Carrefour de l'actualité

Polytechnique Montréal diplôme 30,2 % de femmes

29 avril 2021 - Source : NOUVELLES
Polytechnique Montréal diplôme 30,2 % de femmes au baccalauréat en 2020.


Dix ans avant l’objectif « 30 en 30 » d’Ingénieurs Canada, Polytechnique Montréal vient de franchir un cap en diplômant, pour la première fois de son histoire, 30,2 % de femmes au baccalauréat en ingénierie en 2020.

Alors que les moyennes québécoise et canadienne de diplomation féminine en génie oscillent autour de 21 %, cette percée démontre que l’objectif national de porter à 30 % le taux d’ingénieures nouvellement titulaires d’un permis d’ici 2030 est atteignable.


Taux de diplômées


Rappelons que les femmes comptent actuellement pour 15,3 % des ingénieurs en exercice au Québec, et qu’elles représentent 14 % des ingénieurs canadiens.

La cible de 30 % est considérée par Ingénieurs Canada, l’Ordre des ingénieurs du Québec et de nombreux organismes comme un premier seuil à atteindre pour provoquer un véritable changement de paradigme et contribuer à transformer en profondeur les caractéristiques de la profession.

Dépasser le cap des 30 % de diplômées est un jalon important pour Polytechnique et le résultat d’efforts soutenus. Voilà plus de 20 ans que l’établissement multiplie les initiatives de sensibilisation en collaboration avec les acteurs du milieu, les gouvernements et de précieux donateurs (entreprises, fondations, diplômés et amis de Polytechnique) à travers des activités d’éveil aux sciences données en classe, des camps scientifiques, des programmes de mentorat, des concours, des ateliers, des conférences, des bourses d’études et la mise en lumière de modèles inspirants de femmes qui se réalisent dans des carrières technologiques.

L’embauche accrue de professeures, la création de nouveaux programmes comme le baccalauréat en génie biomédical, et l’adoption de plus en plus répandue d’une approche d’ingénierie durable à travers l’ensemble de nos programmes, où les femmes sentent qu’elles pourront acquérir des compétences clés pour relever les défis de l’heure, ne sont sans doute pas étrangères à l’atteinte de cet objectif.

« Nous croyons qu’il est essentiel que les femmes prennent leur place en génie afin de contribuer au développement et au déploiement de solutions durables aux enjeux de notre temps. Si le manque de modèles féminins peut expliquer cet écart dans la représentativité, le nombre grandissant de diplômées contribuera à attirer plus de jeunes filles à choisir cette carrière », souligne Philippe A. Tanguy, directeur général de Polytechnique Montréal.

« Félicitations à la communauté étudiante, au corps professoral et au personnel de Polytechnique Montréal pour ce résultat historique. Les établissements d'enseignement postsecondaire jouent un rôle essentiel dans l'amélioration de la diversité, de l'équité et de l'inclusion en génie et l’atteinte de l'objectif « 30 en 30 ». Nous trouvons très encourageant l’impact qu’a Polytechnique sur l'avancement de l'égalité des genres et nous désirons vivement nous inspirer de son exemple », souligne Jean Boudreau, présidente d'Ingénieurs Canada.

« Afin d’être pleinement au service du bien commun, le génie se doit de compter sur tous les talents. Une meilleure représentativité des femmes au sein de la profession est indispensable pour y parvenir. C’est pourquoi, à titre de partenaire de l’initiative « 30 en 30 », l’Ordre des ingénieurs du Québec félicite Polytechnique Montréal, qui a su franchir un important jalon dans notre cheminement collectif vers une profession plus diversifiée et inclusive », déclare Kathy Baig, diplômée de Polytechnique Montréal et présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec.

Dans cette vidéo, des membres de la grande famille de Polytechnique soulignent l’atteinte de ce cap historique et parlent de la place des femmes en génie :

 

Des représentantes et des représentants des milieux de l’ingénierie, de l’éducation et de la politique ont exprimé leur appréciation de l’atteinte du seuil historique de diplomation des femmes au baccalauréat à Polytechnique Montréal.

Consultez les témoignages


Polytechnique, fière supportrice de l’objectif « 30 en 30 »

Polytechnique Montréal fait partie d’un réseau de 51 organismes et établissements qui appuient l’objectif « 30 en 30 » d’Ingénieurs Canada.

Ensemble, ces intervenants du domaine canadien du génie s’engagent à investir dans la création et le maintien de programmes et de partenariats qui mènent à une expérience améliorée pour les femmes en génie, à échanger et appliquer des pratiques exemplaires, à recueillir des données sur le nombre de femmes en génie dans leur zone de compétence, et à mettre en œuvre des politiques propices à un accroissement de la participation et du maintien en poste des ingénieures.

À titre de championne de la cause, Annie Ross, professeure titulaire au Département de génie mécanique, directrice adjointe à la recherche à la Direction de la formation et de la recherche et coprésidente du comité sur l'équité, la diversité et l'inclusion (ÉDI), représente Polytechnique au sein de ce réseau.


Merci aux diplômées au baccalauréat de 2020 qui ont permis l’utilisation de leurs photos de finissantes dans le cadre de l'annonce de cette nouvelle : Alison, Alizée, Anamaria, Ariane, Bouchra, Caroline, Catherine, Chelsy, Cindy, Claudia, Daphné, Drossia, Eliane, Elorri, Fauve, Geneviève, Ibtissem, Jeanne, Justine, Katherine, Katherine, Katrine, Lana, Laurie-Anne, Layal, Léa, Leila, Maria José, Marie-Ève, Marie-Pier, Mariève, Marion, Mathilde, Michelle Alexandra, Nadine Armelle, Nanette, Pamela, Rose, Safaa, Sarah, Tessie, Yasmine et Ying Wen!

Merci aussi à la Fondation et Alumni de Polytechnique Montréal, au comité de la Promotion 145 et au Service de photographie Patrick pour leur aide.

À lire aussi

30 octobre 2019
Magazine Poly

Permettre à tous les talents de s'exprimer

8 mars 2020
NOUVELLES

Journée internationale des femmes 2020 : lancement de la campagne 40 femmes/40 semaines à Polytechnique Montréal