Bulletin Perspective Archives des bulletins d'information Perspective Coordonnées pour nous joindre Carrefour de l'actualité de l'École Polytechnique École Polytechnique de Montréal
   Volume 3, numéro 1   3 février 2004
 
Compétition québécoise d'ingénierie 2004
Un tour du chapeau et plus pour les étudiants de Polytechnique!


Branko Ladanyi honoré par la Société américaine des ingénieurs civils

De la CPI à la CQI

Jeux de génie 2004 : belles performances des équipes de Polytechnique

Lancement à Québec du premier certificat en technologies biomédicales par le Centre de formation continue de l'École Polytechnique

NOMINATIONS
Robert Legros et Ludvik Martinu à la barre des départements de génie chimique et de génie physique


Un prix d'architecture pour les pavillons Lassonde

Participation généreuse du personnel actif et retraité de Polytechnique à la campagne de financement de l'École

Le génie électrique en effervescence
Vingt-six étudiants se partagent plus de 80 000 $ en bourses


Lancement du premier programme de doctorat en génie industriel au Québec

L'ÉCOLE POLYTECHNIQUE CONTRIBUE À LA COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES EN USINAGE HAUTE PERFORMANCE - Création d'un laboratoire de recherche en fabrication virtuelle et lancement d'un Service d'appui à l'industrie

Concours d'innovation 2003
Une équipe Polytechnique remporte le 1er prix


 
Février - L'équipe de hockey de Polytechnique au Centre Bell

4 février-Carl-Éric Aubin et Benoît Ozell à Z-télé

6 février - Les robots joueurs de soccer de Poly sur les ondes de TVA

21 février - 5e édition de « Les filles et les sciences : un duo électrisant! »

 
Jeux de génie 2004 : belles performances des équipes de Polytechnique

17 janvier 2004  -  Arrivée 4e au classement général lors de la 14e édition des Jeux de génie du Québec, la délégation de Polytechnique, qui réunissait 44 étudiants de toutes les disciplines du baccalauréat, a raflé les premières places à de nombreuses épreuves. Dix universités québécoises se sont affrontées durant cette compétition qui s'est déroulée à Trois-Rivières du 3 au 7 janvier.




Trois podiums pour Polytechnique aux épreuves académiques

Lors des épreuves académiques, où les participants doivent faire preuve de créativité et de rapidité d’exécution pour répondre le plus rapidement possible aux critères d’évaluation, les équipes Polytechnique sont arrivées premières aux disciplines suivantes :  industriel et connaissances générales, et au 3e rang pour l’informatique.

Succès sportifs
Du côté des compétitions sportives, nos équipes sont  arrivées en tête des épreuves de natation et de drapeau.

Classement honorable aux compétitions Génie en herbe et Génie-Improvissimo
À l’épreuve Génie en herbe, qui permet aux participants de démontrer l’étendue de leurs connaissances générales ainsi que leur rapidité d’esprit, notre équipe est arrivée 4e, ex-aequo avec l’Université de Sherbrooke.
Cette année, une nouvelle activité s’est ajoutée aux Jeux de génie : le match d’improvisation Génie-Improvissimo, qui a pour but d’évaluer la créativité, l’interaction et l’adaptation aux situations imprévues des participants. Nos étudiants se sont classés en 4e position à cette épreuve.

Polytechnique en tête pour l’art de l’éloquence
Pour la deuxième année consécutive, l’équipe Polytechnique remporte la victoire à la compétition de débats oratoires. Nos brillants tribuns Gabriel Durany et Nicolas Muszynski ont démontré leur capacité à argumenter et à convaincre dans des débats portant sur le thème de l’environnement et présentés devant toutes les délégations.

Concours de la machine : espoirs déçus
La grande déception pour Polytechnique a été le concours de la machine, l’épreuve la plus importante et la plus fortement pondérée des Jeux de génie. Le défi est de concevoir et de fabriquer un robot rouleur autonome en mesure de se déplacer sur un circuit et d’accomplir une série de tâches préalablement spécifiées par le comité organisateur. 
Cette année, nos participants ont eu accès aux équipements des sociétés techniques de la rue Barré pour construire leur prototype. Celui-ci, beaucoup plus sophistiqué que les années précédentes, était même doté d’un système de traitement de l’image avec une Webcam. Les essais s’étaient avérés très prometteurs, le prototype ayant démontré de réelles performances, et de nombreux observateurs misaient sur la victoire du robot de Poly. Notre équipe, qui avait investit de nombreuses heures et beaucoup d’efforts sur sa machine, était donc partie confiante à la compétition. Hélas, c’est une bête défaillance de pile qui a ruiné ses espérances en immobilisant l’engin avant qu’il n’ait accompli la totalité de ses tâches.

Une compétition-marathon
Depuis 1990, les Jeux de génie du Québec permettent aux candidats retenus pour leur dynamisme et leur implication étudiante de se surpasser dans une atmosphère amicale. Amicale certes, mais loin d’être décontractée : soulignons en effet l’énorme investissement que représentent ces Jeux pour les participants.  Les cinq jours de compétition ont exigé six mois de préparation pour les étudiants qui ont défendu les couleurs de l'École. Certains ont même sacrifié leurs vacances de Noël en famille pour un ultime entraînement avant les épreuves. Pendant la compétition, plusieurs ont aligné 36 heures de travail en ligne, sans trêve. On leur tire notre chapeau !

Polytechnique prochain hôte des Jeux de Génie
Cette année, l’École commanditait pour la première fois les Jeux de génie. Notons que cette initiative de M. Papineau a été très appréciée de nos étudiants, qui se félicitent aussi de voir l’École accueillir la 15e édition des Jeux en 2005.



Cet article est diffusé par le Service des communications de l'École Polytechnique de Montréal.


Retour à l'accueil   Imprimer cet article


© École Polytechnique de Montréal Modifié le: 09-02-2011


Retour vers le haut de la page