Carrefour de l'actualité

Financement de la recherche : 4,4 millions de dollars attribués à des équipes de Polytechnique Montréal

18 juin 2024 - Source : NOUVELLES

Le gouvernement du Canada a dévoilé les résultats de plusieurs de ses concours par l’entremise d'Innovation, Sciences et Développement économique Canada. Une quarantaine de chercheuses et chercheurs de Polytechnique Montréal obtiennent ainsi un appui du gouvernement pour poursuivre leurs activités de recherche. Regroupés, ces engagements totalisent plus de 4,4 millions de dollars.

Recherche
 

« Le secteur canadien des sciences et de la recherche résout certains problèmes parmi les plus importants au monde, tout en stimulant l’innovation, la croissance et la productivité, déclare l’honorable François-Philippe Champagne, ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie. Les programmes comme celui de la recherche axée sur la découverte offrent aux chercheuses et chercheurs la souplesse dont ils ont besoin pour explorer les pistes de recherche les plus prometteuses qui se présentent afin de faire en sorte que le Canada demeure un chef de file mondial en matière de sciences et de nouvelles technologies. Félicitations à l’ensemble des chercheuses et chercheurs exceptionnels qui recevront un appui! Nous avons hâte de prendre connaissance de vos réussites! »

Deux nouvelles chaires de recherche à Polytechnique Montréal

Le ministère de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie a procédé à la création et au renouvellement de plusieurs chaires de recherche du Canada par l’entremise du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG). L’annonce concerne deux nouvelles chaires de Polytechnique Montréal qui reçoivent un appui global de 1,9 million de dollars.

Les chaires de recherche du Canada de niveau 1 sont détenues par des chercheuses et des chercheurs d'exception qui sont reconnus par leurs pairs comme des chefs de file mondiaux dans leur domaine. Elles bénéficient d'un financement annuel de 200 000 dollars pendant sept ans et sont renouvelables.

Les chaires de recherche du Canada de niveau 2 sont détenues par de nouvelles chercheuses et de nouveaux chercheurs exceptionnels qui sont reconnus par leurs pairs comme étant susceptibles de devenir des chefs de file dans leur domaine. Ces chaires bénéficient d'un financement annuel de 100 000 dollars pendant cinq ans et sont renouvelables une fois.

Foutse Khomh, professeur titulaire au Département de génie informatique et génie logiciel, se voit ainsi attribuer la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 sur les systèmes logiciels intelligents et dignes de confiance. Alors que les systèmes logiciels intelligents qui intègrent l'intelligence artificielle (IA) sont de plus en plus déployés dans des systèmes critiques à grande échelle, il est plus que jamais primordial de garantir la fiabilité de ces systèmes alors que de nombreux incidents mortels se sont produits récemment. Pour renforcer la confiance dans ces systèmes, il faut s’assurer que les décisions prises par leurs composants (y compris les composants alimentés par l'IA) sont fiables, équitables et ne peuvent pas causer de préjudice. Les recherches menées par le professeur Khomh viseront à développer des théories, des méthodes et des outils pour soutenir le développement, le déploiement, la maintenance et l'évolution de systèmes d’IA fiables et sécuritaires, garantissant ainsi qu'ils restent fiables tout au long de leur cycle de vie.

Bruno Blais, professeur agrégé au Département de génie chimique, se voit attribuer la Chaire de recherche du Canada de niveau 2 pour la conception assistée par ordinateur et la mise à l'échelle de vecteurs d'énergie alternatifs pour la conception de procédés chimiques durables (surnommée MMIAOW). Alors qu’il est urgent de développer des procédés chimiques durables utilisant des sources d'énergie renouvelables pour réduire l'empreinte carbone des industries chimiques et manufacturières, il est crucial de passer des hydrocarbures à l'électricité grâce à l'intensification des procédés. Celle-ci permet d'utiliser des vecteurs d'énergie alternatifs, tels que les micro-ondes et les ultrasons, à l'échelle commerciale. Cependant, leur adoption industrielle est difficile à cause des difficultés de mise à l'échelle. La chaire de recherche du professeur Blais vise à accélérer l'utilisation de ces technologies en créant des modèles basés sur la dynamique des fluides numérique et l'intelligence artificielle. Ces modèles permettront de concevoir virtuellement de nouveaux procédés, réduisant le nombre d’étapes de prototypage et accélérant l’adoption de vecteurs d’énergie durable pour répondre aux défis climatiques et énergétiques.

De nouveaux appuis de la FCI

La Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), le ministère de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie du Québec et leurs partenaires se sont pour leur part engagés à investir plus de 600 000 dollars pour financer les infrastructures de recherche et les activités des chercheuses et chercheurs de Polytechnique suite au concours de 2024.

Le professeur Bruno Blais, avec Daria Camilla Boffito, professeure titulaire au Département de génie chimique, reçoivent ainsi un appui de 399 669 dollars pour une plateforme d'ultrasons multifréquence et un système de vélocimétrie par imagerie de particules pour l'intensification des procédés chimiques qui permettra de construire des jumeaux numériques de réacteurs dont l'énergie est fournie par la stimulation par ultrasons.

Raphaël Trouillon, professeur adjoint au Département de génie électrique, reçoit un appui de 228 488 dollars pour ses recherches visant à développer un dispositif microélectro-analytique avancé pour étudier la chimie transitoire du cerveau. Le dispositif, adaptable selon les besoins, permettra des découvertes en neurosciences et des méthodes innovantes pour analyser la réponse chimique des cellules en conditions normales ou pathologiques. Intégré dans un réseau de recherche technologique, ce dispositif sera utilisé du niveau cellulaire aux organes in vitro, et permettra des enregistrements électrochimiques à haute résolution.

45 subventions pour accélérer la découverte scientifique

À travers ses divers programmes, ce sont 45 subventions de recherche qui sont attribuées par le gouvernement fédéral aux membres du corps professoral de Polytechnique afin de poursuivre leurs activités de recherche. Au total, ce sont 33 subventions à la découverte individuelles, 10 subventions Tremplin vers la découverte et 3 subventions d’outils et d’instruments de recherche qui sont octroyées aux professeures et professeurs de Polytechnique, pour un montant total de 1,8 million de dollars.

Félicitations aux membres du corps professoral!  

En savoir plus

Fiche expertise du professeur Bruno Blais
Fiche expertise de la professeure Daria Camilla Boffito
Fiche expertise du professeur Foutse Khomh
Fiche expertise du professeur Raphaël Trouillon
Site du Département de génie chimique
Site du Département de génie électrique 
Site du Département de génie informatique et génie logiciel

À lire aussi

13 mars 2024
NOUVELLES

Financement de la recherche: une année faste pour les équipes de Polytechnique qui obtiennent près de 47 millions de dollars en subventions

22 juin 2021
NOUVELLES

Subventions à la découverte: Polytechnique Montréal obtient près de 3,9 millions $ pour des programmes de recherche