ligne ligne Index des volumes et numéros ligne Courriel de la bibliothèque ligne Site Web de la bibliothèque ligne Page d'accueil Portail Poly ligne
  Numéro 47 , janvier 2008  
 

Imprimer cet article
Imprimer ce numéro


sommaire
Mot du directeur
Mais ta recherche?
Grands domaines en visite libre
Le mur qui parle tout le temps
La Bibliothèque prend des couleurs!
Sitôt dit, Scitopia
Télé-iTunes®
L'énigme des conférences
Vive la publication. Vive la publication libre!
Dossier : LibQUOI déjà?
chroniques
Nouvelles
L'heure du « compte »
Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi...

 

Mais ta recherche?

Présentation d'une technologie, la métarecherche, une interface de recherche unique et simple permettant de chercher simultanément dans plusieurs ressources.

De nos jours, c'est bien connu, les interfaces de recherche disponibles en ligne sont omniprésentes et multiples. Il n'est d'ailleurs pas rare de devoir apprivoiser, en une seule séance de navigation, quatre ou cinq outils différents. Que l'on consulte des moteurs généraux ou plus spécialisés, force est de constater qu'ils n'offrent pas tous la même convivialité et que leurs options diffèrent.

D'un côté, la variété de l'offre est intéressante. Comme le choix est grand, les fournisseurs rivalisent d'inventivité pour fidéliser les chercheurs d'information et les rendre dépendants des engins de recherche qu'ils développent. Toutefois, cette diversité ne comporte pas que des avantages puisqu'elle impose au chercheur non seulement de définir son besoin d'information et de choisir la source la plus pertinente pour lancer sa recherche, mais également de se familiariser avec l'interface de cette source, ce qui n'est pas toujours aisé.

Les usagers des bibliothèques ne sont évidemment pas mieux servis. Le manque d'uniformité des outils de recherche leur impose des contraintes techniques et bien souvent, faute de temps, les utilisateurs se rabattent sur Google afin d'éviter d'avoir à apprendre le fonctionnement d'une nouvelle interface.

Aussi, afin d'accommoder leur clientèle, de plus en plus de bibliothèques universitaires proposent une interface de recherche unique au design simple à partir de laquelle les usagers peuvent interroger simultanément plusieurs ressources (banques de données d'articles de revues, livres, comptes rendus de conférences, etc.) choisies par la bibliothèque. Ce type d'outil, appelé métamoteur, est souvent offert sur la page d'accueil des sites Web des bibliothèques qui en sont pourvues. On peut en voir un exemple (figure 1) mis en place par l'University of Illinois at Urbana-Champaign.

figure 1

Figure 1 – Exemple de métarecherche

Outre qu'elle comporte une interface unique et simple, la métarecherche facilite la gestion des résultats en restreignant les doublons. En effet, il arrive souvent que, dans un souci d'exhaustivité, le chercheur d'information interroge différentes banques de données et qu'il repère plusieurs fois les mêmes références, ces dernières pouvant se retrouver dans plus d'une source. Les métamoteurs qui offrent des outils permettant d'éliminer les duplications facilitent donc la vie du chercheur en lui épargnant cette étape.

Toutefois, si la métarecherche présente des atouts non négligeables, elle ne comporte pas que des avantages. Les métamoteurs doivent tenir compte des capacités techniques des moteurs auxquels ils donnent accès par une interface unique et du degré de spécificité propre à chacun d'eux. Les fonctionnalités de recherche qu'ils offrent correspondent donc à celles supportées par tous les outils intégrés à la métarecherche. Par conséquent, comme le plus petit dénominateur commun l'emporte, les options de recherche, souvent moins nombreuses et plus générales, ne permettent pas d'exécuter des stratégies fines et spécifiques. De plus, le temps de réponse des métamoteurs, qui doivent lancer leur requête dans plusieurs moteurs simultanément et analyser les résultats avant de les afficher, est généralement plus long que celui d'un engin de recherche traditionnel.

Malgré cela, le côté sombre des métamoteurs n'annihile pas leurs atouts. Lorsqu'elle est appliquée en bibliothèque, la métarecherche offre aux chercheurs une seule interface facile à utiliser qui permet de repérer des sources d'information faisant autorité, ce qui constitue un avantage marqué par rapport à Google, pour lequel la fiabilité des sources ne constitue pas un critère.

Alors, à quand un métamoteur de recherche à la Bibliothèque de Poly? Parions que c'est pour bientôt…

Geneviève Gamache-Vaillancourt

Issn

Droits d'auteur : cet article est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Valid XHTML 1.0!