Baccalauréat en génie mécanique

La personne formée en génie mécanique à Polytechnique Montréal possède une solide formation fondamentale et est capable d’intégrer un ensemble de contraintes (matériaux, fabrication, performance, mise en service, maintenance, fiabilité, coûts, risque) pour développer une solution globale viable. Partout où il y a des machines ou des instruments, il y a des ingénieurs et des ingénieures en mécanique pour les concevoir, les fabriquer et les perfectionner. La conversion de l'énergie constitue aussi un domaine d'étude et de recherche fondamentale en génie mécanique.

QU’EST-CE QUE LE GÉNIE MÉCANIQUE?

Qu’est-ce que le génie mécanique?

Une turbine qui transforme l’énergie des chutes d’eau en électricité, une prothèse de soutien pour des personnes à mobilité réduite, un programme permettant de mieux contrôler le givrage d’aéronefs, un système pneumatique qui ralentit un ascenseur… Partout où il y a des machines ou des instruments, il y a des ingénieurs et des ingénieures en mécanique pour les concevoir, les fabriquer et les perfectionner, car, dans notre société fortement industrialisée, la production des biens de consommation et nos activités nécessitent des équipements et des procédés de fabrication complexes.

Les ingénieurs et ingénieures en mécanique travaillent dans une foule de domaines : transport (aéronautique, ferroviaire, automobile, etc.), fabrication manufacturière, efficacité énergétique (mécanique du bâtiment, centrales thermiques, etc.), santé (biomécanique), ainsi que dans des domaines hybrides comme la mécatronique.

Les personnes formées en génie mécanique à Polytechnique Montréal possèdent une solide formation fondamentale. Elles peuvent intégrer l’ensemble des contraintes de plusieurs domaines (matériaux, fabrication, performance, mise en service, maintenance, fiabilité, coûts, risque) afin de mettre au point des solutions globales viables en réponse aux nombreux défis du XXIe siècle.

En choisissant l’approche Conceive, Design, Implement, Operate (CDIO) mise au point par le Massachusetts Institute of Technology, le programme de baccalauréat en génie mécanique de Polytechnique propose une formation novatrice et orientée vers un équilibre entre les apprentissages de pointe, le savoir-faire (la pratique) et le savoir-être.

Visionnez en rediffusion la séance d’information virtuelle sur ce programme.

Particularités du programme

Durée
4 à 5 ans, selon votre scolarité*
Crédits
120
Admission
Automne / Hiver
Stage(s)
1 à 4 stages de 4 mois ou plus

* La durée de la formation d'ingénieur est habituellement de 4 années. Les personnes qui n'ont pas complété de formation collégiale au Québec et qui n'ont pas suivi d’études universitaires ou postsecondaires doivent toutefois réaliser une année préparatoire intégrée à Polytechnique Montréal avant d’entreprendre leur formation d’ingénieur, portant ainsi à 5 années la durée totale de la formation.

Visuel - Bourses perspectives Québec

SURVOL DE LA FORMATION D’INGÉNIEUR

Cliquez ici pour un survol de la formation d’ingénieur offerte à Polytechnique Montréal.

Année préparatoire (si nécessaire)

Nombre de crédits : 30
Durée : 1 an
Admission : Automne et hiver

Vous avez effectué vos études secondaires hors Québec et n’avez pas suivi d’études universitaires ou postsecondaires par la suite? Vous aurez alors à réaliser l’année préparatoire intégrée de Polytechnique Montréal avant d’entreprendre votre formation d’ingénieur. Rappelons qu’au Québec, les études préuniversitaires durent 13 ans, alors qu’ailleurs, elles se limitent habituellement à 12 ans.

En plus de vous permettre de cumuler une 13e année de scolarité avant d’entreprendre votre formation d’ingénieur, les 10 cours de l’année préparatoire intégrée ont pour but de favoriser votre intégration dans votre nouvel environnement d’études, de mettre à niveau vos connaissances en mathématiques, en physique et en chimie et d’explorer les différentes spécialités offertes afin de confirmer ou de réorienter votre choix de programme.

Pour en savoir plus sur la structure et les cours de l’année préparatoire : polymtl.ca/anneepreparatoire

Année préparatoire PolyMTL

Cheminement et description des cours

Le document suivant présente un exemple du cheminement parcouru et des cours suivis par les étudiantes et étudiants admis au baccalauréat en génie mécanique à l’automne 2021. Ce document ne doit pas être utilisé à des fins académiques (ex: choix de cours) par les étudiantes et étudiants actuels de Polytechnique.

Pour consulter la description d’un cours, cliquez directement sur le titre du cours.

Projets intégrateurs

Dans le cadre de votre formation d’ingénieur à Polytechnique, vous aurez à réaliser quatre projets intégrateurs spécifiques à votre programme, à raison d’un par année. En plus de vous permettre de mettre en pratique des notions théoriques apprises durant vos cours, les projets intégrateurs constituent une occasion de travailler en équipe sur un projet concret d’ingénierie et d’acquérir un large éventail d’aptitudes nécessaires sur le marché du travail (gérer un projet, résoudre des problèmes, rédiger un rapport, diriger des réunions, tenir un échéancier, résoudre des conflits, convaincre un comité, etc.).

Exemples de projets intégrateurs pour le programme de baccalauréat en génie mécanique :

Projet de 1re année

Introduction à la conception et au travail en équipe dans le cadre d’un projet

 

 

Projet de 2e année

Répondre en équipe à une spécification de projet par la conception et la construction d’un prototype qui sera testé en compétition

 

 

Projet de 3e année

Projet individuel de conception et d’analyse de problèmes d’ingénierie du milieu de la pratique ou de la recherche, parfois en collaboration avec l’industrie

 

 

Projet de 4e année

Projet d’envergure d’innovation, de conception et de fabrication en équipe menant à la construction d’un prototype physique ou virtuel

Stages

Le programme de génie mécanique inclut un stage obligatoire de quatre mois.

Il est toutefois possible de faire jusqu'à quatre stages de quatre mois ou plus au cours de sa formation.

Tous les stages sont rémunérés.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/bac/survol/stages

Expériences à l’international

Dans le cadre de votre formation d’ingénieur, vous aurez la possibilité de vivre des expériences uniques à l’international, que ce soit par l’entremise d’un échange, d’un double diplôme, d’un stage ou d’une implication dans la vie étudiante. Non seulement celles-ci enrichiront votre parcours académique, elles vous donneront l’occasion de découvrir de nouvelles cultures, de développer votre autonomie et votre débrouillardise, d’améliorer votre maîtrise d’une langue étrangère et de bâtir un solide réseau de contacts. Cet apprentissage contribuera à vous distinguer sur le marché du travail.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/bac/survol/international

Concentrations

En dernière année de formation (4e année), il est possible de personnaliser son cheminement en choisissant une concentration, soit un bloc de 30 crédits de cours de spécialisation :

  • Conception et mesures vibroacoustiques : Cette concentration contingentée est réalisée en France au cours de la dernière année d’études du baccalauréat de génie mécanique. Elle vise à permettre d’évaluer et effectuer le diagnostic de problèmes industriels de vibrations structurales et de bruit, de modéliser une situation et spécifier les principaux besoins, et de connaître les règles et les démarches de conception et de dimensionnement des traitements correctifs vibratoires et acoustiques.
     
  • Génie automobile : Cette concentration est réalisée à l’Université technologique de Chalmers (Suède), au cours de la dernière année d’études du baccalauréat en génie mécanique. Elle vise à permettre d’estimer et de spécifier les principales caractéristiques de prédimensionnement d’un véhicule, et de connaître les règles et les démarches de conception et de dimensionnement mécaniques des sous-systèmes automobiles. Pour aider à atteindre ces objectifs, les intervenants de ce programme sont pour la plupart des ingénieures et ingénieurs en exercice dans l’industrie automobile, chez les constructeurs ou les équipementiers.
Orientations personnalisées avec choix d’un axe de spécialisation

En dernière année de formation (4e année), il est possible de personnaliser son cheminement en choisissant une orientation personnalisée avec choix d’un axe de spécialisation, soit 12 crédits de cours appartenant à cet axe de spécialisation :

  • Aérospatiale : Cet axe permet d’acquérir une expertise dans le domaine de l’aérospatiale, notamment dans les aspects importants reliés à l’analyse des performances et au comportement des aéronefs. Il forme aussi à la résolution de problèmes de nature mécanique liés à la conception et à la fabrication de satellites et de systèmes spatiaux et à l’interaction avec les concepteurs et conceptrices des antennes et des transmetteurs/récepteurs de signaux.
     
  • Biomécanique et biomatériaux : Cet axe a pour objectif de former à l’application des principes du génie mécanique (et des autres génies) pour la conception et la fabrication de technologies biomédicales comme des orthèses, des prothèses, des aides techniques ou des systèmes pour la surveillance des fonctions physiologiques ou pour l’assistance au diagnostic et au traitement.
     
  • Contraintes et matériaux : Cet axe permet d’acquérir une formation générale complémentaire sur les méthodes de caractérisation et sur l’utilisation de différentes familles de matériaux, ainsi qu’une formation axée sur l’analyse des structures, la détermination des charges et le choix des matériaux pour le design des aéronefs, notamment.
     
  • Design et fabrication : Cet axe vise à former à la conception de machines et de véhicules de toutes sortes et à la fabrication assistée par ordinateur (notamment en ce qui concerne l’assemblage et le contrôle dimensionnel).
     
  • Énergie et bâtiment : Cet axe se concentre sur l’étude de la production, de la transformation et de l’utilisation de l’énergie, surtout de nature thermique. Le but : transmettre des compétences permettant aux futurs ingénieurs et ingénieures de concevoir et d’analyser des systèmes d’énergie, notamment pour la construction (résidentielle et commerciale).
     
  • Mécatronique et systèmes : Cet axe offre une formation sur la mécatronique générale ainsi que sur son application pour la robotique ou l’industrie du transport, comme l’aéronautique et l’aérospatiale. Il met l’accent sur l’apprentissage appliqué par le biais de nombreuses séances de laboratoire.
     
  • Modélisation et simulation : Cet axe vise à former sur l’usage éclairé des principes, des méthodes et des outils de modélisation et de simulation dans le cadre du « cycle de modélisation ». Il permet aussi de se familiariser avec les méthodes et savoir-faire numériques en organisant les apprentissages autour de cas pratiques.
     
  • Produits et systèmes aérospatiaux : Cet axe vise à offrir une spécialisation dans le domaine de l’aérospatiale et de ses systèmes, notamment en ce qui concerne la planification du développement de produits aéronautiques et la certification. De plus, il prépare à résoudre des problèmes de nature mécanique liés à la conception et à la fabrication de satellites et de systèmes spatiaux et à interagir avec les concepteurs et conceptrices des antennes et des transmetteurs/récepteurs de signaux. En comparaison avec l’axe Aérospatiale, l’axe Produits et systèmes aérospatiaux prépare à résoudre des problèmes liés à l’intégration de la partie mécanique d’un aéronef (propulsion, structure…) avec la partie avionique (commandes, navigation…).
Orientation personnalisée avec cours au choix

En dernière année de formation (4e année), il est possible de personnaliser son cheminement en choisissant une orientation personnalisée avec cours au choix, soit 12 crédits de cours. La sélection de cours doit être approuvée par la personne responsable du programme.

Orientations thématiques

En dernière année de formation (4e année), il est possible de personnaliser son cheminement en choisissant une orientation thématique, soit un bloc de 12 crédits de cours dont le sujet est différent, mais complémentaire au programme.

  • Développement durable : Cette orientation traite des grands enjeux transversaux que soulève le développement durable, en particulier la responsabilité sociale des ingénieures et ingénieurs et le travail dans un contexte multidisciplinaire. Elle permet l’acquisition de notions et la familiarisation avec des outils essentiels à la pratique de l’ingénierie durable, laquelle comprend notamment l’analyse de cycle de vie, la résilience organisationnelle, l’efficacité énergétique et les énergies alternatives, la conception et la fabrication durable, et le génie de l’environnement.

  • Innovation et entrepreneuriat technologique : Cette orientation vise à sensibiliser les étudiantes et étudiants aux dimensions intrapreneuriales et entrepreneuriales de leur future profession en stimulant leur créativité, en encourageant l’entrepreneuriat, et en développant des aptitudes d’innovation et de gestion stratégique.

  • Mathématiques de l’​ingénieur : Cette orientation permet d’acquérir des connaissances avancées en mathématiques appliquées et de développer des compétences pour modéliser et résoudre des problèmes d’ingénierie à l’aide de techniques mathématiques ou pour analyser des données avec de tels outils. Cette orientation couvre trois domaines des mathématiques appliquées qui se chevauchent, soit analyse numérique et appliquée; probabilités et statistique; et recherche opérationnelle et optimisation. Les techniques développées dans ces domaines sont souvent employées dans des projets multidisciplinaires en génie ou en sciences naturelles.

  • Outils de gestion : Cette orientation donne aux étudiants et étudiantes des compétences leur permettant de mieux appréhender les fonctions de direction; idéalement, cette orientation est complétée par des cours offerts par HEC Montréal, ce qui permet d’obtenir un diplôme de 2e cycle en gestion délivré par cet établissement.

  • Projets internationaux : Cette orientation est offerte aux étudiantes et étudiants ayant un fort intérêt pour le volet international d’une carrière en génie. L’ensemble des quatre cours vise les objectifs suivants : se sensibiliser aux problématiques socio-économiques et technologiques de la mondialisation, acquérir une compréhension de base du commerce international et des règles qui le régissent, comprendre les stratégies d’internationalisation des entreprises et les pratiques de gestion et d’ingénierie qui y sont reliées, analyser l’environnement économique, politique et social de projets internationaux d’ingénierie, comprendre les différents types de projets internationaux d’ingénierie et les processus de gestion nécessaires à leur réalisation, et développer une sensibilité particulière aux politiques nationales et aux dimensions culturelles des projets internationaux d’ingénierie.

Perspectives d’emploi

Découvrez comment nos diplômées et diplômés contribuent à changer le monde au quotidien.

Taux de placement des personnes diplômées1 :

  • Après 1 mois : 33 %
  • Après 4 mois : 59 %
  • Après 8 mois : 79 %
  • Après 12 mois : 100 %

Salaire annuel moyen2 : 108 677 $

Principaux types d’emplois : Ingénieur(e) en conception et calcul ■ Superviseur(e) d’ingénierie ■ Spécialiste technique ■ Ingénieur(e) de projet ■ Conseiller(-ère) ‒ Qualité en chantier ■ Ingénieur(e) en fabrication ■ Entrepreneur(e)

Principaux employeurs : Industrie manufacturière ■ Entreprises dans divers secteurs de l’industrie ■ Fonction publique et parapublique ■ Sociétés d’État ■ Firmes de génie-conseil ■ Milieu universitaire

1 Enquête menée auprès des diplômés de 2019-2020 par le Service des stages et emplois de Polytechnique Montréal.
2 Enquête sur la rémunération des salariés et diplômés en génie du Québec 2021 (genium360.ca/enquete).

cycles supérieurs : pour aller plus loin!

Vous vous projetez déjà au-delà du baccalauréat ? Plusieurs options s’offrent à vous !

Polytechnique Montréal propose des programmes aux cycles supérieurs dans 17 spécialités qui répondent aux intérêts des personnes candidates et aux besoins de la société.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/es/programmes

Cheminements accélérés :

Vous souhaitez poursuivre une formation aux cycles supérieurs tout en réduisant la durée totale de votre scolarité? Selon vos résultats scolaires, vous pourriez être admissible à un cheminement accéléré vers les études supérieures et entreprendre un DESS (baccalauréat-DESS intégré), une maîtrise (baccalauréat-maîtrise intégré) ou un doctorat (passage direct au doctorat) avant même d’avoir terminé votre formation d’ingénieur.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/es/programmes

 

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus au sujet du programme de génie mécanique, consultez le site du Département de génie mécanique : polymtl.ca/meca.

Vous pouvez également télécharger nos divers documents d'information en format électronique.