Programmes de génie au baccalauréat

Le gÉnie physique

Retour à la liste des programmes.

Le génie physique

 

 

Particularités du programme

  • Quatre orientations de spécialité dans des domaines d'avant-garde : énergie, génie photonique, micro et nanotechnologies, technologies biomédicales
  • un projet intégrateur à chaque année, et un projet final de grande envergure, comptant pour 6 crédits, le tout donnant aux diplômés une forte expérience de la conception en ingénierie
  • un stage obligatoire rémunéré de 4 mois
  • des cours de la spécialité dès la première année
  • un encadrement accentué dès le début des études
  • une formation créditée visant la maîtrise de la communication orale et écrite, et du travail en équipe
  • un mécanisme de gestion continue de la qualité du programme
  • des occasions multiples de faire une partie de la formation à l'étranger

Le rôle de l'ingénieur physicien 

« Génie physique », « génie quantique », « génie de l’infiniment petit » et « génie des technologies de pointe » sont tous des synonymes pour décrire de travail de l’ingénieur physicien. L’étudiant en génie physique sera amené à développer une compréhension solide de la physique et des sciences fondamentales en même temps qu’un sens pratique de résolution de problèmes propre à l’ingénieur. Avec cette double formation, polyvalente et rigoureuse, l’ingénieur physicien est appelé à jouer un rôle prédominant dans le développement et l’intégration de nouvelles technologies en milieu industriel.

L'évolution de la formation et de la profession 

À l’instar de l’innovation technologique, la profession d’ingénieur physicien évolue continuellement pour s’adapter aux défis technologiques de l’heure. Du laser aux communications optiques, en passant par la photonique, l’optique a toujours été au cœur des activités de l’ingénieur physicien. À cela s’ajoutent les matériaux de pointe pour l’industrie microélectronique ou aérospatiale, les micro- et nanotechnologies, et le génie énergétique et nucléaire. Finalement, toutes ces disciplines se retrouvent dans l’étude d’un tout nouveau champ d’activité en forte croissance: le génie biomédical. L’ingénieur physicien peut, s’il le veut, être amené à jouer un rôle crucial à l’interface de la physique et des sciences de la vie.

La formation de l'ingénieur physicien 

Le programme de premier cycle en génie physique met l'accent sur l'acquisition de connaissances approfondies en physique fondamentale et en sciences du génie. La formation de base de l'étudiant comprend des cours, des travaux pratiques et des laboratoires relatifs à la physique des ondes, la physique moderne, la thermodynamique, l'optique, la mécanique classique, la mécanique quantique, et la physique statistique. Le programme forme simultanément l’étudiant dans les deux grands domaines des technologies physiques : l’optique et la physique du solide. L’étudiant sera ensuite amené à appliquer ses connaissances dans les secteurs technologiques tels les matériaux de pointes, les micro- et nanotechnologies, les lasers, la photonique, et la gestion et la conversion d’énergie. S’il choisit l’orientation « technologies biomédicales », l’étudiant pourra développer des compétences dans le domaine de la biophotonique, de la médecine nucléaire, des biomicrosystèmes et des biomatériaux. Le programme de génie physique comprend un stage obligatoire d’au moins quatre mois.
Le programme comporte quatre orientations de spécialité et trois orientations thématiques de 12 crédits.

LES orientationS de spécialité (12 CRÉDITS) 

Énergie

Le but visé par l'orientation Énergie est de donner à l'étudiant la formation requise pour œuvrer dans les domaines reliés à la conversion de l’énergie. Les principaux sujets couverts sont : la classification, les limites et le rendement des différentes techniques de conversion d'énergie; l’efficacité des différentes sources d’énergie fossiles et renouvelables; la production, le stockage, le transport et l’utilisation de l’énergie; les vecteurs énergétiques; la gestion de l’énergie ainsi que les impacts sur l'environnement et sur la santé des différentes filières de production d'énergie; les technologies nucléaires.

Génie photonique

L'orientation Génie photonique élargit la formation acquise dans le cœur du programme en optique, optoélectronique et lasers par des notions de photonique avancée dans différents domaines tels le biomédical, les télécommunications et les capteurs.  L’enseignement couvre en particulier : l’étude théorique et expérimentale des guides d'ondes optiques et des fibres optiques, des composants et des dispositifs en optique guidée tels que les coupleurs et les réseaux de Bragg, ainsi que leurs applications dans différents domaines; les propriétés optiques des matériaux isotropes et anisotropes, les effets non-linéaires dans les cristaux et les fibres et leurs applications en particulier en télécommunications; la biophotonique comprenant l’étude des propriétés optiques des matériaux biologiques, l’instrumentation spécifique pour l’imagerie et son application pour les diagnostics médicaux et la thérapie.

Micro- et nanotechnologies

Le but principal de l’orientation Micro et nanotechnologies est de donner à l’étudiant une base solide pour poursuivre une carrière en haute technologie, notamment dans le domaine de la conception et de la réalisation de dispositifs et de matériaux de pointe ainsi que dans le développement de nouveaux procédés. Les sujets couverts sont les suivants : la conception et la fabrication de dispositifs microélectroniques, nanoélectroniques et quantiques, de capteurs et actuateurs, de microsystèmes ainsi que l’élaboration de revêtements et des systèmes en couches minces; la conception et la fabrication de matériaux de pointe avec une structure contrôlée à l'échelle nanométrique; les méthodes avancées de caractérisation des matériaux à l'aide de diverses techniques spectroscopiques et microscopiques et d'analyse des propriétés optiques, électriques, mécaniques, tribologiques et magnétiques.

Technologies biomédicales

L’objectif de l’orientation Technologies biomédicales est de former des ingénieurs physiciens spécialisés qui pourront œuvrer en milieu hospitalier ou accéder aux meilleurs programmes d’études supérieures en génie biomédical et en physique médicale. L’étudiant développera une base solide pour appliquer des principes du génie à l'étude, la modification et le contrôle des systèmes biologiques, ainsi qu'à la conception et la fabrication d’instruments pour l’imagerie des fonctions physiologiques et pour l'assistance au diagnostic et au traitement de patients.

L’ingénieur spécialisé dans le domaine du génie biomédical doit être capable d’analyser un problème à la fois du point de vue de l’ingénieur, ainsi que du point de vue du médecin ou du biologiste. Il doit être conscient des difficultés particulières associées aux êtres vivants et est appelé à évaluer un ensemble plus étendu de solutions que dans les domaines traditionnels du génie.  L’ingénieur biomédical doit aussi être capable de travailler en collaboration avec des professionnels de plusieurs autres disciplines : médecins, chirurgiens, biologistes, biochimistes, pharmacologistes, physiothérapeutes, dentistes, infirmières, techniciens, administrateurs du réseau de la santé, etc.

Les orientations thématiques (12 crédits) 

L'étudiant en génie physique peut suivre l'une des 5 orientations thématiques suivantes : Développement durable, Innovation technologique, Mathématiques de l'ingénieur, Outils de gestion, Projets internationaux.

L'orientation Développement durable traite des grands enjeux transversaux que soulève le développement durable, en particulier la responsabilité sociale de l'ingénieur et le travail dans un contexte multidisciplinaire. Elle permet l'acquisition de notions et la familiarisation avec des outils essentiels à la pratique de l'ingénierie durable, laquelle compren notamment l'analyse de cycle de vie, la résilience organisationnelle, l'efficacité énergétique et les énergies alternatives, la conception et la fabrication durable, et le génie de l'environnement.

L'orientation Innovation technologique vise à sensibiliser les étudiants aux dimensions intrapreneuriales et entrepreneuriales de leur future profession en stimulant leur créativité, encourageant l'entrepreneurship, développant des aptitudes d'innovation et de gestion stratégique.

L'orientation Mathématiques de l'ingénieur permet aux étudiants d'acquérir des connaissances avancées en mathématiques appliquées et de développer des compétences pour modéliser et résoudre des problèmes d'ingénierie à l'aide de techniques mathématiques ou pour analyser des données avec de tels outils. Cette orientation couvre trois domaines des mathématiques appliquées qui se chevauchent, soient i) analyse numérique et appliquée; ii) probabilités et statistique; et iii) recherche opérationnelle et optimisation. Les techniques développées dans ces domaines sont souvent employées dans des projets multidisciplinaires en génie ou en sciences naturelles.

L’orientation Outils de gestion, comme l’indique son nom, donne aux étudiants des compétences leur permettant de mieux appréhender les fonctions de direction ; idéalement, cette orientation est complétée par des cours offerts par HEC-Montréal, ce qui permet à l’étudiant d’obtenir un diplôme de 2e cycle en gestion délivré par cet établissement.

L'orientation Projets internationaux est offerte à tout étudiant de l’École ayant complété au moins 70 crédits et ayant un fort intérêt pour le volet international d’une carrière en génie.  L’ensemble des quatre cours vise les objectifs suivants : sensibiliser les étudiants aux problématiques socio-économiques et technologiques de la mondialisation, acquérir une compréhension de base du commerce international et des règles qui le régissent, comprendre les stratégies d’internationalisation des entreprises et  les pratiques de gestion et d’ingénierie qui y sont reliées, analyser l’environnement économique, politique et social de projets internationaux d’ingénierie, comprendre les différents types de projets internationaux d’ingénierie et les processus de gestion nécessaire à leur réalisation, d évelopper une sensibilité particulière aux politiques nationales et aux dimensions culturelles des projets internationaux d’ingénierie.

 

Pour des informations sur les conditions d'admission

Site : www.polymtl.ca/admission/ba
Courriel : registraire@polymtl.ca

Pour des informations supplémentaires

École Polytechnique de Montréal
Directeur des études de premier cycle
C.P. 6079, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) CANADA, H3C 3A7
Téléphone : 340-4726
Télécopieur : 340-4169
Courriel : dir-1er-cycle@polymtl.ca
Pavillon : Principal

Le contenu de cette page est sous la responsabilité du Directeur des études de premier cycle.

© École Polytechnique de Montréal
Bottin | Plan du site | Recherche | Conditions