Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Polytechnique devient la première université canadienne à obtenir la Certification Parité

25 septembre 2019 - Source : NOUVELLES

Polytechnique Montréal s’est ouvertement engagée à garantir l’égalité des chances pour toutes et tous et à augmenter la proportion de femmes au sein de son personnel et de ses cohortes étudiantes. Elle est d’ailleurs devenue la toute première université canadienne à obtenir la Certification Parité, décernée par l’organisme La Gouvernance au féminin. La remise aura lieu le mercredi 25 septembre, lors d’un gala tenu au Palais des congrès.

Polytechnique Montréal obtient la Certification Parité de niveau bronze

La certification obtenue, de niveau bronze, souligne la volonté de l’université d’ingénierie de voir tous les talents s’exprimer et de marquer des progrès vers une représentation équitable des femmes aux divers niveaux hiérarchiques.

« Créer un milieu de travail équilibré entre les genres, c’est s’ouvrir à un plus grand bassin de compétences. Intensifier nos efforts de recrutement en ce sens fait partie des priorités inscrites à notre plan stratégique 2018-2023. En poursuivant cet objectif, nous améliorerons le fonctionnement des équipes, stimulerons l’innovation et favoriserons une atmosphère ouverte et inclusive », insiste Philippe A. Tanguy, directeur général.

Une vision d’avenir

« Nous avons abordé le processus de certification avec humilité. En y souscrivant, nous nous affichons en faveur d’un changement de culture. À l’heure actuelle, le taux de représentation féminine dans le corps professoral est de 14 % et de 43 % au sein des autres catégories de personnel. Nous avons beaucoup de travail devant nous pour améliorer la place des femmes dans notre université et nous ferons collectivement tous les efforts possibles pour que la situation progresse », déclare Annie Ross, directrice associée à la formation et à la recherche et co-présidente du comité institutionnel sur l’équité, la diversité et l’inclusion.

Polytechnique se distingue parmi les récipiendaires de cette certification, puisque la majorité appartiennent au monde corporatif. Le conseiller principal en développement durable Patrick Cigana, qui a piloté le projet de soumission, fait d’ailleurs valoir l’audace démontrée dans ce dossier : « En se taillant une place parmi les 48 entités reconnues en 2019, Polytechnique s’expose. Elle est la première université au pays à avoir ouvert ses livres et à avoir obtenu l’assurance, par un tiers neutre, que sa trajectoire était la bonne. »

« Notre démarche est d’autant plus pertinente quand on considère la prédominance historique des hommes dans le domaine des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM). Qui plus est, la littérature démontre clairement qu'il y a un avantage compétitif à constituer des équipes diversifiées », conclut-il.

Polytechnique engagée

Rappelons qu’en 2017, pour formaliser son engagement à soutenir et promouvoir les valeurs d’équité de diversité et d’inclusion, le conseil d’administration de Polytechnique a adopté un énoncé de principe s’appliquant à l’ensemble des activités. Entérinée par toutes les instances décisionnelles, la déclaration se veut mobilisatrice et structurante : « Pour Polytechnique Montréal, la diversité favorise l’essor de sa créativité et constitue un indéniable catalyseur d’excellence dans ses activités de formation, de recherche et de rayonnement. Polytechnique Montréal se veut résolument inclusive des femmes, des membres de minorités visibles, des Autochtones et des personnes en situation de handicap. Polytechnique Montréal est activement engagée à promouvoir la diversité, l’équité et l’inclusion à travers toute sa communauté. »

La même année, un comité sur l’équité, la diversité et l’inclusion en recherche a été constitué. Ce comité a élaboré un plan d’action, en vue de remédier à la sous-représentation des quatre groupes suivants parmi les titulaires de Chaires de recherche du Canada : les femmes, les minorités visibles, les personnes handicapées et les Autochtones. Chaque année, un rapport est produit faisant état de l’avancement du dossier.

« La Certification Parité reconnait les bonnes pratiques des organisations canadiennes qui cultivent avec dynamisme l’égalité des genres en milieu de travail. Avec le niveau bronze, on nous confirme que nous sommes dans la bonne direction. Pour la suite, l’organisme La gouvernance au féminin nous transmettra un rapport personnalisé. Nous pourrons certainement y puiser des idées pour continuer de raffiner nos pratiques en matière de recrutement et de gestion des talents », souligne Amélie Tanguay, responsable du volet dotation, développement organisationnel et développement des compétences au Service des ressources humaines.

Une communauté étudiante proactive

Si l’administration de l’université a exprimé un engagement explicite en faveur de la diversité des genres, la communauté étudiante est, elle aussi, très impliquée. Le comité Poly-L, par exemple, promeut le leadership au féminin. Il vise l'atteinte de la parité entre hommes et femmes dans le milieu professionnel. Le comité organise des activités de sensibilisation à l'existence de biais cognitifs, pour renforcer les ambitions des étudiantes et pour créer un esprit de collaboration entre les hommes et les femmes.

Un autre comité, Poly-φ (Poly-Phi), a mis en place programme de marrainage et organise une série d’activités avec des partenaires industriels dans le but de présenter des modèles féminins évoluant dans le monde de l’ingénierie.

Plusieurs autres initiatives sont également en place. Parcourez la page « Femmes et génie » pour en savoir plus : https://www.polymtl.ca/femmes-genie/

 

Patrick Cigana, Pre Annie Ross, Amélie Tanguay et Philippe A. Tanguy

De gauche à droite : Patrick Cigana, conseiller principal en développement durable; Pre Annie Ross, directrice associée à la formation et à la recherche et co-présidente du comité institutionnel sur l’équité, la diversité et l’inclusion; Amélie Tanguay, responsable du volet dotation, développement organisationnel et développement des compétences au Service des ressources humaines; Philippe A. Tanguy, directeur général de Polytechnique Montréal.

En savoir plus

Pratiques en équité, diversité et inclusion en recherche à Polytechnique Montréal
Site « Femmes et génie »
Site de l'organisme La Gouvernance au féminin
Site du Service des ressources humaines
Offres d'emploi à Polytechnique Montréal

À lire aussi

NOUVELLES |  11 juillet 2019
Équité, diversité et inclusion en recherche : Polytechnique Montréal adhère au programme Dimensions du gouvernement du Canada  |  Lire
Magazine Poly |  5 novembre 2017
Renforcer notre engagement en matière d’équité, de diversité et d’inclusion  |  Lire