Carrefour de l'actualité

Une équipe de la Bibliothèque Louise-Lalonde-Lamarre se distingue au congrès de l’ASEE

9 juillet 2020 - Source : NOUVELLES

Une équipe de bibliothécaires de Polytechnique Montréal vient de décrocher une nomination pour un prestigieux prix de l’American Society for Engineering Education (ASEE). La distinction a été obtenue grâce à la rédaction d’un article portant sur l’évolution de la formation documentaire à Polytechnique pour les étudiantes et les étudiants des cycles supérieurs, par l’entremise d’un atelier qui fait des envieux ailleurs en Amérique du Nord.

Élise Anne Basque, Christine Brodeur, Manon Du Ruisseau, Jimmy Roberge, Arina Soare et Marie Tremblay.

Rangée du haut, de gauche à droite : Élise Anne Basque, Christine Brodeur et Manon Du Ruisseau.
Rangée du bas, de gauche à droite : Jimmy Roberge, Arina Soare et Marie Tremblay.


L’histoire prend racine à l’automne dernier. Manon Du Ruisseau, cheffe de section des services-conseils à la Bibliothèque Louise-Lalonde-Lamarre de Polytechnique, propose alors que son équipe et elle rédigent un article scientifique dans le but de le présenter au congrès annuel 2020 de l’ASEE.

« Je me disais qu’on pourrait présenter ce qu’on fait à la Bibliothèque avec l’atelier CAP7005 - Traitement de l’information scientifique et technique », explique-t-elle. « L’occasion était unique puisque le congrès devait se dérouler à Montréal cette année. J’espérais également que l’équipe remporte le prix du meilleur article. »

L’atelier CAP7005 est offert chaque trimestre aux étudiantes et aux étudiants à la maîtrise recherche ainsi qu’au doctorat à Polytechnique. En 2019-2020, il a rejoint 425 personnes. Cet atelier d’un crédit est donné par des bibliothécaires de la Bibliothèque, tout en demeurant sous la responsabilité de Patrick Desjardins, professeur titulaire au Département de génie physique.

« À ma connaissance, il y a très peu de bibliothèques universitaires qui donnent une formation du genre qui est créditée et obligatoire aux cycles supérieurs », explique Manon Du Ruisseau. « On fait des envieux. »

Au cours des 18 dernières années, les laboratoires du cours ING6900 - Méthodes de recherche et l’atelier CAP7005 ont permis aux étudiantes et aux étudiants de se familiariser avec les outils et les stratégies de recherche documentaire propres au milieu du génie. Les participantes et les participants sont donc appelés à consulter non seulement des articles scientifiques, mais également des normes techniques, des brevets, des mémoires de maîtrise ou des thèses doctorales, entre autres.

« On leur apporte des compétences informationnelles pour qu’ils développent leur esprit critique, réalisent eux-mêmes leur revue de littérature et soient au fait des articles qui touchent leur projet de recherche », explique pour sa part Marie Tremblay, bibliothécaire à Polytechnique.

L’article, intitulé « Credited information literacy training sessions for graduate students, still relevant after 18 years: A case study », présente une analyse des retombées des formations documentaires créditées depuis leur création. Il souligne notamment à quel point ces formations sont appréciées de ceux qui les ont suivies au fil des années.

Le texte a été sélectionné comme meilleur article de la division « Engineering Libraries » (ELD) par le comité de révision, devançant une trentaine d’autres candidatures. Il pourrait maintenant remporter le prix du meilleur article du Professional Interest Council IV, dont fait partie la ELD et, ultimement, le prix du meilleur article du congrès que l’ASEE remettra à un moment qui est encore indéterminé. La présentation virtuelle de l’article a eu lieu le 24 juin dernier, et plus d'une centaine de personnes ont assisté à la séance de questions en direct.

Conférence virtuelle

L’ASEE regroupe 12 000 membres provenant d’institutions d’enseignement du génie, de même que des représentantes et des représentants de l’industrie et des gouvernements, principalement de l’Amérique du Nord. L’organisme a pour objectif de favoriser la transmission des meilleures pratiques d’éducation et de transmission de la connaissance en ingénierie.

Si le monde n’avait pas été frappé par la pandémie de la COVID-19, c’est au Palais des congrès de Montréal qu’aurait eu lieu cet été le congrès annuel de l’ASEE. L’édition montréalaise a, on s’en doute, cédé sa place à une série de conférences virtuelles.

L’atelier CAP7005 ne représente qu’une des formations dispensées par la Bibliothèque Louise-Lalonde-Lamarre. Pour connaître son offre complète, consultez son site web.


En savoir plus

Site de la Bibliothèque Louise-Lalonde-Lamarre
Article « Credited information literacy training sessions for graduate students, still relevant after 18 years: A case study » (en anglais)
Fiche de l'atelier CAP7005 - Traitement de l’information scientifique et technique
Fiche du cours ING6900 - Méthodes de recherche
Présentation de l'article lors de la conférence virtuelle de l'American Society for Engineering Education (en anglais)
Site de l'American Society for Engineering Education (ASEE) (en anglais)