Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Miam, des grillons !

Entrepreneuriat

Par Catherine Florès
3 février 2020 - Source : Magazine Poly  | VersionPDFdisponible (Printemps 2020)
3 février 2020 - Source : Magazine Poly
VersionPDFdisponible (Printemps 2020)
Équipe Mélio
Jean-Philippe Bisson et Gabriel Péloquin, fondateurs de Mélio

Lorsque deux étudiants au baccalauréat, Jean-Philippe Bisson (génie géologique) et Gabriel Péloquin (génie aérospatial), choisirent une orientation en développement durable en 2015, ils ne se doutèrent pas que ce choix les conduirait à consacrer une grande partie de leur temps à chercher la meilleure façon de convaincre les consommateurs d’adopter une nouvelle source de protéine innovante : la farine de grillons!  

Entrepreneurs écoresponsables

« J’ai toujours débordé d’idées pour aider la planète, précise Jean-Philippe Bisson. C’est pour cette raison que j’ai voulu devenir ingénieur. Les cours en développement durable à Polytechnique n’ont fait qu’accentuer cette volonté. Je pense qu’il en était de même pour Gabriel. »

C’est la lecture d’un rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture montrant l’avantage des insectes comme source durable de protéines qui déclenche chez les deux étudiants l’idée de promouvoir la consommation de grillons. Certes, l’argumentation scientifique est convaincante – la production de protéines de grillons étant 100 fois moins émettrice de gaz à effet de serre que la production de viande de bœuf –, mais l’adhésion des consommateurs est avant tout une affaire de perception.

« Nous avons beaucoup réfléchi à la question et il nous a semblé qu’une bonne solution serait d’incorporer de lafarine de grillons dans des pâtes alimentaires, rapporte Jean-Philippe Bisson. C’est ainsi qu’est né notre projet d’entreprise, Mélio. Mais, comme nous ne connaissions rien, ni l’un ni l’autre, à l’entrepreneuriat ni à l’industrie alimentaire, nous nous sommes tournés vers les ressources du campus. »

Du projet à l’entreprise grâce au stage entrepreneurial

À l’automne 2016, le programme de stage entrepreneurial de Polytechnique leur permet de développer leur modèle d’affaires. « Le stage nous a fait comprendre en profondeur les enjeux des entreprises. Sans cela et sans le soutien du Centre d’entrepreneuriat, notre projet ne se serait pas rendu très loin », explique Jean-Philippe Bisson.

 « Nos premiers tests de produit, nous les avons faits dans la cuisine d’un ami, en nous servant d’une bouteille pour étendre la pâte », s’amuse l’entrepreneur. Après l’obtention de leur diplôme en 2017, les deux jeunes entrepreneurs poursuivent l’étape de validation, louent une cuisine collaborative et vendent leur production artisanale sur des marchés locaux. « Évidemment, nos premières pâtes nous ont couté plus cher à produire que ce qu’on les vendait, mais c’est ce qui nous a permis de savoir que les consommateurs étaient prêts à acheter notre produit ! »

Sur la voie du succès

Leur persévérance finit par payer : à l’automne 2017, Mélio fait affaire avec une usine de pâtes alimentaires en Mauricie et quelques épiceries zéro déchet commencent à distribuer leurs produits. Mélio participe ensuite aux Grands Prix DUX, qui mettent en lumière le leadership d’entreprises agroalimentaires qui ont innové pour contribuer à améliorer l’alimentation de l’offre alimentaire. Leurs pâtes sont servies comme entrée au gala et attirent l’attention d’une représentante des épiceries Métro. À l’été 2018, les pâtes Mélio font partie du programme d’achat local de Métro et sont distribuées dans des magasins de la chaîne en Mauricie. La participation de Mélio à la très populaire émission Dans l’œil du dragon au printemps dernier donne une belle visibilité à la jeune entreprise, dont les produits font leur entrée dans un plus vaste réseau d’épiceries à travers le Québec.

« Ce dont je suis le plus heureux, c’est que Mélio contribue à changer les perceptions sur l’alimentation, estime Jean-Philippe Bisson.  L’intérêt médiatique que nous avons suscité a aidé à sensibiliser le public. Cette liberté d’agir selon nos valeurs, je crois qu’on ne peut l’obtenir qu’en devenant entrepreneur. »

Pâtes Mélio

 

À lire aussi

Magazine Poly |  10 décembre 2016
Stage entrepreneurial  |  Lire
NOUVELLES |  28 octobre 2016
Profil d'entrepreneurs - Arista Foods : L’écoresponsabilité alimentaire grâce aux insectes  |  Lire