ligne ligne Index des volumes et numéros ligne Courriel de la bibliothèque ligne Site Web de la bibliothèque ligne Page d'accueil Portail Poly ligne
  Numéro 53 , avril 2012  
 

Imprimer cet article
Imprimer ce numéro


sommaire
Mot du directeur
Can I cherche in français par subject?
Les deux pieds dans la CREPUQ!
Fiches en carton et machines à écrire meurent encore un peu
Du côté des collections - nouveautés, mises à l'essai, partenariats
chroniques
Nouvelles
Des fils qui ReSStent
La Bibliothèque c'est aussi...

 

Du côté des collections - nouveautés, mises à l'essai, partenariats

Nouvelles ressources numériques offertes par la Bibliothèque.

L’automne dernier, l’affaiblissement soudain du dollar canadien nous a donné une belle frousse. La situation s’est toutefois rapidement rétablie et nous avons été en mesure d’effectuer plusieurs achats importants.

C’est ainsi que – enfin – la banque de données Scopus d’Elsevier, qui avait fait l’objet de nombreuses demandes, est offerte à Polytechnique depuis le début de l’année. Scopus recense 46 millions de références provenant de près de 20 000 revues dans toutes les disciplines, des liens à 375 millions de pages Web à contenu scientifique, des références à 25 millions de brevets. Scopus offre de plus des données de citations sur les articles ainsi que les h-index des auteurs répertoriés.

À une plus petite échelle, les étudiants et chercheurs en génie géologique et des mines ont retrouvé à la mi-décembre l’accès à la banque de données GeoRef, qui avait été annulé en 2007. Une particularité de GeoRef : les plus anciennes références datent de 1669. C’est sans intérêt, on s’en doute, pour les informaticiens. Mais pour un ingénieur géologique, 1669, c’était… hier!

Du côté des livres numériques, nous avons continué nos achats annuels des collections de livres de Springer et de SIAM, auxquels nous avons ajouté la totalité des livres numériques de l’IEEE Press. L’achat d’autres collections intéressantes est à l’étude.

Il y a encore peu de livres numériques (scientifiques et techniques) en français sur le marché. Nous avons récemment procédé à l’achat de 43 livres en français des éditions L’Harmattan. Bien que cet éditeur soit connu pour sa production en sciences humaines et sociales, nous avons trouvé dans son catalogue des ouvrages sur le développement durable, l’environnement et l’éthique qui intéresseront nombre de nos lecteurs.

Nous avons reçu plusieurs requêtes au cours des dernières années pour la collection des Nature Research Journals. Comme le coût de la collection est très élevé, nous avons plutôt choisi des abonnements aux deux revues les plus demandées : Nature Materials et Nature Nanotechnology.

Depuis quelques jours, la SPIE Digital Library est accessible à Polytechnique. Avec Scopus, il s’agit de la ressource qui nous était le plus fréquemment réclamée. On y trouve les huit revues de SPIE, 6 000 volumes des « Proceedings of SPIE » ainsi que 150 livres.

Quelques mises à l’essai

Au cours de l’automne, nous avons offert à l’essai quelques ressources qui nous apparaissaient intéressantes pour divers groupes d’utilisateurs : Springer Materials (ou le « Landolt-Börnstein »), Springer Protocols et le Conference Board of Canada e-Library. Nous déciderons de nous abonner ou non à ces ressources en nous basant sur leur pertinence, leur utilisation durant les périodes d’essai, les commentaires reçus et les coûts. Le cas échéant, nous publierons des annonces sur notre site Web ainsi que dans l’Infotech.

Merci à nos partenaires

Les collections électroniques que nous vous offrons sont souvent hors de prix… et nos moyens financiers, limités. Heureusement, des regroupements de bibliothèques (CREPUQ au Québec, RCDR au Canada) négocient des ententes avec les fournisseurs afin que nous puissions accéder à des ressources numériques à des coûts raisonnables. Notre abonnement à Scopus, par exemple, a été obtenu par l’intermédiaire du RCDR. En ce qui concerne les achats de livres de Springer, d’IEEE Press et d’Harmattan ainsi que les abonnements aux revues de Nature, ils ont été facilités par des ententes entre la CREPUQ et les fournisseurs. Enfin, l’accès à SPIE Digital Library est assorti d’une entente de partage des coûts entre les bibliothèques de Polytechnique et de l’Université de Montréal.

Marc Hiller

Issn

Droits d'auteur : cet article est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

Valid XHTML 1.0!