Programmes de génie au baccalauréat

Le génie biomédical

Retour à la liste des programmes.

Le génie informatique

 

 

Particularités du programme

  • un stage obligatoire rémunéré d'au moins 4 mois dans toutes les options
  • un projet intégrateur à chaque année, le projet final, de grande envergure, comptant pour 6 crédits, le tout donnant aux diplômés une forte expérience de la conception en ingénierie
  • des cours de la spécialité dès la première année
  • un encadrement accentué dès le début des études
  • une formation créditée visant la maîtrise de la communication orale et écrite, et du travail en équipe
  • un mécanisme de gestion continue de la qualité du programme
  • des occasions de faire une partie de la formation à l'étranger

 

Le programme de génie biomédical contingente le nombre d'étudiants admis à 45. Les étudiants sont sélectionnés principalement selon la qualité de leur dossier académique. Les nouvelles admissions ont lieu uniquement au trimestre d'automne.

 

Le rôle de l'ingénieur biomédical 

Le génie biomédical consiste dans l'application des principes du génie à l'étude, la modification et le contrôle des systèmes biologiques, ainsi qu'à la conception et la fabrication de produits pour la surveillance des fonctions physiologiques et pour l'assistance au diagnostic et au traitement de patients. Ce qui distingue l’ingénieur biomédical d’un ingénieur de formation classique, c’est qu’il est capable d’analyser un problème à la fois du point de vue de l’ingénieur et à la fois du point de vue du spécialiste du domaine médical. Il doit être conscient des difficultés particulières associées aux êtres vivants et est appelé à évaluer un ensemble plus étendu de solutions que dans les domaines traditionnels du génie.

L'évolution de la formation et de la profession 

L’ingénieur biomédical doit être capable de travailler en étroite collaboration avec des professionnels de plusieurs autres disciplines : médecins, chirurgiens, biologistes, biochimistes, pharmacologistes, physiothérapeutes, dentistes, infirmières, techniciens, administrateurs du réseau de la santé, etc. Par exemple, l’ingénieur biomédical conçoit des systèmes d’imagerie comme l’imagerie par résonance magnétique (IRM), des stimulateurs cardiaques implantables, des coeurs artificiels, des orthèses, etc. Il conçoit également des matériaux pouvant être implantés dans le corps humain et qui servent à la construction de prothèses ou de systèmes de libération de médicaments ou de gènes. L’ingénieur biomédical peut aussi poursuivre des travaux de recherche pour contribuer à une meilleure compréhension du fonctionnement du corps humain (troubles du rythme cardiaque, traitement de l’information par le cerveau, transport des ions et des molécules à travers la paroi des cellules, origine moléculaire des propriétés mécaniques des tissus squelettiques, etc.).

Les emplois de l'ingénieur biomédical sont dans plusieurs secteurs :
1. Entreprises industrielles : conception de nouveaux systèmes de diagnostic et de traitement basés sur une connaissance approfondie de la pathophysiologie humaine ; interface entre les équipes de conception, de fabrication et d’évaluation clinique des nouveaux produits ; marketing ; support à la vente; gestion.
2. Hôpitaux : assistance au choix de l’équipement; responsable de l’entretien et de l’utilisation sécuritaire de l’équipement; gestion.
3. Génie conseil : dossiers d’acquisition d’équipement pour les hôpitaux ; procédures d’homologation des nouveaux produits pour les entreprises ; formation de personnel qualifié; construction de clinique et d’hôpitaux.
4. Centres de recherche des hôpitaux universitaires: conception de systèmes sur mesure à des fins de recherche ; collaboration à des projets de recherche multidisciplinaires.
5. Agences gouvernementales : recherche (e.g. C.N.R.C.); élaboration des politiques d’achat (M.S.S.S.); évaluation des technologies (e.g. Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé : A.É.T.M.I.S.); évaluation de la sécurité et tests de nouveaux produits (e.g. Santé Canada).
6. Universités : recherche et enseignement.

La formation de l'ingénieur biomédical 

La formation de l’ingénieur biomédical est donc multidisciplinaire et fait appel aux sciences de la santé, aux sciences du génie, aux sciences fondamentales et aux mathématiques. Ce qui distingue l’ingénieur biomédical d’un ingénieur de formation classique, c’est qu’il est capable d’analyser un problème à la fois du point de vue de l’ingénieur et à la fois du point de vue du spécialiste du domaine médical. Il doit être conscient des difficultés particulières associées aux êtres vivants et est appelé à évaluer un ensemble plus étendu de solutions que dans les domaines traditionnels du génie.

Le programme de génie biomédical offre deux orientations de spécialité, Technologies émergentes et Interactions humain-ordinateur (nouvelle orientation), ainsi qu'un cheminement baccalauréat-maîtrise intégré (BMI) avec l'Université de Montréal, option Génie clinique de la maîtrise en génie biomédical. À la place d'une orientation de spécialité, l'étudiant peut compléter une orientation personnalisée ou une orientation thématique parmi les suivantes: Innovation technologique, Outils de gestion ou Projets internationaux .

LES orientationS de spécialité (12 crédits) 

Technologies émergentes

Le génie biomédical étant un domaine en constante évolution, cette orientation permet à l'étudiant de s'initier à un ensemble de technologies en émergence comme la biophotonique, le génie tissulaire et la nanotechnologie  ainsi qu'au démarrage d'entreprises de haute technologie.

Interactions humain-ordinateur

Cette orientation permet à l'étudiant de s'initier aux nouveaux instruments qui permettent d'interagir avec un sujet.

Génie clinique

Ce cheminement contingenté est proposé uniquement aux étudiants qui s'engagent dans l'option Génie clinique de la maitrise en génie biomédical. Les candidats devront suivre les procédures générales du BMI mais devront déposer leur demande d'admission à la maitrise à l'Université de Montréal. Ils devront également sse soumettre à une entrevue de sélection. Le génie clinique est responsable de l’application de la technologie aux soins de santé. L’ingénieur clinique participe activement à la vie de l’hôpital où il côtoie l’ensemble des professionnels du corps médical. Il est responsable du développement et de l’entretien des banques de données informatiques, de l’équipement et de l’instrumentation médicale.

Orientation pesonnalisée

Cette orientation est appropriée pour un programme multidisciplinaire dans un domaine en émergence de façon à permettre aux étudiants d'approfondir leurs connaissances dans une spécialité de leur choix.

Les orientations thématiques (12 crédits) 

L'étudiant en génie biomédical peut suivre l'une des 5 orientations thématiques suivantes : Développement durable, Innovation technologique, Mathématiques de l'ingénieur, Outils de gestion, Projets internationaux.

L'orientation Développement durable traite des grands enjeux transversaux que soulève le développement durable, en particulier la responsabilité sociale de l'ingénieur et le travail dans un contexte multidisciplinaire. Elle permet l'acquisition de notions et la familiarisation avec des outils essentiels à la pratique de l'ingénierie durable, laquelle compren notamment l'analyse de cycle de vie, la résilience organisationnelle, l'efficacité énergétique et les énergies alternatives, la conception et la fabrication durable, et le génie de l'environnement.

L'orientation Innovation technologique vise à sensibiliser les étudiants aux dimensions intrapreneuriales et entrepreneuriales de leur future profession en stimulant leur créativité, encourageant l'entrepreneurship, développant des aptitudes d'innovation et de gestion stratégique.

L'orientation Mathématiques de l'ingénieur permet aux étudiants d'acquérir des connaissances avancées en mathématiques appliquées et de développer des compétences pour modéliser et résoudre des problèmes d'ingénierie à l'aide de techniques mathématiques ou pour analyser des données avec de tels outils. Cette orientation couvre trois domaines des mathématiques appliquées qui se chevauchent, soient i) analyse numérique et appliquée; ii) probabilités et statistique; et iii) recherche opérationnelle et optimisation. Les techniques développées dans ces domaines sont souvent employées dans des projets multidisciplinaires en génie ou en sciences naturelles.

L’orientation Outils de gestion, comme l’indique son nom, donne aux étudiants des compétences leur permettant de mieux appréhender les fonctions de direction ; idéalement, cette orientation est complétée par des cours offerts par HEC-Montréal, ce qui permet à l’étudiant d’obtenir un diplôme de 2e cycle en gestion délivré par cet établissement.

L'orientation Projets internationaux est offerte à tout étudiant de l’École ayant complété au moins 70 crédits et ayant un fort intérêt pour le volet international d’une carrière en génie.  L’ensemble des quatre cours vise les objectifs suivants : sensibiliser les étudiants aux problématiques socio-économiques et technologiques de la mondialisation, acquérir une compréhension de base du commerce international et des règles qui le régissent, comprendre les stratégies d’internationalisation des entreprises et  les pratiques de gestion et d’ingénierie qui y sont reliées, analyser l’environnement économique, politique et social de projets internationaux d’ingénierie, comprendre les différents types de projets internationaux d’ingénierie et les processus de gestion nécessaire à leur réalisation, d évelopper une sensibilité particulière aux politiques nationales et aux dimensions culturelles des projets internationaux d’ingénierie.

Pour des informations sur les conditions d'admission

Site : www.polymtl.ca/admission/ba
Courriel : registraire@polymtl.ca

Pour des informations supplémentaires

École Polytechnique de Montréal
Directeur des études de l'ingénieur
C.P. 6079, succursale Centre-ville
Montréal (Québec) CANADA, H3C 3A7
Téléphone : 340-4726
Télécopieur : 340-4169
Courriel : etudes.ingenieur@polymtl.ca
Pavillon : Principal

Le contenu de cette page est sous la responsabilité du Directeur des études de l'ingénieur.

© École Polytechnique de Montréal
Bottin | Plan du site | Recherche | Conditions