction, je lis : « Le présent ouvrage explore la signification sociale, vestimentaire et psychologique du sac à main. Il ne s'agit pas d'une histoire du sac ... ».

En parcourant les classes LC, je découvre ce qui suit : l'aspect « fabrication » des sacs à main se trouve dans la sous-classe TT, l'aspect « moeurs et coutumes » dans la sous-classe GT et l'aspect « artistique » dans la sous-classe NK.

J'opte finalement pour GT 2180 dont la hiérarchie est la suivante : Moeurs et coutumes – Costumes, vêtements, mode – Articles et accessoires – Sacs à main.

Restent les sujets. Je cherche « Sacs à main » dans le Répertoire de vedettes-matière de l'Université Laval (RVM). Là, c'est plus facile, car ce répertoire contient des sujets dans toutes les disciplines du savoir.

La vedette « Sacs à main » est bel et bien dans le répertoire et, à la lumière des mots de l'introduction cités plus haut, je l'utilise deux fois : une fois suivie de la subdivision « Aspect psychologique » et une fois de la subdivision « Aspect sociologique ».

Je ne retiens pas les sujets formulés dans les notices repérées grâce à BookWhere, soit, dans certains cas, « Sacs à main – Design » et, dans d'autres, « Sacs à main – Histoire » et « Mode – Histoire – 20e siècle ».

J'ai plus de problèmes à couvrir l'aspect « vestimentaire » du sac à main. Je dois finalement me rabattre sur le sujet « Mode » qui, je suppose, combiné dans une même recherche au terme « Sacs à main », évoquera cet aspect vestimentaire que je cherche à exprimer.

Voilà. Je m'en suis sorti avec une petite frayeur et une routine de travail juste assez bouleversée pour être belle. Quant à vous, j'espère que cette petite incursion dans le monde des services techniques de la Bibliothèque vous aura charmé et un peu dépaysé autant que l'a fait ma propre incursion dans le monde des sacs à main.

Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, je regarde une dernière photo (je vous jure qu'il s'agit d'un sac à main, en page 94 !) avant d'envoyer le livre Sacs : langages du style à la préparation matérielle.

André Maltais

 

Valid XHTML 1.0!

 



Cet article est diffusé par la Bibliothèque de l'École Polytechnique de Montréal.

Issn  


© École Polytechnique de Montréal              Modifié le: 09-02-2011