Carrefour de l'actualité

Des soutiens financiers pour vos besoins de main-d’œuvre en génie

Par Catherine Florès
15 février 2016 - Source : Magazine Poly  | VersionPDFdisponible (Hiver 2016)
15 février 2016 - Source : Magazine Poly
VersionPDFdisponible (Hiver 2016)

L’un des obstacles les plus souvent mentionnés par les entreprises, particulièrement les PME, qui n’ont pas l’habitude d’offrir des stages à des étudiants en génie, c’est le coût direct de la rémunération du stagiaire. « Ces entreprises méconnaissent la diversité des aides financières qui peuvent leur permettre de réduire significativement leur effort économique si elles veulent combler leur besoin temporaire en main-d’œuvre technique spécialisée », constate Allan Doyle, directeur du Service des stages et de l’emploi. Si c’est le cas de votre entreprise, considérez cette liste d'aides disponibles :

Le crédit d’impôt provincial pour stage en milieu de travail

Le Gouvernement du Québec accorde de 144 $ à 240 $ par semaine pour un stagiaire au baccalauréat ou aux cycles supérieurs qui a enregistré son stage auprès de Polytechnique. Informations : Revenu Québec

Les bourses CRSNG de premier cycle en milieu industriel (BRPCI)

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) propose des bourses pour les stages crédités offerts aux étudiants du baccalauréat. Ces bourses peuvent atteindre une valeur maximale de 4 500 $ pour un stage de 16 semaines consécutives. Les organismes doivent verser un supplément d’au moins 25 % de la valeur de la bourse. Le stagiaire doit avoir au moins complété une année de son baccalauréat en génie, et au moins 3 de moyenne cumulative. Il doit être citoyen canadien ou résident permanent et inscrit à Polytechnique le trimestre précédent le stage. Une entreprise a la possibilité d’engager jusqu’à 15 stagiaires BRPCI par exercice financier. Informations : CRSNG

« Le programme BRPCI est un moyen d’encourager le partenariat entre la recherche universitaire et les entreprises. Il concerne les stages à caractère scientifique et innovateur. Notez toutefois qu’il n’est pas nécessaire que l’entreprise possède un département en R&D, du moment qu’elle ait une ressource pour superviser le stagiaire. C’est un aspect particulièrement apprécié par les PME! Il n’est pas rare que les entreprises offrent un emploi à leurs stagiaires BRPCI. » Hélène Fortier, Agente de promotion des partenariats de recherche, CRSNG

Les bourses de recherche Mitacs

L’organisme national sans but lucratif Mitacs appuie la recherche appliquée et industrielle en partenariat avec les universités et l’industrie. Son programme de financement de stages permet aux entreprises de confier des projets de recherche collaborative à des étudiants de maîtrise recherche ou de doctorat. La bourse s’élève à 15 000 $ par stage de quatre mois. Ce montant est payé en parts égales par Mitacs et l’entreprise. Le programme permet à un étudiant au doctorat de réaliser un stage d’une durée allant jusqu’à deux ans. Les étudiants étrangers sont admissibles à ce programme. Informations : Mitacs

« Le programme de bourses de recherche Mitacs est un beau modèle qui a fait ses preuves depuis ses 15 ans d’existence. Il permet à des entreprises, incluant les PME et même lesentreprises en démarrage, d’accéder à du personnel hautement qualifié et de bénéficier de l’environnement de recherche universitaire de haut niveau. C’est un bon moyen pour elles de se familiariser avec la relève issue des cycles supérieurs. L’approche est très personnalisée. Mitacs accompagne l’entreprise dans sa démarche d’engagement d’un stagiaire. Après avoir défini la problématique du projet de recherche avec l’entreprise, il se charge de trouver les expertises correspondantes au sein des universités. 92 % des employeurs qui tentent l’expérience nous expriment le souhait de la renouveler. Et chaque année, la moitié des étudiants stagiaires se voient offrir un emploi par les entreprises avec lesquelles ils ont collaboré. » Pierre des Lierres, Directeur, Développement des affaires, Mitacs

Le Programme Emploi Jeunesse (CNRC)

Si vous envisagez l’embauche d’un finissant de Polytechnique, du baccalauréat ou des cycles supérieurs, le Programme emploi jeunesse du Conseil national de recherches Canada (CNRC) peut vous intéresser. Il s’adresse à des entreprises à vocation technologique de moins de 500 employés. Le projet confié au finissant doit être relié à la technologie (atout s’il s’agit d’une activité nouvelle pour l’entreprise). La subvention est déterminée en fonction du projet. Informations : CNRC

Évaluation de votre future main-d’œuvre

« Engager un stagiaire de Polytechnique permet de répondre à un besoin temporaire de main-d’œuvre technique spécialisée, par exemple pour un projet spécial, de nouvelles commandes, l’intégration de nouvelles technologies, etc. Certaines entreprises engagent sur une base régulière nos stagiaires, qu’elles considèrent comme de la main-d’œuvre stratégique apte à résoudre des problèmes complexes ou à développer de nouvelles façons de faire. Cela fait souvent partie intégrante de leur stratégie d’embauche, un stage de quatre mois permettant une évaluation des capacités d’un candidat plus précise qu’un simple entretien d’embauche », observe M. Doyle.

À lire aussi

8 juin 2023
Magazine Poly

Stages : un partenariat gagnant-gagnant

30 mars 2024
Magazine Poly

Le stage : une expérience qui compte!