Collation des grades 2024 : Polytechnique Montréal honore 2 042 diplômés et décerne deux doctorats «honoris causa» à monsieur Serge Gendron et à monsieur le recteur Kwang Hyung Lee

15 juin 2024

Montréal, le 15 juin 2024 – Cette année, Polytechnique Montréal célèbre sa collation des grades pour l’année 2024 dans le cadre de deux cérémonies qui sont tenues le 15 juin au Palais des congrès de Montréal. L’événement a pour objet de souligner l’assiduité et la persévérance des 2 042 finissantes et finissants de la promotion 148 (2023-2024), ce qui porte à plus de 61 000 le nombre de personnes diplômées de Polytechnique Montréal qui ont un impact direct sur le développement de notre société, ici comme à l’étranger. Durant les cérémonies de cette année, l’Université de Montréal, sur recommandation de Polytechnique, décerne également deux doctorats honoris causa. Le premier sera remis à monsieur Serge Gendron, président du Groupe AGF, visionnaire, philanthrope et diplômé en génie civil de Polytechnique Montréal en 1973. Le second doctorat honoris causa est remis à monsieur le recteur Kwang Hyung Lee, président du KAIST (Korea Advanced Institute of Science and Technology), et pionnier des approches multidisciplinaires en informatique, biologie et nanotechnologies.

Serge Gendron

Diplômé au baccalauréat en génie civil de Polytechnique Montréal en 1973, Serge Gendron a débuté sa carrière à titre d’ingénieur de projets au sein de Lalonde, Valois, Lamarre, Valois et Associés (aujourd’hui AtkinsRéalis). Dès 1981, Serge Gendron a pris les commandes, à titre de président et chef de la direction, d’Acier Gendron, l’entreprise familiale fondée par son père, lui aussi diplômé de Polytechnique Montréal (Laurent Gendron, Po 48). Spécialisée dans la fabrication et la pose d’acier d’armature, de treillis métalliques et de systèmes de précontrainte par post-tension, Acier Gendron a participé à des réalisations d’envergure, dont Expo 67, les stations du métro et le Stade olympique de Montréal.

Dans les années 1990, Serge Gendron a amené son entreprise à collaborer à plusieurs projets de grande envergure, comme l’Aluminerie de Deschambault, la centrale hydroélectrique La Grande-1, ou encore la plateforme de forage Hibernia, au large de Terre-Neuve. En 2022, l’entreprise (devenue Groupe AGF en 2007) a fait l’acquisition de la société française EMCA, spécialisée dans la pose d’acier d’armature. Actuellement, le Groupe AGF contribue activement à la construction du tunnel Femern, le plus long tunnel immergé routier et ferroviaire du monde, reliant le Danemark et l’Allemagne.

En 43 ans à la tête d’AGF, Serge Gendron a su positionner son entreprise comme un leader de classe mondiale dans l’industrie de l’acier d’armature. L’entreprise compte aujourd’hui 27 unités d’affaires, dont 24 usines situées dans neuf pays. À ce jour, AGF a participé à plus de 50 000 projets de construction dans le monde, et parmi les plus significatifs récemment, on compte – au Québec – le REM, la réfection du tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine et la construction du pont Samuel-De Champlain. À l’international, la construction des métros de Dubaï, de Doha, de Lima et de Santiago du Chili fait partie des grandes réalisations du groupe québécois.

En parallèle de son engagement sans faille à l’égard de son entreprise et de sa profession, Serge Gendron a apporté, tout au long de sa carrière, une très généreuse contribution à plusieurs causes philanthropiques. Il a notamment participé, en 2014, à la grande campagne de financement Campus Montréal, à titre de membre du cabinet. Cette campagne a permis d’amasser 601 millions de dollars, dont 112 millions pour Polytechnique Montréal. C’est d’ailleurs lors de cette grande collecte de fonds que la Fondation Groupe AGF a remis la somme d’un million de dollars ayant permis la création du Fonds Serge Gendron. Ce fonds est destiné à financer des bourses d’excellence pour des étudiantes et étudiants de Polytechnique Montréal inscrits à la maîtrise en génie civil, dont la moitié doit aller à des femmes, mais vise également à soutenir la promotion de vocations entrepreneuriales auprès des étudiantes et étudiants, et à faire émerger des projets d’entreprise qui reposent sur des innovations technologiques présentant un fort potentiel de commercialisation.

Serge Gendron a, par ailleurs, été président de l’Association des diplômés de Polytechnique Montréal en 1984 et 1985, et il est également très impliqué au sein de la Fondation de Polytechnique depuis 1982. Il a, entre autres, été membre du conseil d’administration de 2008 à 2016, et en a occupé les fonctions de président de 2011 à 2013. Serge Gendron a également été membre du conseil d’administration de Polytechnique Montréal de 1991 à 2002.

Les exceptionnelles contributions de Serge Gendron dans son secteur d’activité, mais également au sein de la société, lui ont valu de recevoir plusieurs prix et distinctions : le Prix Mérite de l’Association des diplômés de Polytechnique Montréal en 2009, le Grand Prix d’excellence de l’Ordre des ingénieurs du Québec en 2012, la Médaille du jubilé de diamant de la Reine Elizabeth II du Gouverneur général du Canada en 2013, le Grand Prix de l’entrepreneur EY (Ernst & Young) pour le Québec en 2014, le titre de Fellow d’Ingénieur Canada en 2016, ainsi que le prix « PDG de l’année » dans la catégorie Grande entreprise décerné par le journal Les Affaires en 2022.

Pour l’ensemble de sa carrière d’ingénieur visionnaire, d’entrepreneur hors du commun et d’homme d’affaires remarquable, pour son appui indéfectible à l’enseignement et à la recherche par son soutien philanthropique, pour sa grande générosité et son soutien inébranlable à la communauté étudiante et diplômée, Polytechnique Montréal est fière de décerner un doctorat honoris causa à monsieur Serge Gendron. Son immense apport à la société et son implication auprès de la relève sont une source d’inspiration immense pour tous les diplômés et diplômées, qui peuvent voir en lui un exemple de détermination, d’audace et de passion du génie, et un modèle d’implication directe dans les grandes causes et la réponse aux grands défis de notre siècle.

Kwang Hyung Lee

Kwang Hyung Lee est un chercheur multidisciplinaire, professeur, stratège, innovateur, théoricien, futurologue, dirigeant émérite et pionnier dans de nombreux domaines des sciences, de l’ingénierie, de l’éducation et de l’industrie, en Corée du Sud et à l’international.

Kwang Hyung Lee a débuté sa carrière en enseignement en 1985 au Département d’informatique du Korea Advanced Institute of Science & Technology (KAIST), première université spécialisée en science et en génie de Corée du Sud. Il a défendu l’idée selon laquelle la convergence de l’information, de la biologie et des nanotechnologies est essentielle pour les industries futures. Ardent défenseur de l’esprit d’entreprise et des jeunes pousses, Kwang Hyung Lee a conseillé les premières générations de jeunes pousses du KAIST. Kwang Hyung Lee est l’auteur de plus de 70 articles et ouvrages scientifiques. Il est également l’inventeur d’un système de commande d’ascenseurs multiples fondé sur la logique floue, d’un système de commande de métro et d’un système de commande pour les transports basé sur l’intelligence artificielle.

Membre de l’Académie coréenne des sciences et des technologies et de l’Académie nationale d’ingénierie de Corée, Kwang Hyung Lee a également reçu de nombreux prix et médailles de la part du gouvernement coréen, ainsi que l’insigne de Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur en France.

Depuis 2021, Kwang Hyung Lee est recteur du KAIST et est également très impliqué dans le secteur public en Corée du Sud, notamment à titre de président du Comité consultatif sur l’avenir de la police et de président du Comité de recommandation des candidats à la magistrature de la Cour suprême du pays. Polytechnique Montréal et le KAIST ont d’ailleurs un accord de collaboration depuis 1998.

Pour son parcours professionnel exceptionnel, sa vision holistique, multidisciplinaire et indéniablement tournée vers l’avenir, qui fait écho aux valeurs de Polytechnique Montréal, mais également pour son implication et son engagement pour l’éducation, la recherche et l’avenir de la relève, Polytechnique Montréal est fière de décerner un doctorat honoris causa à monsieur le recteur Lee.


Polytechnique remet 2 042 diplômes

En 2023-2024 (Po 148), Polytechnique a décerné 2 042 diplômes, soit 1 064 baccalauréats en ingénierie, 110 baccalauréats ès sciences, 36 diplômes d’études supérieures spécialisées, 404 maîtrises en ingénierie, 268 maîtrises en sciences appliquées et 160 doctorats. En 2023 (hiver, été et automne), Polytechnique Montréal a d’ailleurs, et pour la première fois dans son histoire, remis plus de 1 000 diplômes (1 002 plus précisément) au baccalauréat en génie.

À propos de Polytechnique Montréal

Fondée en 1873, Polytechnique Montréal, université d’ingénierie, est l’une des plus importantes universités d’enseignement et de recherche en génie au Canada. Polytechnique Montréal est située sur le campus de l’Université de Montréal, le plus grand complexe universitaire francophone en Amérique. Avec plus de 61 000 diplômés et diplômées, Polytechnique a formé au-delà de 22 % des ingénieurs et ingénieures en exercice membres de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ). Elle propose quelque 120 programmes de formation. Polytechnique compte plus de 300 professeurs et professeures, et accueille plus de 10 000 étudiantes et étudiants.

-30-


Photos et trousse média disponibles sur demande.

Renseignements médias

Christian Merciari
Service des communications et des relations publiques
Polytechnique Montréal
C. 514 742-8586
christian.merciari@polymtl.ca

Relations avec les médias

Les professionnels du Service des communications et des relations publiques planifient, coordonnent et supervisent les relations qu'entretient Polytechnique Montréal avec les médias.


Rencontrer notre équipe 

Archives