Carrefour de l'actualité

Un projet de R-D codirigé par Polytechnique Montréal récompensé aux Grands Prix du génie-conseil québécois 2022

29 septembre 2022 - Source : NOUVELLES

Un projet de conception et d'opération d'une usine pilote de carburant d'aviation durable, réalisé par la firme BBA pour un projet dirigé par Polytechnique Montréal et le consortium SAF+, s'est mérité le Prix Visionnaire dans le cadre de la 20e édition du concours de l’Association des firmes de génie-conseil – Québec (AFG).

Remise du Prix Visionnaire 2022 à un projet codirigé par Polytechnique Montréal. (Photo : Thierry du Bois)
De gauche à droite : Nancy Guénette, directrice, Services et ventes – Clientèle d'affaires chez Hydro-Québec; Stéphane Fortin, directeur des opérations, Pétrole, gaz et biocarburants chez BBA; Lyne Ricard, directrice, Carburants et produits chimiques avancés chez BBA; Alexandru Iordan, vice-président, Technologie du consortium SAF+; Louis Fradette, professeur titulaire au Département de génie chimique de Polytechnique Montréal. (Photo : Thierry du Bois).


Lors d’un gala tenu au Cabaret du Casino de Montréal, l’AFG a décerné le Prix Visionnaire à un projet d’usine pilote qui capte, purifie et la convertit des émissions industrielles de dioxyde de carbone (CO2) en carburant d’aviation durable. Ce carburant a un impact en gaz à effet de serre qui est de 80 % inférieur à celui du kérosène conventionnel qui est utilisé pour la propulsion des aéronefs.

La firme BBA est récompensée pour un projet où elle a procédé à l’ingénierie, à la gestion de projet et à la gestion de la construction d’une usine de conversion de CO2 pour le compte du consortium SAF+ dans un complexe industriel à Montréal-Est. Le CO2 provient d’une usine de capture et de purification appartenant à Polytechnique Montréal. L’usine de conversion a été réalisée par l’intégration et l’optimisation de technologies existantes sous une configuration innovante. La firme BBA procède également à l’opération des usines de Polytechnique et du consortium SAF+.

Ce projet d’usine pilote, qui a résulté en une première production de carburant d’aviation durable en août 2021 est le premier projet de capture et de conversion de dioxyde de carbone en produit utilisable à être réalisé au Québec.

Le Prix Visionnaire, qui est décerné à un projet comportant une valeur particulière en termes d'innovation, d'audace ou de proactivité, est attribué au terme d’une sélection par un jury parmi tous les projets finalistes d’une édition annuelle des Grands Prix du génie-conseil québécois. Le projet primé faisait partie des finalistes dans la catégorie Environnement.

« Ce succès d’ingénierie implique trois entités qui ont collaboré très étroitement pour combiner tous les éléments requis pour la capture et la conversion du CO2 en carburant renouvelable », souligne Louis Fradette, professeur titulaire au Département de génie chimique et responsable de l’usine de capture et purification de CO2 au sein du projet pilote. « Malgré l’immense défi que la capture et la conversion du dioxyde de carbone représente, cette réussite démontre que la chaîne est maintenant complète et que nous possédons les compétences pour l’amener encore plus loin. »

« C’est une fierté pour BBA que d’avoir contribué à faire de la plateforme de Polytechnique Montréal un succès avec le projet d’installation et d’opération de l’usine pilote SAF+! », déclare Lyne Ricard, directrice, Carburants et produits chimiques avancés et responsable du projet chez BBA. « Grâce à la coopération unique entre les partenaires et l’université, nous avons développé un nouveau carburant durable qui fait figure de précurseur en Amérique du Nord et pourrait transformer l’avenir de plusieurs industries. Cet exemple nous montre que la collaboration est essentielle pour développer des solutions de décarbonation qui nous permettront de faire une différence pour demain. »
 

Usines de conversion de CO2 en carburant d'aviation durable d'un projet codirigé par Polytechnique Montréal et le consortium SAF+. Photos : Polytechnique Montréal, BBA)
L’usine de capture et de purification de CO2 de Polytechnique Montréal, à gauche, et l’usine de conversion du consortium SAF+ construite par BBA, à droite. (Photos : Polytechnique Montréal, BBA)


Outre Mme Ricard, qui est diplômée au baccalauréat en génie chimique (Po 1988), trois autres personnes ayant complété des études à Polytechnique ont participé au projet primé par l’Association des firmes de génie-conseil – Québec. Il s’agit des consultants Alexandre Al-haiek, diplômé au baccalauréat (Po 2014) et au doctorat (2018) en génie chimique, et Philippe Leclerc, diplômé au baccalauréat (Po 2012) et au doctorat (2018) en génie chimique, qui sont cofondateurs de la firme Services LAh, et du consultant François Minville, diplômé au baccalauréat en génie chimique (Po 1986), qui est cofondateur et président de la firme CycleCarbone.

Soulignons que la mise en opération de l’usine pilote du consortium SAF+ était l’étape clé pour la mise de l’avant d’un projet d’usine de production industrielle de carburant synthétique fabriqué à partir de CO2 qui sera réalisé au cours des prochaines années. Cette usine pourra convertir 300 tonnes par jour (TPJ) de dioxyde de carbone.

Par ailleurs, lors du gala de l’Association des firmes de génie-conseil – Québec, la directrice générale de Polytechnique Montréal, Maud Cohen, a remis un prix dans la catégorie Énergie. Les firmes CIMA+ et WSP ont été récompensées pour un projet de microréseau à Lac-Mégantic, mandaté par Hydro-Québec, qui consistait en l’intégration de panneaux solaires photovoltaïques, de systèmes de stockage d’énergie par batteries et de systèmes de gestion de bâtiments.


Remise du prix dans la catégorie Énergie aux Grand Prix du génie-conseil québécois 2022 (Photo : Thierry du Bois)
De gauche à droite : Maud Cohen, directrice générale de Polytechnique Montréal; Simon Pelchat, chef de marché national, Solaire, stockage d’énergie et microréseau chez WSP; Jean-François Veilleux, chargé de projet principal, Réseaux intelligents et énergies renouvelables, Énergie et ressources chez CIMA+; Simone Soldati, chef de projets, Direction de projets Interconnexions et compensation des réseaux, Direction principale – Projets de transport, construction et distribution, Groupe Infrastructure et système énergétique chez Hydro-Québec; Patrick Martineau, chef, Réseau du futur chez Hydro-Québec. (Photo : Thierry du Bois)


Soulignons également que Sanda Koboevic, professeure agrégée au Département des génies civil, géologique et des mines, a fait partie du jury de l’édition 2022 du concours des Grands Prix du génie-conseil québécois.


Félicitations aux organisations lauréates!


En savoir plus

Fiche d’expertise du professeur Louis Fradette
Site du Département de génie chimique
Site des Grands Prix du génie-conseil québécois 2022

À lire aussi

28 avril 2021
NOUVELLES

Conversion d’émissions de CO2 en carburant d’aviation : Polytechnique Montréal dirige un projet de R-D avec l’appui de Québec

10 mars 2021
Magazine Poly

Piéger le CO2 et le valoriser