Génie Physique

Vous êtes ici

Caroline Boudoux

Imagerie et diagnostic ● Optique et photonique ● biomédial


Caroline Boudoux est responsable du Laboratoire d’imagerie et diagnostic optique à Polytechnique Montréal depuis 2008.

Elle se spécialise dans l’utilisation de composants de fibres optiques pour l’observation d’organes, de manière non invasive. Les travaux du prof. Boudoux sont tous basés sur la photonique et s’articulent autour de la tomographie par cohérence optique, l’endoscopie, l’usinage optique, la microscopie non linéaire et la microscopie confocale.

Site internetFiche d'expertiseGoogle ScholarCourrielLinkedinTél. (514) 340-4711 poste 4570

De nouveaux outils pour le milieu médical

La prof. Boudoux développe actuellement un coupleur fibré pour l’endoscopie (mono et multimodal). Sa double gaine permet plusieurs modes d'illumination du tissu et de collecte de la lumière rétrodiffusée par l'échantillon. Critères demandés : meilleur éclairage du tissu, meilleure collecte et meilleure qualité de données obtenues (grâce en partie à une fibre à double gaine). Le tout, testé dans un système d’imagerie.

Un autre projet consiste à créer un système d’endoscopie dédiée au traitement de la scoliose (pour l’insertion d’agrafes). Basé sur la tomographie en cohérence optique (afin de respecter les standards de chirurgie), le système en est à ses premiers tests in vivo. À terme, ce dispositif sera aussi intégré à un système d’imagerie pour son utilisation en bloc opératoire.

Aussi, le laboratoire affûte son expertise en améliorant la microscopie confocale encodée spectralement afin d’en permettre l’usage dans les tissus biologiques. Au final, le dispositif est créé de A à Z dans ce laboratoire et réunit un laser, un scanneur et un objectif, sans oublier un logiciel (à synchroniser) pour acquérir et traiter les données par ordinateur.

Enfin, Caroline Boudoux et son équipe cherchent à rendre encore plus efficaces leurs techniques en combinant la tomographie par cohérence optique avec la microscopie confocale encodée spectralement. Et ce, avec le même système de balayage (scan) pour mieux analyser les images! Le but avoué : créer un endoscope pour suivre le développement de pathologies directement chez le patient.

La fibre entrepreneuriale

Caroline Boudoux et son collaborateur, le prof. Nicolas Godbout ont créé l’entreprise Castor optique afin de rendre plus facilement disponible leur technologie à l’ensemble du marché. Il semble que leur entreprise –et coupleur en fibres à double gaine, soient promis à un brillant avenir. Ils sont soutenus dans leur démarrage par Univalor.