Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Technologies sans fil de l’avenir : au-delà de la 5G

Recherche

Par Catherine Florès
1 mars 2017 - Source : Magazine Poly  | VersionPDFdisponible (Mars 2017)
1 mars 2017 - Source : Magazine Poly
VersionPDFdisponible (Mars 2017)

L’avenir arrive plus vite qu’on ne le pense : c’est la première idée qui vient à l’esprit lorsqu’on rencontre le Pr Ke Wu. Mondialement connu pour ses recherches sur les radiofréquences, les micro-ondes et les ondes millimétriques, ce chercheur en génie électrique, « père » du circuit intégré à substrat et du premier radio-radar au monde, repousse les frontières des technologies sans fil. Ses travaux ont suscité l’intérêt du géant chinois des télécommunications Huawei Technologies, au point que la multinationale a pris part à la création de sa Chaire industrielle de recherche sur les technologies sans fil de l’avenir (ou FuWiC, pour Future Wireless Chair), qui a été lancée en février dernier.

Vers un monde de plus en plus connecté

« Le programme de la chaire me permet de pousser plus loin la recherche sur les réseaux mobiles de cinquième génération, généralement dénommés technologie 5G ou la 5G », déclare le Pr Ke Wu.

Alors que les besoins en télécommunications croissent de façon exponentielle, la 5G, désignée comme future norme en matière de mobilité et de connectivité, annonce, à l’horizon de 2020, des réseaux assez performants pour faire face aux risques de surcharges et de saturation. Parmi ses promesses, une accélération du débit et un temps de latence fortement diminué (près d’une ms, voire moins, contre 25 à 40 ms en 4G) dans la transmission de données.

« Demain, les réseaux sans fil seront hyper-sollicités, avec l’avènement des véhicules autonomes, des objets intelligents connectés, des villes intelligentes, des services de télémédecine, de la réalité virtuelle, etc. », poursuit le Pr Wu. « L’architecture de ces réseaux et la technologies de ces implémentations sont amenées à changer. Au lieu d’utiliser de grosses antennes envoyant le signal dans toutes les directions, on passera à des myriades de petites antennes qui dirigeront le signal vers divers appareils connectés, fonctionnant à différentes vitesses. C’est pourquoi les projets de ma chaire visent un transfert rapide des données et des signaux à l’intérieur de ce type d’architecture et de technologies. Nos travaux couvriront d’ailleurs toute la gamme de concepts et de systèmes de la technologie sans fil du futur : l’Internet des objets, l’interconnectivité intelligente, les micro-ondes, les ondes millimétriques ou encore les radiofréquences. »

Enjeux industriels et bénéfices humains

Huawei investit dans la recherche sur la 5G dans plusieurs pays, mais c’est la première fois que la multinationale s’engage comme partenaire d’une chaire de recherche. La Chaire FuWiC, accueillie au Centre de recherche Poly-Grames (Groupe de recherche avancée en micro-ondes et électronique spatiale) dirigé par le Pr Wu, recevra pendant cinq ans environ 5 M$. La moitié proviendra de Huawei Canada et l’autre, du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG).

Les projets de FuWiC participeront, entre autres, au développement de villes intelligentes, d’un système de santé efficace et d’énergies propres.

Le Pr Wu prévoit aussi des applications humanitaires, dont des interventions facilitées en cas de catastrophes un réseau de transport sécuritaire et la constitution de villages intelligents pour mieux gérer la distribution d’eau dans des régions rurales isolées.

À lire aussi

NOUVELLES |  10 février 2017
Polytechnique Montréal et Huawei Canada établissent la Chaire industrielle de recherche sur les technologies sans fil de l’avenir  |  Lire
Magazine Poly |  6 novembre 2017
De l’IdO vers l’IdT  |  Lire