Génie Physique

Vous êtes ici

Chaires

CHAIRE INDUSTRIELLE CRSNG MULTISECTORIELLE EN REVÊTEMENTS ET INGÉNIERIE DES SURFACES


Titulaire : Ludvik Martinu

La Chaire de recherche industrielle du CRSNG multisectorielle en revêtements et en ingénierie des surfaces se spécialise dans l'élaboration de nouvelles techniques en vapeurs physiques ou chimiques  de fabrications et de matériaux nanostructurés innovateurs pour des systèmes de couches minces et de revêtements avec des propriétés et des caractéristiques multifonctionnelles, contrôlées sur-mesure. Ces couches minces, élaborées par la projection de plasma ou d’ions, sont d’épaisseurs de l’échelle nanométrique jusqu’à plusieurs dizaines de micromètres, et elles peuvent être déposées sur des substrats plans (en lot ou en continu), les substrats 3D de tailles différentes, ainsi que sur des particules. Une des activités importantes de la Chaire est le développement de la métrologie des propriétés optiques, mécaniques, tribologiques et électrochimiques, ainsi que l’évaluation de la durabilité des matériaux sous des conditions hostiles.

Finalité de la recherche

En collaboration avec la professeure Jolanta E. Klemberg Sapieha et de nombreux partenaires industriels, la Chaire développera des surfaces aux propriétés multifonctionnelles les plus diverses et valorisables pour l’industrie et les produits de consommation: couches antireflet, anti-érosion, antibuée, mais aussi réflectivité ou émissivité optiques autocontrôlées (dites intelligentes), luminescence, stérilité, anti-érosion, anti-abrasion, anti-usure, hydrophobes et glaciophobes, etc.

Les secteurs industriels intéressés sont le secteur de l’optique, l’architecture, le biomédical, l'aérospatial et l’exploration de l’espace, l’énergie, manufacturier et d’autres.

Plus d’information et source

CHAIRE DE RECHERCHE DU CANADA SUR LES SYSTÈMES PHOTONIQUES FUTURS


Titulaire : Raman Kashyap

La Chaire de recherche du Canada sur les systèmes photoniques futurs se spécialise dans l’étude de la photonique (propriétés et applications de la lumière) et de l'optoélectronique avancée (phénomènes optiques couplés à l’électronique). L’équipe du Pr. Kashyap travaille aussi à l’élaboration d’appareils et d’applications de télécommunication, à partir d'une technologie de filtres complexe et de structures accordables à largeur interdite de bande photonique.

Finalité de la recherche

La recherche vise à mener au développement de nouvelles applications en photonique, en particulier les réseaux optiques transparents, le traitement des signaux, l'instrumentation et la détection biomédicale.

Plus d’information et source

CHAIRE DE RECHERCHE DU CANADA EN PHOTONIQUE HYBRIDE ET MOLÉCULAIRE
CHAIRE DE RECHERCHE DU CANADA SUR L’INTÉGRATION DES MATÉRIAUX NANOSCOPIQUES ET HYBRIDES


Titulaire : Oussama Moutanabbir

La Chaire de recherche du Canada sur l'intégration des matériaux nanoscopiques et hybrides élabore des techniques avancées de nanofabrication et d'intégration des matériaux pour réaliser des nanostructures hybrides semi-conductrices produites sur mesure. Les travaux de recherche poursuivis par la Chaire conduiront à la fabrication de matériaux fonctionnels novateurs utilisés dans le cadre d'applications en nanoélectronique et en optoélectronique, ainsi que pour la conversion vers une énergie propre et pour des biotechnologies intégrées.

Plus d’informations
Source

CHAIRE DE RECHERCHE DU CANADA TIER I EN PHOTONIQUE TERAHERTZ OMNIPRÉSENTE


Titulaire Maksim Skorobogatiy

La Chaire de recherche du Canada Tier I en Photonique terahertz se spécialise dans le développement de systèmes de communication sans-fil hautes-fréquences. Basé sur un réseau de communications ultrarapides semblables aux fibres optiques, le signal est généré par un laser, modulé-transmis par fibres optiques et détecté-traité par divers éléments optiques. Cependant, les réseaux actuels de fibres optiques sont dit immobiles et ne permettent pas d’atteindre certains utilisateurs finaux qui sont en majorité…mobiles. De même, le sans-fil prend de plus en plus de place, devenant la principale source de connexion internet, mais reste, pour l’ensemble des usagers et matériel standards, beaucoup moins efficace que la fibre optique. C’est ainsi qu’interviennent, quoique toujours en développement, les «communications térahertz», permettant d’offrir une connexion sans-fil avec un taux de transmission semblable aux fibres optiques.              

Finalité de la recherche             

Offrir des réseaux mobiles et de communication hautes-fréquences.

Plus d’informations
Source