Index des volumes et numéros Courriel de la bibliothèque Site Web de la bibliothèque Page d'accueil Portail Poly
  Numéro 51 , décembre 2010
 
sommaire
Mot du directeur
BILAN 2009-2010
Perspectives 2010-2011
Gilles Savard : l'homme derrière le titre
Le Dude, le Larry et...
SysAdmin : l'avis de l'expert
Les sujets de Sa Majesté le catalogue sont tous au château
Cocu? Vous avez dit « cocu »?
Quand je vais dire ça à ma femme!
Un bouquet de banques
Les livres se prennent pour des vedettes!
Alexandre Galliez : portrait d'un photographe
La crème de la crème! 
Le Top 10 du livre électronique
Des noms qui en disent long (1)
Suite 50e - Lecteurs, dormez-vous?
chroniques
Nouvelles
Des fils qui ReSStent
L'heure du « compte »- l'effet Crayola
Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi...
Le Dude, le Larry et...

Extrait d'une entrevue de référence à distance entre « Dude », un usager type, et « Larry Ference », bibliothécaire de référence non moins type

4 mai 2010

(11 h 20) Dude : Allo!

(11 h 20) Larry Ference : Bienvenue au Service de référence de la Bibliothèque. Comment puis-je vous aider?

(11 h 21) Dude : Oui. Slt. Je cherche une info dans votre système de bibliothèque. En fait, je cherche qqch qui traite de psiste cyclable. Il me semble que c compliqué comme système. Pk je ne trouve jamais ce que je cherche?

(11 h 21) Larry Ference : Bonjour!

Rassurez-vous, nous avons des documents sur les pistes cyclables dans notre système.

Si vous n'avez rien trouvé, c'est sans doute que vous avez fait une erreur de frappe en tapant l'expression « pistes cyclables ». Peut-être avez-vous tapé « psiste cyclable » comme cela apparaît dans votre message.

Je vous suggère de taper cette expression dans notre boîte de recherche et de choisir l'option « tous les index » dans le menu déroulant qui se trouve à droite.

Utilisez d'abord l'expression au pluriel (« pistes cyclables ») puis, pour obtenir d'autres résultats, utilisez le singulier (« piste cyclable »).

Pensez également aux synonymes, par exemple, « voies cyclables », « sentiers cyclables », « bandes cyclables » ou « routes cyclables ».

Enfin, si vous êtes à l'aise en anglais, pensez aux expressions dans cette langue, comme « bicycle trails » ou « bicycle paths ».

Bonne chance et n'hésitez pas à communiquer avec moi si vous rencontrez des problèmes.

(11 h 26) Dude : Ayoye! C ce que je disais. C compliqué. Merci pour l'info, mais il me semble que dans Google, c'est plus simple. Primo, Google me suggère la bonne façon d'écrire mes mots quand je fais une erreur. En plus, il cherche en même temps le pluriel et le singulier sans que j'ai besoin de le préciser. Honnêtement, avec mes 5 cours, mes 2 jobs, ma blonde pis ma vie sociale, j'ai pas trop le temps de penser aux synonymes quand je fais une recherche. J'aimerais mieux que le système y pense à ma place…

(11 h 32) Larry Ference : Bonjour Dude,

Je suis d'accord avec vous : Google est bien plus simple à utiliser que le catalogue de la bibliothèque.

Mais attention.

J'ai cherché « pistes cyclables » sur Google. Les résultats qui viennent en premier concernent tous l'aspect récréatif des pistes cyclables. Par exemple : « La route verte au Québec », « Carte des pistes cyclables du Québec », « Le guide du vélo à Paris », « Passion vélo », etc.

Comme vous êtes étudiant ici, à Polytechnique, je me dis que ce n'est peut-être pas l'aspect qui vous intéresse en premier. Je me dis que vous êtes peut-être intéressé par l'aspect « construction » des pistes cyclables.

Or, en cherchant dans le catalogue de notre bibliothèque (qui couvre un spectre beaucoup moins vaste et beaucoup plus scientifique du savoir que Google!), vous êtes au moins assuré de repérer des ouvrages sur la construction des pistes cyclables.

En fait, la morale de cette histoire est que l'effort que vous demande le catalogue vaut peut-être la peine d'être tenté.

(11 h 35) Dude : Ouain… C vrai que pour le contenu, c mieux. C plus ce que je cherche. Mais je pense quand même que vot système de recherche pourrait être plus performant. Si Google peut le faire, pourquoi pas la biblio? On est une école de génie, on pourrait p-ê trouver des solutions ingénieuses pour nous aider à gagner du temps et nous faciliter la vie…

(11 h 41) Larry Ference : Bonjour Dude,

Je vous accorde que, avec les possibilités techniques de notre époque, les catalogues de bibliothèques pourraient se montrer un peu plus ingénieux.

Ce qui est bien avec Google, c'est qu'en plus de minimiser votre effort de recherche d'information, il vous permet ensuite, une fois les résultats obtenus, de préciser votre recherche en cliquant sur un aspect (nous, les bibliothécaires, on appelle ça une « facette ») de celle-ci.

Par exemple, une fois les milliers de résultats obtenus pour le sujet « pistes cyclables », il vous présente l'aspect « actualités » pour des nouvelles sur les pistes cyclables, ainsi que de nombreux autres aspects, dont « cartes », « images », « blogues » et même « livres » (d'ailleurs, à ma courte honte, j'y ai trouvé des livres en français qui ne sont pas dans notre bibliothèque!).

Il y a aussi d'autres facettes comme la langue, la date de publication, etc.

Les catalogues modernes introduisent déjà ces facettes dans leurs résultats de recherche. Alors, ne désespérez pas…

(11 h 44) Dude : Tant mieux si les systèmes de bibliothèques prennent exemple sur Google, mais si j'ai le choix entre les facettes de Google et celles de la bibli, pk je ne prendrais pas celles de Google?

(11 h 45) Larry Ference : Bonjour Dude,

C'est votre droit le plus strict de choisir les facettes de Google plutôt que celles de la Bibliothèque.

Mais pensez-y : Google est vaste et les facettes qu'il crée sont plutôt en fonction du grand public. Tandis que nous, à la Bibliothèque, nous avons l'avantage de desservir une communauté scientifique – et donc, plus restreinte – d'utilisateurs. Nous pouvons de ce fait développer des facettes qui répondent mieux à vos besoins.

C'est donc dire que quand vous aurez les facettes « Bibliothèque », vous aurez un choix de plus à votre disposition. Quand vous aurez le goût d'utiliser Google, vous le ferez, et quand vous aurez le goût d'utiliser « Bibliothèque », eh bien, vous pourrez le faire aussi!  

(11 h 48) Dude : OK. J'pense que j'comprends la différence. C vrai que ça peut être pertinent d'utiliser l'outil de la biblio. Mais cet outil plus évolué, il va être dispo à partir de quand?

(11 h 49)          Larry Ference a modifié son statut en « Occupé ».

À suivre…

Geneviève Gamache-Vaillancourt et André Maltais

Issn

Droits d'auteur : cet article est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Valid XHTML 1.0!



© École Polytechnique de Montréal              Modifié le: 09-02-2011