Carrefour de l'actualité

Carboneutralité : 1M$ pour deux projets de Polytechnique Montréal grâce au gouvernement du Canada

11 avril 2023 - Source : NOUVELLES

Le Groupe consultatif pour la carboneutralité annonce l'octroi de 1,05 million de dollars, provenant du Fonds pour dommages à l’environnement du gouvernement du Canada, pour des projets d'étude qui visent la réduction des émissions de gaz à effet de serre au Canada. Ces projets seront menés par l'Institut de l'énergie Trottier et le professeur en génie chimique Guillaume Majeau-Bettez.

Carboneutralité. (Image : Adobe Stock)


Dans le cadre du forum environnemental Americana 2023, qui se déroulait récemment à Montréal, l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a annoncé un appui de près de dix millions de dollars à seize projets d'étude qui seront réalisés au Canada afin de cerner, d’accélérer et d’évaluer les mesures d’atténuation qui peuvent aider le pays à atteindre la carboneutralité d’ici 2050.

Le Groupe consultatif pour la carboneutralité, un groupe consultatif indépendant qui a comme mandat de formuler des conseils sur les meilleurs moyens pour le Canada d'atteindre la carboneutralité, a sélectionné deux projets qui seront réalisés à Polytechnique Montréal au cours des prochaines années. Ces projets font partie de cinq initiatives réalisées au Québec qui ont obtenu un appui totalisant près de 3 millions de dollars.

« L’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050 est au cœur d’un plan qui aide à la fois l’environnement et la croissance d’une économie plus respectueuse de l’environnement et plus concurrentielle, déclare l’honorable Steven Guilbeault, ministre de l’Environnement et du Changement climatique. Le Canada est bien placé pour fournir au monde les produits et services les plus propres, tout en créant de bons emplois pour les Canadiens pendant des décennies. Les investissements dans la recherche appuyant une prestation de conseils indépendants et de nouvelles idées sur les voies d’action représentent la meilleure façon d’assurer un processus décisionnel judicieux, fondé sur des données probantes, et d’établir les conditions propices à des améliorations réussies et durables. »

« Le Groupe consultatif pour la carboneutralité est fier d’annoncer ces nouvelles études qui éclaireront nos conseils indépendants sur les meilleurs moyens pour le Canada d’atteindre la carboneutralité, indique Marie-Pierre Ippersiel, présidente et directrice générale de PRIMA Québec et coprésidente du Groupe consultatif pour la carboneutralité. Nous espérons que ces projets feront également émerger de nouvelles idées et pistes de solution pour les chercheurs et les décideurs de partout au Canada. »

Voici les projets d'étude qui seront dirigés par des membres de la communauté de Polytechnique Montréal :
 

Projet : Contributions de la biomasse à l’atteinte de la carboneutralité
Titulaire : Institut de l'énergie Trottier
Contribution gouvernementale : 450 000 dollars
Durée du projet : 2 ans

Les fonds accordés à l'Institut de l'énergie Trottier (IET) de Polytechnique Montréal permettront d'améliorer la compréhension des enjeux liés à l'utilisation de la biomasse, dans un contexte de décarbonation de l’économie canadienne.

Comme l’ont notamment souligné les Perspectives énergétiques canadiennes 2021 produites par l’IET, l’objectif canadien de carboneutralité à l’horizon de 2050 force les acteurs de la transition à repenser en profondeur les trajectoires de décarbonation, alors que des approches cohérentes avec les cibles précédentes sont désormais caduques. Ces nouvelles contraintes modifient de manière significative le rôle attendu dans le système énergétique de la biomasse – une source d’énergie renouvelable produite à partir de matières organiques – et démontrent tout l’intérêt d’une approche stratégique pour gérer cette ressource de manière durable. Ainsi, le projet vise à développer une vue d’ensemble des différentes filières d’utilisation de la biomasse, intégrant les usages énergétiques et non-énergétiques, puis de mettre au point une grille d’évaluation et de comparaison pour permettre une analyse des possibilités d’exploitation compatibles avec l’atteinte de la carboneutralité.

L’exercice fournira des éléments de réponse aux questions relatives à la disponibilité de la ressource, à son rôle dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre sur différents horizons de temps, ainsi qu’aux coûts des différentes infrastructures nécessaires à son utilisation énergétique. De plus, l’IET initiera et soutiendra des échanges francs avec diverses parties prenantes, incluant les producteurs, les transformateurs, des usagers et des spécialistes du monde universitaire, des gouvernements et du secteur privé, afin de faire ressortir les enjeux techniques, sociaux et économiques, et de s’assurer d’en tenir compte lors la mise en œuvre des transformations.

Projet : Dimensions sociétales et risques de l’extraction des métaux pour l’atteinte de la carboneutralité d’ici 2050 au Canada
Titulaire : Guillaume Majeau-Bettez, professeur adjoint au Département de génie chimique
Contribution gouvernementale : 600 000 dollars
Durée du projet : 2 ans

Le projet d'étude dirigé par le professeur Majeau-Bettez a comme objectif d'évaluer les opportunités et risques liés à l’extraction des métaux stratégiques canadiens nécessaires à la transition carboneutre, ainsi qu'à prendre part à la définition de normes d’excellence d’exploitation des ressources minières stratégiques canadiennes qui seront basées sur des indicateurs environnementaux, sociaux, de gouvernance et autochtones. Également, le projet vise à définir le rôle des métaux stratégiques dans l’atteinte d’une carboneutralité durable, en fonction des bouquets technologiques et des stratégies économiques envisagés.

Le projet consiste en l'exploration de scénarios à bilan zéro et de décarbonation, dans le but de mieux comprendre les trajectoires déjà proposées, de cartographier les trajectoires à venir et d'identifier les manquements et les limites potentielles dans l’élaboration de transitions à bilan zéro durables, puis en l'estimation des demandes futures en métaux stratégiques selon les trajectoires à bilan zéro et les capacités de production géolocalisée. Ensuite, une méthodologie d'évaluation sera établie en « désagrégeant » les métaux stratégiques nécessaires à la transition vers la carboneutralité canadienne, au moyen d'une base de données, afin de pouvoir comparer ultérieurement le profil environnemental de ces métaux stratégiques extraits au Canada ou dans le reste du monde et quantifier les conséquences environnementales de plusieurs types d’approvisionnement à l’échelle du Canada.

À la suite de l'établissement d'une méthodologie des impacts sociaux et enjeux d’acceptabilité sociale liés à l’extraction des métaux stratégiques à la transition, tant au Canada qu’à l’étranger, l'équipe du projet réalisera une évaluation socioéconomique et environnementale de la production et de la consommation de métaux stratégiques des trajectoires à bilan zéro au Canada. Enfin, des recommandations seront formulées quant à l’impact du développement de l’extraction des métaux stratégiques au Canada sur les objectifs de carboneutralité et de développement durable.

La chercheuse postdoctorale Anne de Bortoli et l'analyste Maxime Agez, du Centre international de référence sur l’analyse du cycle de vie et la transition durable (CIRAIG), la chercheuse postdoctorale en génie industriel et analyste au CIRAIG Carole Brunet ainsi que les professeures Cécile Bulle, Sara Russo Garrido et Marie-France Turcotte, de l'Université du Québec à Montréal, font partie de l'équipe du projet.

Félicitations aux personnes qui mèneront ces projets d'étude!


En savoir plus

Fiche d'expertise de l'Institut de l'énergie Trottier
Site de l'Institut de l'énergie Trottier
Fiche d'expertise du professeur Guillaume Majeau-Bettez
Site du Département de génie chimique
Site d'Environnement et changement climatique Canada

À lire aussi

27 avril 2023
NOUVELLES

Création du Consortium international de recherche sur l’analyse du cycle de vie et la transition durable

1 novembre 2023
Magazine Poly

Transition énergétique : passons à la vitesse supérieure