Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

François Bertrand nommé président du conseil d’administration de Calcul Québec

30 août 2018 - Source : NOUVELLES

François Bertrand, directeur général adjoint et directeur de la formation et de la recherche de Polytechnique Montréal, dirigera le conseil d’administration du consortium québécois de calcul haute performance au cours des deux prochaines années.

Calcul Québec, un regroupement d’universités québécoises qui est consacré à la mise en commun de ressources en calcul informatique de pointe pour soutenir la recherche et l’innovation au Québec, s’articule autour de centres de données hébergeant des supercalculateurs de pointe, de spécialistes hautement qualifiés ainsi que de l’expertise de chercheurs universitaires dans toutes les sphères de la connaissance.

Calcul Québec a été établi en 2010 par l’intégration du Réseau québécois de calcul de haute performance (RQCHP) et du Consortium Laval UQAM McGill et Est-du-Québec (CLUMEQ). Ce consortium compte parmi ses partenaires 27 institutions collégiales et universitaires – dont Polytechnique Montréal –, quatre organismes gouvernementaux et une douzaine de fournisseurs technologiques. Le regroupement québécois est le partenaire régional de Calcul Canada, l’organisme sans but lucratif qui coordonne le calcul informatique de pointe au pays.

François Bertrand, qui occupe les fonctions de directeur général adjoint et de directeur de la formation et de la recherche de Polytechnique Montréal depuis mai 2018, est professeur titulaire et directeur du Groupe URPEI sur les procédés d’écoulement industriels au Département de génie chimique de Polytechnique Montréal. Outre le conseil d’administration de Calcul Québec dont il est membre depuis 2017, M. Bertrand siège entre autres au conseil d’administration de l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA), au conseil de direction de l’Institut de valorisation des données (IVADO) – dont Polytechnique Montréal est un établissement cofondateur – ainsi qu’au Comité d’orientation de la grappe québécoise en intelligence artificielle.

« François Bertrand est un utilisateur de longue date du calcul informatique de pointe, dans le cadre de ses travaux de simulation des écoulements polyphasiques. Avant la création de Calcul Québec, il a fait partie du comité de direction du RQCHP où il représentait les besoins des chercheurs de Polytechnique Montréal », indique Suzanne Talon, directrice générale de Calcul Québec. « M. Bertrand a une compréhension profonde des enjeux du calcul informatique de pointe, tant du point de vue des infrastructures matérielles que des défis liés à la programmation. Son expérience sera un atout important pour présider le conseil d'administration de Calcul Québec. »

« Je suis honoré qu’on m’ait proposé la présidence de Calcul Québec, alors que l’utilisation du calcul informatique de pointe aux fins de la recherche en science et en génie est en pleine effervescence », déclare François Bertrand. « Par exemple, dans le domaine des données massives et de l’intelligence artificielle, les chercheurs, les acteurs du monde socioéconomique et les industriels ont et auront des besoins accrus en calcul de pointe, tant pour le recours à des superordinateurs capables de faire des calculs intensifs que du soutien à l’utilisation d’architectures de calcul et de l’aide au développement de logiciels. D’ailleurs, plusieurs initiatives liées à l’intelligence artificielle ont récemment vu le jour au Québec et au Canada, comme le soutien du gouvernement québécois à la création de la grappe en intelligence artificielle, l’établissement de l’institut québécois en intelligence artificielle MILA, l’appui du gouvernement canadien à la Supergrappe des chaînes d’approvisionnement axées sur l’intelligence artificielle et l’allocation budgétaire du fédéral pour la mise en œuvre d’une stratégie pour une infrastructure de recherche numérique. »

« À titre de directeur de la formation et de la recherche de Polytechnique Montréal, il est important pour moi de faire entendre la voix de nos chercheurs quant à leurs besoins en calcul intensif, ce qui m’avait incité à joindre le CA de Calcul Québec l’année dernière. À titre de professeur et de chercheur à Polytechnique, mes activités de recherche dans le domaine de la modélisation des écoulements polyphasiques nécessitent des ressources qui sont rendues disponibles par Calcul Québec. Le calcul haute performance étant un domaine que je connais très bien, c’est pour moi un double plaisir d’occuper la fonction de président du conseil d’administration de ce regroupement », ajoute-t-il.

Le calcul haute performance en forte croissance

Au cours de la dernière année, 750 groupes de recherche et plus de 2 000 utilisateurs au Québec ont eu recours aux services et à la puissance de traitement de Calcul Québec.

À Polytechnique Montréal, 28 groupes de recherche ont utilisé les ressources en calcul haute performance du consortium durant cette période. Outre M. Bertrand, du Département de génie chimique, on compte parmi les grand s utilisateurs des ressources de Calcul Québec à Polytechnique Montréal Éric Laurendeau, professeur titulaire au Département de génie mécanique (et membre du conseil scientifique de Calcul Québec), Alain Rochefort, professeur titulaire et directeur du Département de génie physique, François Guibault, professeur titulaire au Département de génie informatique et génie logiciel, et Louis-Martin Rousseau, professeur titulaire au Département de mathématiques et de génie industriel.

« Le recours au calcul haute performance s’est élargi à plusieurs domaines de la société au cours des dernières années. Aujourd’hui, beaucoup de chercheurs utilisent l’ordinateur pour développer des modèles, faire des calculs, exploiter des données massives ou utiliser des concepts d’intelligence artificielle en exploitant un jeu de données », souligne François Bertrand. « L’atteinte d’une certaine maturité de la technique de l’intelligence artificielle, avec le perfectionnement des algorithmes, ainsi que l’accès à des ressources informatiques à capacité de traitement accrue, grâce aux cartes graphiques, permettent maintenant de réaliser des calculs très intensifs. Cela fait en sorte que l’intelligence artificielle est maintenant transversale et utilisée dans un grand nombre de secteurs. »

Toutes nos félicitations à François Bertrand!


François Bertrand, directeur général adjoint et directeur de la formation et de la recherche de Polytechnique Montréal.
François Bertrand, directeur général adjoint et directeur de la formation et de la recherche de Polytechnique Montréal.


En savoir plus

Biographie de François Bertrand
Fiche d’expertise de François Bertrand
Site de la recherche à Polytechnique Montréal
Site de Calcul Québec

À lire aussi

NOUVELLES |  16 novembre 2018
François Bertrand panéliste d’une rencontre internationale sur l’intelligence artificielle, les sociétés du savoir et la bonne gouvernance à Paris  |  Lire
NOUVELLES |  15 février 2018
Chaînes d’approvisionnement axées sur l’intelligence artificielle : Polytechnique Montréal partenaire de la supergrappe SCALE.AI  |  Lire