Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Une diplômée de Polytechnique Montréal à la tête d’une prestigieuse faculté d’ingénierie aux États-Unis

22 novembre 2019 - Source : NOUVELLES

La professeure Magdalena Balazinska, qui a obtenu un baccalauréat et une maîtrise à Polytechnique, a été nommée récemment directrice de la faculté Paul G. Allen School of Computer Science & Engineering de l’Université de Washington.

Magdalena Balazinska. (Photo : Mark Stone, Université de Washington)

Magdalena Balazinska. (Photo : Mark Stone, Université de Washington)

 

La professeure Magdalena Balazinska, qui codirige des groupes de recherche consacrés aux bases de données et à la science des données à la faculté de science et de génie informatique de l’Université de Washington, a occupé au cours des dernières années les fonctions de directrice de l’institut eScience Institute ainsi que le poste de vice-rectrice adjointe responsable de la science des données au sein de l’université localisée à Seattle.

Magdalena Balazinska, dont les intérêts de recherche portent sur les bases de données et les systèmes distribués, enseigne à la faculté Paul G. Allen de l’Université de Washington depuis 2006. Elle a notamment mené la création d’options en science des données et en science avancée des données au doctorat et codirigé l’établissement d’une option en science des données au baccalauréat dans cet établissement universitaire.

Madame Balazinska, qui a reçu de nombreux prix en carrière, détient un doctorat en science de l’informatique de l’Institut de technologie du Massachusetts.

Formation d’ingénieur et maîtrise à Polytechnique

Magdalena Balazinska a obtenu en 1997 un baccalauréat en génie informatique de Polytechnique Montréal. Également, elle a complété en 1999 à Polytechnique une maîtrise en génie électrique, avec spécialisation en génie informatique, sous la direction du professeur Ettore Merlo.

Son mémoire de maîtrise, intitulé « Reconception de systèmes orientés objet basée sur l'analyse des clones », présentait les résultats d'un projet de refonte de systèmes orientés objet basée sur l'analyse de clones. Les clones sont des fragments de code très similaires qui sont générés par les programmeurs, par des actions manuelles de copier-coller-modifier, à des fins de réutilisation dans des systèmes orientés objet. L'objectif principal de la recherche était d'étudier l'utilisation de clones pour des actions de réingénierie susceptibles d'améliorer la maintenabilité de systèmes.

« Je suis très fier de voir une de nos diplômées à la tête d'un des meilleurs programmes d'informatique aux États-Unis », déclare le professeur Ettore Merlo. « Magdalena représente un modèle de réussite et de succès pour les femmes en génie. J’espère que sa nomination inspirera un grand nombre de nos étudiantes et étudiants à poursuivre des études supérieures. »

Le professeur Merlo souligne qu’un article intitulé « Advanced Clone-Analysis to Support Object-Oriented System Refactoring », que Magdalena avait rédigé en 2000 en collaboration avec le professeur Michel Dagenais, Bruno Lague, Kostas Kontogiannis et lui-même, a remporté en 2010 le prix de l’article le plus influent de la décennie (Ten-Years Most Influential Paper Award) qui était décerné par le comité organisateur de la Working Conference on Reverse Engineering, une importante conférence en rétro-ingénierie. L’article de Magdalena avait été présenté à l’édition de l’année 2000 de la conférence d’envergure internationale en génie logiciel, qui a depuis été fusionnée à la conférence SANER (Software Analysis, Evolution and Reengineering).

Toutes nos félicitations à Magdalena Balazinska pour cette nomination!

En savoir plus

Site du Département de génie informatique et génie logiciel
Fiche d’expertise du professeur Ettore Merlo
Site du Département de génie électrique

À lire aussi

INNOVATIO |  9 mars 2015
Pour des logiciels sans défauts  |  Lire
NOUVELLES |  20 novembre 2002
Concours Innovation du Centre d'entrepreneurship Biologix et PureLink Technology au nombre des lauréats  |  Lire