COMMUNIQUÉ L'École Polytechnique de Montréal inaugure les pavillons Lassonde, les premiers « bâtiments durables » érigés par une institution d'enseignement au Québec Un investissement de 104,9 M$

MM. Bernard Lamarre et Robert L. Papineau, respectivement président du conseil d'administration et directeur général de l'École Polytechnique de Montréal, ont inauguré aujourd'hui les premiers « bâtiments durables » érigés par une institution d'enseignement au Québec, les pavillons Claudette-MacKay-Lassonde et Pierre-Lassonde, en présence de M. Jean-Marc Fournier, ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, M. Robert Panet-Raymond, vice-président de la Fondation de Polytechnique, et d'importants donateurs, M. Pierre Lassonde et  M. Lorne M. Trottier. Dès leur conception, ces bâtiments ont fait l'objet d'une demande de certification LEED (Leadership in Energy and Environmental Design), visant une certification internationale catégorie or, du U.S. Green Building Council.
3 octobre 2005

Un investissement de 104,9 M$ pour une école de génie avant-gardiste
Le coût total des nouveaux pavillons s'élève à 104,9 M$, conformément au budget de construction établi. Le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport et le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation (anciennement MRST) y ont investi respectivement 62,8 M$ et 10 M$. L'École Polytechnique de Montréal a elle-même injecté 22,1 M$ dans ce projet, montant auquel s'ajoutent 10 M$ provenant des donateurs privés. Le programme LEED conduit à tout faire différemment, mais les résultats justifient les efforts consentis. Par exemple, la performance énergétique attendue des pavillons Lassonde est environ 60 % supérieure à la norme du code modèle national de l'énergie pour les bâtiments.

Un ajout capital et un leadership environnemental confirmé
« La construction des pavillons Lassonde est l'aboutissement d'une volonté collective de donner à nos professeurs et nos étudiants la possibilité de travailler dans des lieux entièrement conçus pour favoriser la formation technologique, les échanges transdisciplinaires et la recherche de haut niveau. Pour l'ensemble de notre personnel, cet agrandissement aura assurément un effet rassembleur, puisqu'il permet de regrouper presque toutes nos installations sur un même site. Il nous permet en outre de donner plus d'espace à certains de nos départements, d'agrandir considérablement notre bibliothèque et d'affirmer notre leadership en matière de développement durable. Nous consolidons ainsi notre position parmi les écoles de génie de niveau mondial », a déclaré M. Robert L. Papineau, directeur général de Polytechnique, tout en remerciant le gouvernement du Québec pour son soutien financier et les donateurs privés pour leur générosité.

« Et ce n'est qu'un début, a ajouté M. Papineau avec conviction. Ces pavillons comblent les besoins actuels, mais d'autres besoins apparaissent déjà, car la recherche a connu une croissance marquée ces dernières années à Polytechnique, à tel point que notre institution occupe aujourd'hui le 1er rang des écoles de génie au Canada pour l'intensité de sa recherche. »

De généreux donateurs
Claudette MacKay-Lassonde et Pierre Lassonde ont tous deux étudié à Polytechnique (promotion 1971), où ils se sont rencontrés. Diplômée en génie chimique, Claudette MacKay-Lassonde a mené une brillante carrière dans les domaines de l'énergie et des télécommunications, avant d'acquérir l'entreprise de logiciels Enghouse Systems.

Décédée en juin 2000, elle laisse le souvenir d'une ingénieure qui a grandement contribué à la promotion de la profession, en particulier auprès des jeunes femmes. Son mari, Pierre Lassonde, diplômé en génie électrique, est aujourd'hui le président de la plus grande entreprise productrice d'or du monde, Newmont Mining Corporation. Le couple a offert 8 M$, le plus important legs jamais reçu par Polytechnique de ses diplômés, pour contribuer à cet agrandissement.

« Vous n'imaginez pas la fierté et le bonheur que je ressens aujourd'hui dans ce bâtiment qui propulse Polytechnique dans le futur et confirme son leadership. Le fait de savoir que nous avons pu contribuer à la réalisation de ces pavillons au bénéfice de notre alma mater me comble de joie. Le don que nous avons consenti Claudette et moi est à la hauteur de notre reconnaissance envers Polytechnique. D'ailleurs, comme il n'y a pas de plus grande richesse que le savoir, je crois pouvoir dire que notre investissement vaut son pesant d'or pour les générations à venir, et je m'y connais! », a déclaré M. Lassonde.

De son côté, Lorne M. Trottier, président-fondateur du groupe Matrox, fabricant de puces et de cartes graphiques vidéo et de traitement d'image mondialement réputé, a versé 2 M$ à Polytechnique pour la construction des pavillons Lassonde. En remerciement de ce geste, l'institution a donné son nom au grand atrium qui unit les pavillons Lassonde.

Un exemple à suivre
« Pour refléter l'expertise de Polytechnique en matière de développement durable et devenir une source d'inspiration pour les futurs ingénieurs, ce projet devait intégrer dès l'étape de la conception la volonté de minimiser les impacts négatifs sur l'environnement, ainsi que les coûts d'entretien et d'exploitation, tout en offrant un cadre de vie qui favorise l'apprentissage, la productivité, la créativité et la santé, d'où la décision de l'inscrire au système d'évaluation LEED », explique Michel Rose, directeur du projet et diplômé de Polytechnique.

La démarche LEED comporte plusieurs volets : aménagement écologique des sites, gestion efficace de l'eau, préservation de l'énergie et de l'atmosphère, utilisation et réutilisation des matériaux et ressources, qualité des environnements intérieurs et innovation. Outre leur grande efficacité énergétique, voici quelques-uns des autres traits distinctifs des pavillons : récupération de la chaleur des gaz de cheminée des chaudières existantes, aménagement d'une toiture végétale-minérale (gazon et pierre blanche), captage de l'eau de pluie et de drainage pour l'alimentation des appareils sanitaires, avec une réduction de 92 % de la consommation d'eau potable, promotion de modes de transport alternatifs (supports à bicyclettes, postes électriques pour véhicules hybrides, stationnements réservés en priorité au covoiturage), peintures, recouvrements, mobilier et portes dégageant peu ou pas de composés organiques volatils ou d'urée formaldéhyde, éclairage à haute efficacité, systèmes mécaniques utilisant du HFC-134a pour protéger la couche d'ozone, détecteurs de présence éteignant automatiquement la lumière et la climatisation dans les locaux situés en périphérie, système de régulation et de contrôle (Bacnet) permettant un suivi continu des besoins en énergie et en eau.

En accord avec l'esprit de cette démarche, Polytechnique a d'ailleurs offert à l'Association professionnelle des ébénistes du Québec (APEQ) de  transformer  les  arbres abattus sur le  chantier en meubles de collection, dont l'un restera exposé en permanence dans le hall d'entrée du pavillon Claudette-MacKay-Lassonde, histoire d'inciter les futurs ingénieurs à penser développement durable et recyclage. À noter que le plan de gestion des déchets mis en place a permis de récupérer plus de 80 % des déchets de construction.

Des bâtiments durables colorés
Les murs intérieurs des huit étages des pavillons Lassonde reflètent de façon tangible la démarche environnementale adoptée par Polytechnique. L'assemblage original et stratifié des quatre couleurs utilisées - du rouge symbolisant le magma jusqu'au bleu du ciel aux derniers étages, en passant par l'oranger de la terre et le vert nature - crée un environnement particulièrement inspirant pour les étudiants.

132 ans d'essor et de rayonnement
« En 132 ans, Polytechnique est devenue le troisième centre d'enseignement et de recherche en génie au Canada, le premier au Canada pour l'intensité de ses activités de recherche et le premier au Québec pour le nombre de ses étudiants et l'ampleur de ses activités de recherche. Depuis 1873, Polytechnique a formé quelque 28 000 diplômés, dont un grand nombre ont fait leur marque au niveau international, et 27 % des membres de l'Ordre des ingénieurs du Québec y ont suivi leurs études. L'ajout constant d'infrastructures et de programmes d'avant-garde est indispensable pour lui permettre d'affirmer sa place parmi les écoles de génie d'envergure mondiale. Les performances de nos chercheurs dans des domaines de pointe comme la microélectronique, avec l'implant urinaire, la chirurgie assistée par ordinateur, la chirurgie orthopédique, les nanotechnologies, ainsi que les nouvelles sources d'énergie alternatives, par exemple la pile à combustion, ne sont que quelques exemples éloquents des recherches en cours. Tous ces éléments représentent un motif de fierté et un gage de prospérité pour l'ensemble du Québec », a souligné M. Bernard Lamarre, président du conseil d'administration de Polytechnique.

Journée portes ouvertes pour le public
Le public est invité à venir découvrir les nouvelles installations de Polytechnique lors de sa journée portes ouvertes prévue pour le dimanche 20 novembre 2005 de 10 h à 16 h - www.polymtl.ca/jpo

Fondée en 1873, l'École Polytechnique de Montréal est l'un des plus importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada et elle occupe le premier rang au Québec par le nombre de ses étudiants et l'ampleur de ses activités de recherche. Polytechnique donne son enseignement dans 11 spécialités de l'ingénierie et réalise près du quart de la recherche universitaire en ingénierie au Québec. L'École compte 220 professeurs et près de 6 000 étudiants. À son budget annuel de fonctionnement de 85 millions de dollars s'ajoute un budget annuel de recherche et d'infrastructure de 66,7 millions de dollars. Polytechnique est affiliée à l'Université de Montréal.

 

Renseignements :  Chantal Cantin, directrice
Service des communications et des relations publiques

Renseignements médias :  
Andrée Peltier
Relations publiques Andrée Peltier
Cellulaire : (514) 944-8689
Bureau : (514) 846-0003

Vous pouvez télécharger des photos des pavillons Lassonde sur le site FTP suivant : http://www.polymtl.ca/sc_journal/pavillonslassonde/

 

 


 

Relations avec les médias

Les professionnels du Service des communications et des relations publiques planifient, coordonnent et supervisent les relations qu'entretient Polytechnique Montréal avec les médias.


Rencontrer notre équipe 

Archives