Carrefour de l'actualité

NASA Haughton Mars Project: un étudiant de Polytechnique intègre la mission pour la première fois

31 août 2022 - Source : NOUVELLES

Gabriel Dubé, étudiant au baccalauréat en génie aérospatial, s’est envolé le 3 août dernier pour une mission de trois semaines à Devon Island, au Nunavut, dans le cadre du projet de recherche Haughton-Mars Project (HMP) afin de mener des expériences d’exploration future sur la Lune et sur Mars. Il devient ainsi le premier étudiant de Polytechnique à participer à ce projet.

Gabriel Dubé - mission Nunavut
Gabriel Dubé, étudiant à Polytechnique Montréal, se prépare à effectuer des tests d'exploration lunaire et martienne dans un prototype de combinaison spatiale de la compagnie Hamilton Sundstrand (Collins Aerospace) dans le cadre du project Haughton-Mars Project (HMP) de la NASA sur l'Île Devon, au Nunavut. (Crédit : HMP-2022/Rod Pyle).
 

Être sur Mars sur Terre

Cette expédition de recherche arctique, d’une durée de trois semaines, a été réalisée sur la base polaire du NASA Haughton-Mars Project (HMP) sous la direction de Pascal Lee, scientifique planétaire au SETI Institute et au centre Ames de la NASA en Californie. Le projet est soutenu notamment par la NASA, le SETI Institute et le Mars Institute. Au total, huit personnes ont pris part à cette mission.

HMP est un centre de recherche situé sur la plus grande île inhabitée du monde, l'île Devon, située au Nunavut, dont le climat rigoureux, les formations géologiques et le terrain rocailleux imitent les conditions de surface sur Mars et d'autres planètes. L’attraction principale du site est le cratère d’impact Haughton avec ses 20 kilomètres (km) de diamètre et un âge de 23 millions d’années. Cet environnement extrême, l'isolement et l'éloignement offrent ainsi aux scientifiques et au personnel des occasions de recherche uniques. Le cycle arctique - jour sans nuit - et les capacités de communication restreintes offrent quant à eux des analogues appropriés pour les défis des vols spatiaux de longue durée. Des planétologues ainsi que des ingénieures et des ingénieurs aérospatiaux viennent chaque été y conduire des expériences sur le terrain pour préparer l’exploration future de la Lune ou de Mars.

La base de recherche scientifique HMP, établie sur le site en 1997, accueille depuis chaque année des équipes de chercheuses et de chercheurs de divers pays. Le HMP engage à la fois des agences gouvernementales et des institutions privées dans une recherche collaborative, avec des opportunités annuelles de recherche sur le terrain pour des étudiantes et des étudiants exceptionnels sélectionnés aux États-Unis, au Canada, et de par le monde.
 

Vue drone - Mission Nunavut
La base du Haughton-Mars Project sur l'Ile Devon au Nunavut. Photo prise par drone par Gabriel Dubé. (Crédit : HMP-2022/Gabriel Dubé).
 

Un mois d’aventure pour l’exploration future de la Lune et de Mars

Gabriel Dubé, étudiant de quatrième année au baccalauréat en génie aérospatial et ancien directeur général de la société technique en fuséonautique Oronos, est le récipiendaire de la bourse Apollo HMP-2022, la bourse académique du projet HMP la plus sélective et la plus prestigieuse accordée aux étudiants et aux récents diplômés.

« Gabriel est un étudiant remarquable qui a su se distinguer par sa formation d’excellence, ses connaissances et aussi sa passion pour le spatial » déclare Pascal Lee, scientifique planétaire au SETI Institute et directeur du MARS Institute et du NASA Haughton-Mars Project, la veille de leur départ pour la mission. « Nous sommes certains qu’il saura mettre à profit toutes ses connaissances et sera un atout au sein de notre équipe d’expédition ».

« Je suis très fier d’avoir reçu la bourse Apollo HMP-2022 » souligne Gabriel Dubé. « C’est un honneur pour moi de pouvoir participer à cette mission arctique aux côtés d’experts reconnus mondialement. C’est une occasion unique pour moi d’apprendre encore davantage et d’approfondir mes connaissances acquises à Polytechnique et au sein d’Oronos ».

Afin de prendre part à la mission HMP, Gabriel Dubé devait amasser 20 000 dollars pour soutenir adéquatement sa participation, tant pour les frais de voyages que pour l’équipement scientifique, les fournitures et leur transport, ou encore les coûts logistiques sur le terrain en Arctique.

Une ronde de financement qu’il a réussi à boucler grâce Pooneh Maghoul, professeure agrégée au Département des génies civil, géologiques et des mines, et spécialiste en géotechnique, qui lui a offert un appui de 2 500 dollars, à travers le programme PIED, conçu pour appuyer le démarrage de la composante recherche de la carrière des jeunes professeur(e)s-chercheur(e)s de Polytechnique Montréal.

« En tant que professeure, ma mission est de soutenir les jeunes ambitieux et aventuriers, surtout ceux pour qui l'ambition dépasse la Terre! » se réjouit la professeure Maghoul. « Pour pousser les frontières, il faut rêver grand et viser haut… J’ai hâte de découvrir comment cette contribution va impacter la carrière déjà brillante de notre étudiant. »

Les missions de Gabriel Dubé sur le terrain consistaient à s’immerger dans ce milieu d’expédition polaire, de sciences planétaires, et de technologie spatiale au HMP pour mener principalement deux expériences.

D’une part, il a procédé à l’étude d’aérostats captifs, en particulier des ballons à gaz remplis d'hélium équipés de charges utiles d'imagerie, attachés à des plates-formes fixes ou mobiles, y compris des véhicules astromobiles (rovers) à commande humaine, afin d’étudier la valeur d'exploration, les contraintes opérationnelles et les exigences de conception de systèmes analogues dans la future exploration robotique et humaine de Mars.

D’autre part, il a étudié l’opération de drones, particulièrement l'utilisation de drones d'imagerie, d'interfaces de drones à vue à la première personne (FPV) et de contrôleurs de mouvements à une main de type joystick, dans les opérations scientifiques et d'exploration de la Lune et de Mars.

Ces deux expériences permettront de faire mûrir de nouveaux concepts et technologies pour l’exploration future de la Lune et de Mars, mais également de produire de nouvelles données, particulièrement de l’imagerie aérienne, qui aideront les scientifiques qui étudient le site à mieux le caractériser et le connaitre.

Enfin, Gabriel Dubé sera également l'auteur principal de certaines des nouvelles publications qui résulteront de la recherche HMP-2022.

Félicitations, Gabriel! 


En savoir plus

Fiche expertise de la professeure Pooneh Maghoul
Site du programme d’études en génie aérospatial
Site du Département des génies civil, géologique et des mines
Site du SETI Institute
Site du Haughton-Mars Project (HMP)
Compte Twitter du HMP

À lire aussi

29 octobre 2021
Magazine Poly

Du Grand Nord canadien au pôle Sud lunaire

4 mai 2022
NOUVELLES

La professeure Pooneh Maghoul de Polytechnique Montréal lauréate d’un prestigieux prix de l’ISSMGE