Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Révolution technologique annoncée

Pr Ke Wu, Chaire de recherche du Canada en ingénierie des radiofréquences et des ondes millimétriques

Par Catherine Florès
10 janvier 2012 - Source : INNOVATIO

Le Pr Ke Wu annonce que dans un horizon de 20 ans, une plus grande maîtrise des ondes va nous faire vivre une révolution technologique « aussi importante que ne l’a été la découverte des antibiotiques pour la médecine ».

L’appareil sans fil de demain : un couteau suisse numérique

« Le mot téléphone est dépassé, il faudra trouver un autre vocable pour représenter ce que seront très prochainement nos appareils mobiles. Sur une même plate-forme, on va retrouver une foule de services, dont la télé HD, la 3D et même la réalité augmentée grâce à des lunettes connectées sans fil! ». déclare le Pr Ke Wu, directeur de POLY-GRAMES et du CRÉER, et titulaire de laChaire de recherche du Canada en ingénierie des radiofréquences et des ondes millimétriques.

Cette avancée technologique annoncée par le Pr Ke Wu est en partie soutenue par l’utilisation d’un plus grand nombre de bandes de fréquences pour fair fonctionner les appareils mobiles. Le chercheur annonce que dans un horizon de 20 ans, cette plus grande maîtrise des ondes va nous faire vivre une révolution technologique, « aussi importante que ne l’a été la découverte des antibiotiques pour la médecine. »

Communications accélérées avec la technologie terahertz

Le Pr Wu dirige entre autres des recherches sur les rayonnements térahertz (THz), une plage de fréquence s’étendant entre 100 GHz et 30 THz, située entre les micro-ondes et l’infrarouge. Peu énergétiques et non-ionisants, les rayonnements térahertz ont cependant un fort pouvoir pénétrant, au point de traverser de nombreux matériaux opaques et non conducteurs, dont la peau et les vêtements.
 
« Les terahertz étendent le spectre du visible à la radiofréquence. De plus, ils permettent de multiplier par au moins 1000 la quantité d’informations aujourd’hui transportées par les gigahertz. Leur utilisation va révolutionner les technologies de la communication, de l’imagerie et de la détection. À côté, les technologies 4G paraîssent déjà archaïques! », s’enthousiasme le Pr Wu.

La télémédecine devrait par exemple connaître un bond énorme grâce à cette nouvelle technologie. « On va pouvoir intégrer des détecteurs biochimiques sur des appareils mobiles, qui seront aussi capables de prendre des images médicales. Ces appareils communiqueront instantanément à des médecins dans n’importe quel endroit du monde ces informations sur le patient, leur permettant de valider un diagnostic à distance. Voilà qui devrait contribuer à réduire les files d’attente dans les hôpitaux ! De plus, des médecins pourront apporter une assistance virtuelle lors d’opérations chirurgicales », prédit Ke Wu.

Demain, un appareil sans fil et sans batteries

L’équipe de ce chercheur visionnaire travaille au développement de fonctions encore jamais vues. Parmi ces projets, un radar miniature, intégrable à un appareil mobile, qui sera capable de détecter la présence d’une personne grâce à ses battements de coeur. Un outil qui deviendra indispensable pour les équipes de secours.

Ke Wu s’intéresse aussi à l’aspect énergétique de la transmission par les ondes. « Le sans fil transmet des données, mais on oublie qu’il transmet aussi de l’énergie. Actuellement, on n’utilise pas celle-ci, qui se perd dans l’environnement. Je recherche des solutions pour récupérer cette énergie ambiante et la convertir en énergie utilisable à grande efficacité. Nous pourrons alors nous passer de batteries pour tout un tas d’appareils, résolvant du même coup les problèmes d’autonomie de ces appareils et celui du recyclage des batteries. »

À lire aussi

NOUVELLES |  4 novembre 2014
Les professeurs François Soumis et Ke Wu, lauréats des Prix du Québec 2014  |  Lire
Magazine Poly |  1 mars 2017
Technologies sans fil de l’avenir : au-delà de la 5G  |  Lire