Programmes de génie au baccalauréat

Le génie logiciel

Retour à la liste des programmes.

Le génie loiciel

 

Particularités du programme

  • un stage obligatoire rémunéré d'au moins 4 mois et une session d'été pour que tous les étudiants puissent faire plus facilement un stage
  • un projet intégrateur à chaque année, le projet final, de grande envergure, comptant pour 6 crédits, le tout donnant aux diplômés une forte expérience de la conception en ingénierie
  • des cours de la spécialité dès la première année. Mais la première année commune avec le génie informatique
  • un encadrement accentué dès le début des études
  • une formation créditée visant la maîtrise de la communication orale et écrite, et du travail en équipe
  • un mécanisme de gestion continue de la qualité du programme
  • des occasions multiples de faire une partie de la formation à l'étranger

Le rôle de l'ingénieur logiciel 

Le génie logiciel applique les principes et techniques d'ingénierie à la conception de systèmes logiciels, intégrés et à grande échelle. L'ingénieur logiciel doit forcément maîtriser la théorie et les méthodes de l'informatique. Si les ingénieurs logiciels possèdent un vaste bagage en matériel informatique, ils se spécialisent dans la conception, la maintenance et le développement des systèmes et des produits logiciels. Ils sont généralement responsables de l'élaboration et de la gestion des projets à grande échelle où la sécurité du public, ainsi que la maintenance et l'évolution des systèmes de logiciel, sont d'une importance primordiale.

L'évolution de la formation et de la profession 

Les ingénieurs sont formés pour utiliser les connaissances en mathématiques, en sciences et en technologies dans le but de construire des produits nécessaires à la sécurité et au mieux-être du public. Les ingénieurs logiciels se spécialisent dans la conception, la réalisation, la validation et la maintenance de logiciels. Même si les fondements théoriques du génie logiciel proviennent essentiellement des sciences informatiques, une approche disciplinée et systématique du processus de développement logiciel requiert une bonne dose d'administration de projet et de gestion des ressources humaines. De plus en plus de processus sont trop rapides pour être contrôlés par un humain ou un artéfact mécanique ou électrique. L'importance grandissante des logiciels dans notre vie de tous les jours et les incidences catastrophiques pouvant découler de leur mauvais fonctionnement dans certaines situations critiques ont permis l'évolution rapide des normes et méthodes de production logicielle. Un ingénieur logiciel est socialement responsable d'appliquer ces pratiques saines lors de l'élaboration et de la gestion des projets à grande échelle où la sécurité du public est d'une importance primordiale.
Au cours de la dernière décennie, le génie logiciel est devenu une discipline à part entière du génie, au même titre que le génie électrique, le génie mécanique, etc. Le programme de bachelier en génie logiciel vise donc à faire évoluer les méthodes de développement du logiciel et à remplacer les méthodes traditionnelles de production du logiciel par une démarche plus rigoureuse fondée sur l'ingénierie. En mars 2001, l'Ordre des ingénieurs du Québec a reconnu officiellement cette spécialisation. Un peu partout dans le monde, les praticiens de cette profession permettent d'assurer une qualité de la production logicielle.

La formation de l'ingénieur logiciel 

Les ingénieurs logiciels diplômés de l'École Polytechnique auront les compétences suivantes :

Spécification des requis

Participer à l'ingénierie d'un système informatique afin de choisir les fonctions à réaliser par matériel ainsi que celles à réaliser par logiciel, et déterminer les interfaces entre les composantes matérielles et logicielles. Analyser les requis de l'application logicielle envisagée pour déterminer les exigences techniques, les comportements et contraintes. Classifier, conceptualiser et valider ces requis à l'aide de méthodes structurées.

Conception du logiciel

Concevoir l'architecture du logiciel, c'est-à-dire sa décomposition en sous-systèmes, modules et composantes individuelles qui la forment. Représenter précisément les éléments structuraux et comportementaux de cette architecture à l'aide de notations normalisées.

Réalisation du logiciel

Réaliser un logiciel bien structuré avec ses composantes standardisées et facilement adaptables. Intégrer le nouveau logiciel avec d'autres logiciels existants.

Assurance-qualité du logiciel

Vérifier et valider le logiciel de façon systématique tout au long de son cycle de vie. Analyser la complétude, la cohérence et l'adéquation de l'architecture du logiciel vis-à-vis des requis de l'application.

Maintenance du logiciel

Rationaliser la prise de décisions concernant les changements à apporter tout au long du cycle de vie et guider le travail des concepteurs et réalisateurs futurs. Réviser et améliorer le logiciel tout en préservant son intégrité conceptuelle ainsi que la complétude et l'exactitude des documents sur le système.

Gestion de la configuration du logiciel

Maintenir la cohésion d'un logiciel en gardant l'historique des changements apportés aux sous-systèmes, modules, composantes et documentations. Valider les demandes de changements tout au long d'un cycle de développement.

Gestion du développement de logiciels

Planifier et contrôler les activités de développement de logiciels à l'intérieur d'un processus logiciel défini. Identifier les méthodes et les outils de développement nécessaires au développement d'un logiciel dans un domaine d'application bien précis.

La concentration multimédia (27 crédits)  

Cette concentration fournit une connaissance spécialisée pour le domaine du développement d'applications en média numérique.  Elle est orientée vers deux secteurs d'application : les applications de graphismes et d'animation 2D et 3D et le secteur du divertissement interactif.  Ces secteurs sont en croissance soutenue depuis plusieurs années et offrent de très bonnes perspectives dans l'industrie.  En plus de compléter ses connaissances de base en génie informatique/logiciel avec des notions spécialisées en multimédia, les étudiants pourront mettre en pratique leurs apprentissages dans le projet intégrateur final.

La concentration Sécurité et mobilité en informatique (27 crédits)  

Cette concentration répond aux besoins spécifiques de formation de nos ingénieurs en sécurité et en mobilité. Cette formation doit rendre les ingénieurs capables d'attaquer les problèmes de sécurité au moyen d'une approche intégrant à la fois les aspects d'informatique et des logiciels mobiles, les aspects de sécurité et aussi de comprendre les contraintes nécessaires à la création d'applications mobiles.

L'orientation de spécialité (12 crédits) 

12 crédits à option

Pour compléter leur formation, les étudiants peuvent choisir quatre cours parmi la liste des cours à option (voir le cheminement).

Personnalisée

Cette orientation est composée de 12 crédits de cours au choix de l’étudiant parmi les cours suivants : les cours à option (voir le cheminement), d’autres cours du baccalauréat ou des cycles supérieurs (qui doivent alors être approuvés par le responsable du programme). Cette orientation doit être pertinente et cohérente à la réalisation d'une carrière dans le domaine du génie logiciel et doit être approuvée par le responsable de programme.

Les orientations thématiques (12 crédits) 

L'étudiant en génie logiciel peut suivre l'une des 5 orientations thématiques suivantes : Développement durable, Innovation technologique, Mathématiques de l'ingénieur,Outils de gestion, Projets internationaux.

L'orientation Développement durable traite des grands enjeux transversaux que soulève le développement durable, en particulier la responsabilité sociale de l'ingénieur et le travail dans un contexte multidisciplinaire. Elle permet l'acquisition de notions et la familiarisation avec des outils essentiels à la pratique de l'ingénierie durable, laquelle compren notamment l'analyse de cycle de vie, la résilience organisationnelle, l'efficacité énergétique et les énergies alternatives, la conception et la fabrication durable, et le génie de l'environnement.

L'orientation Innovation technologique vise à sensibiliser les étudiants aux dimensions intrapreneuriales et entrepreneuriales de leur future profession en stimulant leur créativité, encourageant l'entrepreneurship, développant des aptitudes d'innovation et de gestion stratégique.

L'orientation Mathématiques de l'ingénieur permet aux étudiants d'acquérir des connaissances avancées en mathématiques appliquées et de développer des compétences pour modéliser et résoudre des problèmes d'ingénierie à l'aide de techniques mathématiques ou pour analyser des données avec de tels outils. Cette orientation couvre trois domaines des mathématiques appliquées qui se chevauchent, soient i) analyse numérique et appliquée; ii) probabilités et statistique; et iii) recherche opérationnelle et optimisation. Les techniques développées dans ces domaines sont souvent employées dans des projets multidisciplinaires en génie ou en sciences naturelles.

L’orientation Outils de gestion, comme l’indique son nom, donne aux étudiants des compétences leur permettant de mieux appréhender les fonctions de direction ; idéalement, cette orientation est complétée par des cours offerts par HEC-Montréal, ce qui permet à l’étudiant d’obtenir un diplôme de 2e cycle en gestion délivré par cet établissement.

L'orientation Projets internationaux est offerte à tout étudiant de l’École ayant complété au moins 70 crédits et ayant un fort intérêt pour le volet international d’une carrière en génie.  L’ensemble des quatre cours vise les objectifs suivants : sensibiliser les étudiants aux problématiques socio-économiques et technologiques de la mondialisation, acquérir une compréhension de base du commerce international et des règles qui le régissent, comprendre les stratégies d’internationalisation des entreprises et  les pratiques de gestion et d’ingénierie qui y sont reliées, analyser l’environnement économique, politique et social de projets internationaux d’ingénierie, comprendre les différents types de projets internationaux d’ingénierie et les processus de gestion nécessaire à leur réalisation, d évelopper une sensibilité particulière aux politiques nationales et aux dimensions culturelles des projets internationaux d’ingénierie.

Pour des informations sur les conditions d'admission

Site : www.polymtl.ca/etudes/admission.php
Courriel : registraire@polymtl.ca

Pour des informations supplémentaires

École Polytechnique de Montréal
Directeur des études de l'ingénieur
C.P. 6079, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) CANADA, H3C 3A7
Téléphone : 340-4726
Télécopieur : 340-4169
Courriel : etudes.ingenieur@polymtl.ca
Pavillon : Principal

Le contenu de cette page est sous la responsabilité du Directeur des études de l'ingénieur.

© École Polytechnique de Montréal
Bottin | Plan du site | Recherche | Conditions