index des volumes et numéros courriel de la bibliothèque Site Web de la bibliothèque Page d'accueil Portail Poly
  Numéro 45 , février 2007
 
sommaire
Mot du directeur
Des ingénieurs humanistes, ça existe!
La Bibliothèque au fil du temps
Une entrevue avec Thomas Desseaux
Qui est-il?
Colombo cuisiné
La face cachée de Google Scholar
Perdus dans l'espace!
L'icône qu'on clique
On sonde le terrain
Attirés par la lumière?
chroniques
Nouvelles
Échos de la boîte à suggestions
La Bibliothèque c'est aussi...
La Bibliothèque au fil du temps

Revivez en photos l'histoire et l'évolution de la Bibliothèque de l'École Polytechnique depuis ses modestes débuts en 1873 jusqu'à nos jours.

Notre récent déménagement et notre installation dans de nouveaux locaux m'ont donné l'idée d'un retour aux sources. J'ai eu envie de retrouver nos origines afin de mieux mesurer le chemin parcouru depuis les débuts.

La Bibliothèque existe depuis la fondation de l'École en 1873. Celle-ci était alors située sur la rue Sainte-Catherine, là où se trouve actuellement la Place des Arts. Nous conservons, précieusement d'ailleurs, un de nos premiers catalogues, si ce n'est le premier, datant de 1874.

En 1905, on inaugure un nouvel édifice sur la rue Saint-Denis et on y aménage une bibliothèque, ou plutôt, une salle de lecture : un local garni d'étagères sur deux de ses murs, quelques tables et chaises, un présentoir à périodiques et le tour est joué! Vous pouvez remarquer, à l'avant-plan, le bureau du responsable de la Bibliothèque, en poste à partir de 1925. Quel dépouillement, si l'on compare avec le bureau du directeur actuel!

En 1941, l'ajout d'une aile au bâtiment existant permettra de loger une vraie bibliothèque d'environ 10,000 pieds carrés. Près de 40 000 documents et 550 titres de périodiques y prendront place. Cette première bibliothèque « officielle » supporterait bien la comparaison avec celle que nous occupons aujourd'hui, en ce sens qu'elle représente un net progrès par rapport à la précédente!

L'année 1958 marque l'arrivée de Poly sur le campus de l'Université de Montréal, sur le mont Royal. La Bibliothèque double alors sa superficie et occupe deux étages situés du côté nord-est de l'édifice, où sont logés aujourd'hui le Bureau des affaires académiques, le Registrariat et le Service des immeubles au deuxième étage, et des classes au troisième étage. On y trouve 84 000 volumes et 870 titres de périodiques. Elle offre 200 places assises, et 8 employés y travaillent.

Après la construction de l'aile centrale de l'édifice en 1976, la Bibliothèque s'installe dans ses nouveaux locaux, d'une superficie de 36,000 pieds carrés, aux troisième et quatrième étages. Malheureusement, le gain d'espace se fait au détriment du nombre de fenêtres! Les couleurs choisies représentent bien les années 70 : comptoir du prêt orange, murs rouges, tapis mauve. Le nombre de places assises passe à 285, et celui des employés à 33. On peut y consulter 200 000 volumes et 2 400 titres de périodiques. On accède aussi aux principales banques de données disponibles. La bibliothèque s'informatise de plus en plus et s'oriente vers les nouveaux supports de documents. C'est là qu'employés et étudiants font l'apprentissage de l'informatique; que le lecteur de microfiches ou de microfilms est remplacé par l'ordinateur portable connecté au réseau de l'École; que les fiches laissent leur place au clavier d'où l'on peut interroger le catalogue en ligne.

Et enfin, 2005 marque une autre grande étape dans notre histoire. La Bibliothèque déménage pour une cinquième fois et occupe la plus grande partie des deux derniers étages des nouveaux pavillons Lassonde. Nos locaux couvrent maintenant une surface de 49 000 pieds carrés et contiennent environ 630 places assises. La Bibliothèque compte maintenant 317 000 documents. La lumière naturelle y entre à flots, la vue est magnifique, les documents électroniques sont accessibles de partout. Quelque 37 personnes constituent le personnel au service des usagers.

Il est loin, le temps de la rue Sainte-Catherine…

Sylvie Rancourt

Issn

Droits d'auteur : cet article est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Valid XHTML 1.0!



© École Polytechnique de Montréal              Modifié le: 09-02-2011