index des volumes et numéros courriel de la bibliothèque Site Web de la bibliothèque Page d'accueil Portail Poly
  Numéro 43 , janvier 2006
 
sommaire
Mot du directeur
Facile de déménager une bibliothèque, vous dites?
Cultiver l'intelligence : la nouvelle Bibliothèque de Polytechnique
Du grand nouveau : une collection culturelle
Noosphère de Jacques Payette : entrevue avec l'artiste
Un mobilier ergonomique, design, vert, québécois et pas cher!
OpenURL : ça existe, on l'a!
Poly : la plus électronique au Québec
Des livres du 19e siècle pour s'ouvrir au temps qui passe
Britney Spears et le nouveau bac
Vive la démocratie, vive les données libres : vive l'IDD!
Dons à la Bibliothèque
chroniques
Nouvelles
Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi?
Échos de la boîte à suggestions



ligne Les indiscrétions d'une toilette

«  La nouvelle Bibliothèque est bien belle, mais dernièrement, j'ai eu le malheur de m'installer près de la toilette des employés pour travailler… et là, franchement, on entend tout (ou presque!). C'est pas seulement déconcentrant, mais indiscret. Pouvez-vous remédier à cela?> »

En fait, vu l'embarrassante situation que vous décrivez, nous avons compris qu'il fallait y remédier!

Nous allons enlever les tables de travail situées à proximité des toilettes et les remplacer par des meubles de rangement de cartes (topographiques, minières, etc.).  Les tables ainsi enlevées occuperont l'espace laissé vacant par le départ des meubles à cartes.

À court terme, il n'est évidemment pas question de refaire l'isolation des murs et des plafonds, mais on installera un coupe-son sous la porte. L'École va aussi remplacer l'assourdissant séchoir à mains par le bon vieux papier essuie-tout d'autrefois.

Quant à nous, utilisateurs des toilettes, sachant que nous sommes peut-être entendus, combien gagez-vous que nous allons nous y comporter plus discrètement?

ligne Pour en finir avec les «matheux à lunettes»

«  Faire une section culturelle : romans, essais, recueils. Pourquoi? Incitation à la lecture, amélioration de la qualité du français, ouverture d'esprit très importante à la formation d'ingénieur, qualité de vie à Poly. Exemple : la plupart des écoles d'ingénieurs françaises ont déjà une telle section.  »

Eh bien, nous avons déjà donné suite à cette intéressante suggestion et, dans le présent numéro, nous sommes drôlement contents de l'annoncer à nos lecteurs!

Courez vite lire l'article de notre consoeur Louise Desaulniers. Elle vous raconte tout : qui finance la nouvelle collection culturelle, quels domaines elle couvrira, qui en choisira les ouvrages, quel sera son emplacement, etc.

En fait, le temps achève où les étudiants en génie n'étaient considérés que comme des « matheux à lunettes » qui passaient leurs saintes journées le nez plongé dans les Techniques de l'Ingénieur! Pour nous, en matière de contenu, cette collection représente un premier pas important sur la route qui nous transformera de « bibliothèque » en « foyer intellectuel ».

 

ligne À l'heure des coqs et des hiboux

«  Étendre les heures d'ouvertures, SVP.  »

«  Ma majeure recommandation serait que la Bibliothèque ferme plus tard, soit à 23 heures comme à McGill, à l'Université de Montréal, aux HEC, à Concordia, à l'Université Laval, etc.  »

Après l'ouverture dans l'espace (la nouvelle Bibliothèque est plus vaste) et l'ouverture dans le savoir (avec la collection culturelle), voici venue l'ouverture dans le temps. En effet, d'ici quelques semaines, la Bibliothèque sera ouverte de 8hres le matin à minuit.

Le matin. nous voyons de plus en plus de gens attendre devant la porte de la Bibliothèque avant 8 h 30. Il n'y a donc aucune raison de ne pas ouvrir plus tôt.

Dans le cadre d'un projet pilote, nous prévoyons embaucher un étudiant dont la présence nous permettra d'ouvrir la Bibliothèque. Les services seront réduits au minimum, l'important étant d'avoir accès aux collections pour vérifier « vite, vite » une information avant un cours, ou tout simplement parce qu'on travaille mieux le matin.

Quant au soir, nous allons prolonger nos heures d'ouverture jusqu'à minuit. Pour les oiseaux de nuit, bien sûr.

 

ligne Pas snob, la Biblio

«  S'abonner au Journal de Montréal. À ce temps de l'année, les étudiants recherchent des logements. Bonne ressource à ce niveau.  »

Vous avez raison et nous allons suivre votre suggestion d'abonner la Bibliothèque au Journal de Montréal. Ce quotidien montréalais est une ressource intéressante pour la recherche de logements et sans doute aussi pour d'autres choses (sports, petites annonces en général, etc.).

Même s'il n'a pas la réputation intellectuelle des autres « grands journaux », ce quotidien n'en demeure pas moins très populaire et, à en juger par les exemplaires qu'on voit abandonnés sur les tables de la cafétéria, il a un bon lectorat à l'École. De plus, ses articles ne sont pas répertoriés dans la banque d'articles de journaux Biblio branchée.

Et puis, il faut aussi le dire, la Bibliothèque est branchée, mais elle n'est pas snob!

André Maltais

 

Valid XHTML 1.0!



Cet article est diffusé par la Bibliothèque de l'École Polytechnique de Montréal.

Issn  


© École Polytechnique de Montréal              Modifié le: 09-02-2011