Index des volumes et numéros Courriel de la bibliothèque Site Web de la bibliothèque Page d'accueil Portail Poly
  Numéro 46 , septembre 2007
 
sommaire
Mot du directeur
Trinquons à nos bons coups!
Google Patent Search, encore une nouvelle patente!
Ne perdez pas le fil
Ne perdez pas le fil de la Bibliothèque
Les signes vitaux d'Academic Live
Mais qui donc met la poussière sur les rayons?
Les tiens, les miens, les nôtres
Perspectives 2007-2008 : nous ne chômerons pas!
Les aventures de Taylor, Francis et leurs amis
chroniques
Nouvelles
L'heure du « compte »
Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi...
Google Patent Search, encore une nouvelle patente!

Désireuse de toujours vous tenir « au courant » des nouveautés dans le monde de l'information, la Bibliothèque vous propose cet article qui analyse un nouveau produit de Google.

Après avoir lancé plusieurs moteurs de recherche spécialisés, la multinationale Google tente une fois de plus de faciliter l'accès à l'information et d'accroître son influence en offrant Google Patent Search . Disponible depuis décembre 2006, cet engin de recherche en développement permet, comme son nom l'indique, de repérer des brevets. Cette nouvelle saveur de Google vaut-elle la peine d'être ajoutée à vos favoris? Jugez-en par vous-même en prenant connaissance de cette évaluation sommaire.

Contenu

Il faut d'abord mentionner qu'en offrant ce produit, Google n'a pas innové en ce qui concerne le contenu proposé au public, car tous les brevets disponibles dans Google Patent Search sont issus de la banque de données de brevets gratuite de l'United States Patent and Trademark Office (USPTO). La couverture de Google Patent Search, qui recense exclusivement les brevets publiés aux États-Unis de 1790 à 2007, est donc plutôt unidimensionnelle. Le texte intégral de tous ces brevets, incluant les images, est disponible en version PDF.

Par ailleurs, en effectuant des recherches dans Google Patent Search, on constate que les brevets publiés au cours des derniers mois ne sont pas accessibles. Google ne donne pas d'information précise quant à la fréquence des mises à jour de sa banque de données.

Recherche

Comme c'est souvent le cas des moteurs de recherche développés par Google, la force de cet engin dédié réside dans la simplicité de son formulaire de recherche. À l'opposé de ce qui est proposé dans certaines banques de données de brevets, les options de recherche mises à la disposition des utilisateurs par Google sont simples et peu nombreuses.

D'abord, la page d'accueil de Google Patent Search – disponible en anglais seulement – offre l'interface de recherche caractéristique de Google. Sobre et connue, cette dernière permet d'effectuer une recherche dans le texte intégral des brevets publiés de 1976 à aujourd'hui. Il est à noter que la recherche en texte intégral n'est pas disponible pour les brevets publiés entre 1790 et 1975. Ceux-ci peuvent toutefois être repérés à partir de certaines métadonnées telles que l'auteur, le résumé ou encore la date de publication, par exemple. Les résultats sont présentés en ordre de pertinence.

Aussi, ceux qui veulent consulter un brevet américain dont ils ont la référence ou qui désirent effectuer une recherche plus précise peuvent le faire en utilisant les champs disponibles sous le lien Advanced Patent Search. Parmi les options offertes, on trouve la recherche par numéro de brevet, titre, inventeur ou cessionnaire. Il est également possible de chercher par classification américaine ou internationale. Enfin, on peut limiter la recherche aux brevets déposés ou publiés au cours d'un intervalle de dates déterminé.

Résultats

Comme l'illustre la figure 1 - Écran des résultats, pour l'instant, la présentation de la page de résultats laisse à désirer. En effet, lorsqu'on lance une recherche, le nombre de résultats obtenus n'est pas affiché. Il est donc impossible de savoir combien de brevets ont été repérés avec la requête lancée. De plus, la présentation de l'information à l'écran n'est pas toujours uniforme.

Cependant, comme on peut le voir, un clic sur le titre d'un brevet donne accès à plusieurs renseignements intéressants. Il est notamment possible de visualiser le brevet pour en faire la lecture à l'écran ou encore d'en télécharger le texte intégral en format PDF. On peut également visualiser séparément le résumé, les images, la description de l'invention ou encore les revendications du brevet, ce qui facilite à la fois la lecture et le repérage des points d'intérêt. Dans cette même optique, les données descriptives essentielles au repérage ultérieur du brevet – son numéro, sa date de publication ainsi que les noms de l'inventeur et du cessionnaire – sont également extraites du document et affichées à l'écran.

Enfin, la page de présentation du brevet repéré offre des options de recherche qui n'apparaissent pas à l'écran de recherche initial, mais qui constituent des fonctionnalités fort intéressantes car elles permettent entre autres de découvrir des brevets similaires à celui affiché. Le chercheur peut alors lancer la recherche sur les codes de classification américaine auxquels le brevet est associé, ou encore visualiser aisément les brevets qui citent le brevet repéré et ceux qui y sont cités. Il peut également lancer une recherche dans le texte intégral du brevet affiché grâce à la zone de saisie disponible à cet écran.

À venir

Google Patent Search est un produit en phase bêta, c'est-à-dire en développement. Désireuse d'étendre la couverture de son engin de recherche dédié, Google prévoit offrir la recherche de demandes de brevets et la recherche de brevets publiés à l'extérieur des États-Unis. Elle entend également procéder à une mise à jour hebdomadaire de la base de données interrogeable. Toutefois, elle n'avance aucune date en ce qui concerne la réalisation de ces développements à venir.

En somme

Si Google donne une vitrine supplémentaire aux brevets américains et en facilite l'accès, pour l'instant, la mise en place de ce moteur de recherche spécialisé ne remplace pas les services à valeur ajoutée offerts par les bases de données payantes, telles que Derwent Innovations Index, par exemple. En effet, comme on peut le constater en prenant connaissance du tableau comparatif suivant, Google a encore du travail à faire avant que Google Patent Search soit à la hauteur des produits payants. Sa couverture géographique est limitée, ses fonctions de recherche par sujet ou mots-clés manquent de précision et les options de gestion des références repérées (historique de recherche, sauvegarde de résultats, mise en place d'alerte pour la veille ou encore envoi de références dans des logiciels de gestion bibliographique) sont inexistantes. Cependant, si Google apporte à son moteur de recherche dédié les développements et les améliorations annoncés, cela risque d'être intéressant. C'est donc un produit qui n'est pas encore au point, mais qui est à surveiller.

Comparaison entre Google Patent Search et Derwent Innovations Index, banque de données à laquelle la Bibliothèque est abonnée.

Geneviève Gamache-Vaillancourt

Issn

Droits d'auteur : cet article est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Valid XHTML 1.0!



© École Polytechnique de Montréal              Modifié le: 09-02-2011