À votre service!

La Chaire aidera ses partenaires à appuyer leurs futurs choix de gestion des matières résiduelles sur des études crédibles et indépendantes.

Notre vision

La Chaire a pour vision d'être un centre d’expertise reconnu sur les plans national et international dans le domaine de la valorisation et de la gestion des matières résiduelles.

Modèle d'économie circulaire

Concrètement, les chercheurs identifieront des procédés qui permettront de valoriser la plus grande fraction possible des ordures ménagères et, ainsi, de diminuer l'enfouissement.

Chaire de recherche sur la Valorisation des Matières Résiduelles (CRVMR)

Accueil

Présentation de la Chaire VMR

Inspirée par la volonté de la Ville de Montréal d’aller de l’avant dans la recherche de solutions efficaces et innovantes pour aborder la problématique de la valorisation des matières résiduelles, la Chaire de recherche sur la Valorisation des Matières Résiduelles (Chaire VMR) a officiellement vu le jour à Polytechnique Montréal en novembre 2015. La Chaire propose ainsi une programmation de calibre international visant à développer et à déterminer quelles solutions devraient être mises en œuvre en vue de valoriser plus efficacement les matières résiduelles, et ce, dans une optique d’économie circulaire et de réduction des impacts négatifs sur les plans social, économique et environnemental.

La Chaire œuvre en vue de devenir un centre d’expertise reconnu sur les plans national et international dans le domaine de la valorisation et de la gestion des matières résiduelles.

Les activités de la Chaire ont commencé le 1er janvier 2016, dans le cadre d’un mandat de 5 ans (2016-2020) et avec la Ville de Montréal comme unique partenaire initial. Depuis, déjà trois autres partenaires se sont joints à la Chaire : RECYC-QUÉBEC, la Ville de Laval et la Ville de Gatineau (voir Partenaires). En outre, plusieurs autres municipalités ont d’ores et déjà exprimé leur intérêt pour la Chaire.

La Chaire est dirigée par son titulaire principal, le Professeur Robert Legros, et par son co-titulaire, le Professeur Réjean Samson (voir Équipe). Et, afin de pleinement considérer les impacts sociaux, économiques et environnementaux dans sa programmation de recherche, la Chaire est devenue en 2016 une unité de recherche associée au CIRAIG, le Centre international de référence sur le cycle de vie des produits et services (www.ciraig.org).

Au travers d’une programmation définie autour de trois thèmes de recherche complémentaires, la Chaire vise à créer des liens étroits et durables avec ses partenaires, ce qui permettra de :

  • réaliser des projets de recherche répondant à leurs besoins
  • produire des résultats scientifiques de haute qualité et innovateurs
  • former du personnel hautement qualifié (PHQ)
  • favoriser les activités de transfert technologique et de connaissances vers les partenaires

Enfin, la Chaire assiste la Ville de Montréal dans la planification de son futur centre pilote de prétraitement au sein duquel la Chaire mènera la plupart de ses activités de recherche expérimentale sur plusieurs unités pilotes de valorisation des matières résiduelles.

Objectifs généraux

La Chaire poursuit une programmation de recherche de pointe, pertinente et de qualité, orientée vers les besoins de ses partenaires utilisateurs. Elle vise à contribuer au développement de connaissances, de procédés, ainsi que d’outils de modélisation et d’analyse qui permettront à ses partenaires d’orienter leurs futures décisions pour la gestion et la valorisation des matières résiduelles.

Illustration des objectifs généraux de la Chaire VMR

 

La programmation de recherche se compose de projets directement reliés aux questions touchant le traitement de la fraction des matières résiduelles (MR) désignée par l’appellation « ordures ménagères ». Cette programmation est d’intérêt commun pour la majorité, voire l’ensemble des collectivités du Québec. Elle pourra éventuellement être précisée afin de répondre encore davantage aux attentes de tous les partenaires de la Chaire.

La programmation de la Chaire est organisée selon quatre thèmes généraux, dont trois thèmes génériques de R&D (1 à 3). Le quatrième thème concerne les projets spécifiques pour les partenaires de la Chaire.

  • Thème 1 : Matières – Ressources
  • Thème 2 : Procédés – Valorisations
  • Thème 3 : Impacts – Décisions
  • Thème 4 : Projets spécifiques pour les partenaires

Chaque théme est subdivisé en sous-thèmes et en projets.

Thémes et sous-thémes de recherche de la Chaire VMR

La programmation vise à répondre à plusieurs objectifs spécifiques.

  1. Produire des résultats scientifiquement crédibles et reconnus qui alimenteront de façon objective le débat sur la gestion des matières résiduelles et qui contribueront à réduire les incertitudes.
  2. Produire de l’information pertinente et rigoureuse pour alimenter la sensibilisation en amont des programmes des collectes ;
  3. Contribuer à développer et à tester des voies de valorisation des matières résiduelles innovantes et contribuer à leur mise à l’échelle en participant aux activités du Centre pilote de prétraitement des ordures ménagères qui sera implanté par la Ville de Montréal ;
  4. Fournir de l’information factuelle et à la fine pointe des connaissances en assurant une veille technologique et scientifique continue sur les sujets pertinents liés à la gestion et à la valorisation des matières résiduelles ;
  5. Contribuer à la formation de personnel hautement qualifié (PHQ) pour œuvrer dans les domaines liés à la valorisation des matières résiduelles ;
  6. Assister la prise de décision des collectivités touchant les projets de gestion des matières résiduelles ;
  7. Assurer le transfert des connaissances vers les parties prenantes concernées ;
  8. Supporter les partenaires de la Chaire dans l’atteinte de leurs objectifs en termes de gestion des matières résiduelles ;
  9. Établir des collaborations nationales et internationales avec des unités de recherche de pointe complémentaires dans le domaine des matières résiduelles.

Revue de presse

Du biocarburant à la base de déchets résidentiels
31 juillet 2017 , TVA Nouvelles , Du biocarburant à la base de déchets résidentiels, « C’est un incroyable gaspillage de ressources», se désole Laurent Spreutels, chercheur à la Chaire de recherche sur la valorisation des matières résiduelles de Polytechnique Montréal. Son équipe conseille les villes de Montréal, de Laval et de Gatineau dans la gestion de leurs déchets.
Du biocarburant à base de déchets résidentiels
31 juillet 2017 , Le Journal de Montréal , Du biocarburant à base de déchets résidentiels, « C’est un incroyable gaspillage de ressources », se désole Laurent Spreutels, chercheur à la Chaire de recherche sur la valorisation des matières résiduelles de Polytechnique Montréal. Son équipe conseille les villes de Montréal, de Laval et de Gatineau dans la gestion de leurs déchets.
Inauguration de la Chaire de recherche sur la valorisation des matières résiduelles
16 juin 2017 , Ameq en ligne , Inauguration de la Chaire de recherche sur la valorisation des matières résiduelles , Considérer les déchets comme des ressources ayant une véritable valeur économique, c'est ce que propose la Chaire de recherche sur la valorisation des matières résiduelles de Polytechnique Montréal inaugurée le 15 juin en présence de ses partenaires.

LIENS UTILES

 

Logo

Contactez-nous