Carrefour de l'actualité

Deux brevets de Polytechnique utilisés dans le développement d’une technologie inédite contre le cancer

22 juin 2022 - Source : NOUVELLES

En partenariat avec la firme Starpax Biopharma inc., l’Hôpital général juif a inauguré le 20 juin dernier la toute nouvelle salle PolarTrakMD qui servira à réaliser des essais cliniques sur une nouvelle thérapie sans précédent qui a bénéficié de deux brevets issus de travaux de recherche menés à Polytechnique.

Inauguration de la salle PolarTrak à l'Hôpital général juif de Montréal
De gauche à droite : Dr Lawrence Rosenberg, président-directeur général du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre Ouest-de-l’Île-de-Montréal; Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional; Michel Gareau, président et fondateur de Starpax Biopharma; Dr Gerald Batist, oncologue et directeur du Centre de cancer Segal à l’Hôpital général juif; Gilles Savard, directeur général par intérim de Polytechnique Montréal.


En présence du ministre de l'Économie et de l'Innovation et ministre responsable du Développement économique régional, M. Pierre Fitzgibbon, l’Hôpital général juif (HGJ) du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et la firme Starpax Biopharma inc. ont dévoilé un nouveau laboratoire de recherche qui pourrait changer la donne dans le traitement du cancer, grâce à une technologie unique au monde qui a recours à des MagnétodronesMD guidés par des champs magnétiques pour attaquer l’intérieur des tumeurs. Le gouvernement du Québec a annoncé un appui de plus de 7 millions de dollars pour soutenir le développement de cette nouvelle technologie.

Après avoir fait l’acquisition de deux brevets exclusifs en électromagnétisme issus du laboratoire du professeur Sylvain Martel de Polytechnique, Starpax s’est entouré d’une équipe de plus de 350 professionnels et professionnels issus de plusieurs disciplines scientifiques, dont la microbiologie, la biochimie, l'électromagnétisme et l'intelligence artificielle, afin de développer une thérapie inédite de guidage de précision 3D de Magnétodrones dans les tumeurs. La technologie Starpax compte aujourd’hui 31 brevets actifs et en instance. Les Magnétodrones sont des bactéries uniques développées par Starpax, sensibles aux champs magnétiques, sur lesquelles sont attachés des médicaments. Les Magnétodrones distribuent les médicaments dans tout le volume des tumeurs sans circuler dans le réseau sanguin, tout en saturant les zones hypoxiques où les cellules cancéreuses sont difficiles à atteindre par le biais d’autres traitements. Les Magnétodrones sont injectés directement dans la tumeur et guidés par l’appareil PolarTrak, où le patient est installé. Le PolarTrak empêche les Magnétodrones de sortir de la tumeur et les guide en 3D grâce à ses champs magnétiques spéciaux.

Selon Starpax, cette technique permet d’injecter jusqu’à 50 fois la dose dans la tumeur tout en répandant 800 fois moins de molécules toxiques dans le corps du patient qu’une chimiothérapie de référence.

Cette nouvelle approche a le potentiel de réduire la toxicité des traitements par rapport à l'utilisation systémique actuelle, ce qui entraînera des économies à long terme pour le système de la santé.

L’HGJ sera le tout premier centre hospitalier à expérimenter les technologies MagnétodroneMD et PolarTrakMD dans un cadre clinique. Les premières études cliniques porteront sur six types de cancer : le cancer du pancréas, de la prostate, de la tête et du cou, du rectum, de la vulve et les métastases cutanées dont la récurrence du cancer du sein.

Le début des premiers essais cliniques chez les humains est prévu vers la fin de l’année 2022 ou au début de 2023.

« Polytechnique est fière d’avoir été à la genèse des avancées scientifiques qui ont mené au développement de cette toute nouvelle avenue fort prometteuse pour traiter le cancer », a déclaré Gilles Savard, directeur général par intérim de Polytechnique Montréal, qui assistait à l’événement. « Il s’agit d’un bel exemple de recherche universitaire où des collaborations multiples, dont celles avec Starpax et l’Hôpital général juif, ouvrent la voie à des applications ayant un impact positif direct sur la société. »

En savoir plus

Fiche d’expertise de Sylvain Martel
Site du Département de génie information et logiciel
Consulter le communiqué de l’Hôpital général juif
Consulter le communiqué du Ministère de l’Économie et de l’Innovation
Site de l’Hôpital général juif
Site de Starpax Biopharma Inc

À lire aussi

22 janvier 2018
NOUVELLES

Concours de projets 2017 de l’Institut TransMedTech : du soutien pour les projets de professeurs et d’étudiants chercheurs de Polytechnique Montréal

1 juin 2022
Magazine Poly

POLYTECHNIQUE ET LA SQRI2 : UNE COMPATIBILITÉ DE VISIONS