COMMUNIQUÉ - IHM 2006 : 18e Conférence francophone sur l'interaction humain-machine à l'École Polytechnique de Montréal - Les humains et les machines, une relation intime en évolution rapide

Dans un avenir de moins en moins lointain, les images transmises par nos ordinateurs seront carrément des objets en trois dimensions qui flotteront dans nos bureaux et nos salons. Les claviers seront beaucoup plus petits et plus faciles à utiliser. Les télécommandes de nos téléviseurs seront plus polyvalentes et plus simples. Les messages électroniques seront plus faciles à composer sur nos téléphones cellulaires et nos assistants numériques. Nos machines seront capables de percevoir nos émotions! Voilà un aperçu des recherches qui seront présentées du 19 au 21 avril à l'École Polytechnique de Montréal à IHM 2006, la 18e Conférence francophone sur l'interaction humain-machine, une première en Amérique du Nord.
18 avril 2006

L'événement rassemblera quelque 130 des plus grands experts francophones mondiaux du domaine, des ingénieurs, informaticiens, ergonomes, spécialistes des sciences cognitives, designers, infographistes, communicateurs et sociologues. Plus de 50 universités et centres de recherche seront représentés.

Des répercussions sur tous les aspects de la vie
C'est avec pour thème « Nouveaux espaces d'interaction » que la conférence explorera notamment les déplacements dans l'univers virtuel en trois dimensions, les nouveaux types de clavier et le traitement informatique des émotions. On y traitera de l'interaction humain-machine dans des domaines d'application aussi variés que l'aéronautique, l'éducation, les bibliothèques et les musées, les jeux vidéos, la télé numérique, la gestion, la criminologie, la sociologie, les arts, la sonorisation, les finances, le design, l'informatique, la sécurité, du cinéma, le gouvernement en ligne et le transport.

« L'interaction humain-machine est née il y a à peine 25 ans d'un croisement entre les sciences du comportement et le génie. La recherche a été accélérée à la suite des catastrophes industrielles et nucléaires des années 1970 et 1980. Il était notamment devenu nécessaire de déterminer les problèmes liés aux panneaux de contrôles et aux erreurs humaines. Elle a pris son essor avec l'entrée massive des ordinateurs personnels dans la vie quotidienne. C'est à cette science qu'on doit les écrans Windows, les icônes et les menus utilisés partout aujourd'hui », explique Jean-Marc Robert, professeur titulaire au Département de mathématiques et génie industriel de l'École Polytechnique de Montréal et coprésident de l'événement avec Bertrand David, professeur au département d'informatique de l'École centrale de Lyon.

Au programme : un écran interactif révolutionnaire pouvant s'afficher sur toutes sortes de surface grâce à l'utilisation combinée d'une caméra et d'un projecteur; une technique basée sur l'immersion virtuelle 3D permettant de mesurer les pulsions sexuelles de délinquants pédophiles; les résultats d'une étude sur le contenu d'un échantillon de 100 sites Web personnels révélant plusieurs différences culturelles entre Français et Québécois; l'évaluation heuristique d'un clavier virtuel pour la télévision interactive, présentée par l'entreprise montréalaise Yu Centrik; une boule de cristal, éclipsant clavier et souris, qui pourrait permettre de se déplacer et de manipuler des objets virtuels en 3D.

Trois conférences vedettes au programme

  • Bernard Caron, vice-président, Direction des technologies de radiodiffusion du Centre de recherches sur les communications Canada, parlera de l'évolution de la télévision numérique et de la convergence.
  • Alex Hyder, le directeur du développement du célèbre jeu vidéo NHL '07 produit par Electronic Arts, traitera des défis de la conception des interfaces humains-machines dans l'industrie des jeux vidéo.
  • Ronald V. Kruk, directeur scientifique de CAE, se penchera sur la complexité grandissante des tâches, le travail en équipe, la technologie et la formation.

Il sera aussi question de l'interaction humain-machine adaptée à des catégories particulières de la population comme des personnes avec des problèmes de vision et d'audition. En outre, près d'une vingtaine d'étudiants des cycles supérieurs de Polytechnique participeront à l'événement, dont :

  • Nicolas et Alexandre Plouznikoff, qui feront une démonstration de leur spectaculaire ordinateur porté;
  • Sami Baffoun, qui traitera de l'évolution de l'affichage des informations sur les assistants numériques personnels;
  • Yan Bodain, qui présentera son Web sémantique facilitant le travail coopératif à l'aide d'annotations sur la page d'un site Internet;
  • Hasmik Atoyan, qui brossera, avec Jean-Rémi Duquet (Lockheed Martin Canada) et le Pr Jean-Marc Robert, un portrait des connaissances actuelles sur la confiance des opérateurs dans les systèmes.

Enfin, Walter de Abreu Cybis, professeur brésilien de l'Université fédérale de Santa Catarina, présentera le programme logiciel qu'il a conçu pour comprendre le comportement des utilisateurs à partir de fichiers journaux, les fichiers « .log ».

Cette conférence est organisée par l'AFIHM, l'Association francophone d'interaction homme-machine. Le programme détaillé de l'événement est affiché à l'adresse : www.ihm2006.org.

Conférence scientifique francophone annuelle, IHM constitue un lieu de rencontre privilégié pour les chercheurs et les praticiens du domaine de l'interaction humain-machine. Pluridisciplinaire, elle regroupe des acteurs oeuvrant à la conception, la réalisation et l'évaluation des systèmes informatiques interactifs d'aujourd'hui et de demain.

Fondée en 1873, l'École Polytechnique de Montréal est l'un des plus importants établissements d'enseignement et de recherche en génie au Canada et elle occupe le premier rang au Québec par le nombre de ses étudiants et l'ampleur de ses activités de recherche. Polytechnique donne son enseignement dans 11 spécialités de l'ingénierie et réalise près du quart de la recherche universitaire en ingénierie au Québec. L'École compte 220 professeurs et près de 6 000 étudiants. À son budget annuel de fonctionnement de 85 millions de dollars s'ajoute un fonds de recherche et d'infrastructure de 66,7 millions de dollars. Polytechnique est affiliée à l'Université de Montréal.

- 30 -

Les principales activités de la conférence se déroulent au 6e étage du pavillon principal de l'École Polytechnique de Montréal.


Renseignements :
Andrée Peltier
Relations publiques Andrée Peltier
514.846.0003
apeltier@ca.inter.net

 

 

Relations avec les médias

Les professionnels du Service des communications et des relations publiques planifient, coordonnent et supervisent les relations qu'entretient Polytechnique Montréal avec les médias.


Rencontrer notre équipe 

Archives