Carrefour de l'actualité

Entrepreneuriat : une variété de projets en évolution dans deux programmes en 2021 à Polytechnique Montréal

15 juillet 2021 - Source : NOUVELLES

Quinze personnes étudiantes ou récemment diplômées de Polytechnique, impliquées dans neuf projets, font partie de la nouvelle cohorte du parcours ValiD. Également, neuf étudiantes et étudiants réalisent des stages « du laboratoire au marché » avec des technologies issues de la recherche.

Parcours entrepreneurial ValiD
Rangée du haut : Oussama Chobah, Lilian Beatrix, Mathieu Casubolo, Maxwell Wognin et Nanette Sene.
Rangée du centre : Lynn Doughane, Albert Obeid, Nadine Benhadid, Sarah Denis et Chaymae Chraibi.
Rangée du bas : Keassy Patenaude, Paul Clas, Mathieu Bélanger, William Larivière et Oumaima Haqqi.


Le Bureau de soutien à l’entrepreneuriat a dévoilé récemment la composition de la deuxième cohorte du parcours entrepreneurial ValiD, où des étudiantes et des étudiants et des personnes diplômées depuis 2018 de Polytechnique sont appelés à découvrir une méthodologie et des outils qui leur permettront de faire évoluer leur projet d’entreprise technologique, aux fins du développement d’un produit, d’un service ou d’un procédé.

Les personnes participantes bénéficient d’ateliers pratiques et interactifs avec des professionnelles et des professionnels de l’écosystème entrepreneurial montréalais, tout comme d’accompagnement professionnel individuel. Outre la possibilité de remporter des prix à la fin du parcours, les participantes et les participants peuvent faire créditer leur participation au parcours comme stage obligatoire dans le cadre de leur formation au baccalauréat en ingénierie.

Voici les projets retenus ainsi que les personnes qui en sont responsables :

  • BrainVRTech
    Oussama Chobah (génie logiciel)
    Développement d'une interface cerveau-machine qui assure le contrôle d'un jeu vidéo en réalité virtuelle à l'aide de la pensée.
     
  • Freeem
    Lilian Beatrix (génie mécanique) Mathieu Casubolo (génie logiciel) et Maxwell Wognin (génie mécanique)
    Développement d'un système de gestion informatique et intelligent des files d'attente. L'objectif est de les virtualiser tout en analysant les flux de personnes.
     
  • Juno
    Nanette Sene (génie industriel) Lynn Doughane (génie électrique) et Albert Obeid (génie électrique)
    Développement d'un dispositif compact qui traite la dysménorrhée primaire (douleurs menstruelles) de façon sécuritaire, efficace et sans effets secondaires.
     
  • Kit de robotique
    Nadine Benhadid (génie biomédical), Sarah Denis (génie informatique) et Chaymae Chraibi (génie industriel)
    Ensembles clé en main d'ateliers éducatifs de robotique envoyés dans les écoles et à domicile ayant pour objectif de rendre la robotique plus accessible en offrant une formule accompagnée de A à Z.
     
  • Kreen Foundries
    Keassy Patenaude (génie mécanique)
    Recyclage de canettes d’aluminium rejetées par les microbrasseries québécoises. L’objectif est de récupérer un maximum de canettes pour en faire la transformation en lingots d’aluminium qui seront alliés et transformés en diverses pièces mécaniques.
     
  • Meta
    Paul Clas (génie informatique)
    Interface de programmation applicative pour optimiser les réservations en ligne.
     
  • Merphi
    Mathieu Bélanger (génie informatique)
    Service permettant l'acquisition, l'analyse et la visualisation de données financières dans le contexte du système financier dit décentralisé, qui s'appuie sur la technologie des chaînes de blocs.
     
  • Vélos stage bikes
    William Larivière (génie industriel)
    Cadres de vélos faits sur mesure 100 % en ligne grâce à un algorithme mathématique qui suggère une géométrie de cadre de vélo le plus ergonomique et léger possible.
     
  • Vital
    Oumaima Haqqi (génie industriel)
    Application qui vise à aider les victimes d’arrêt cardiaque en géolocalisant les citoyens secouristes volontaires à proximité pour administrer les premiers soins rapidement en attendant l’arrivée des secours.
     

Stages « du laboratoire au marché »

Laboratoire au marché
Rangée du haut : Béatrice côté, Adam Paulin-Turcotte et Salim Lammali
Rangée du centre : Iness Kennaf, Andrée Eid et Jessica Valcius
Rangée du bas : Camille Bannay, Ariane Boyczum-Auger et Solal Dia


Également, le Service des stages et emplois et le Bureau du soutien à l’entrepreneuriat ont dévoilé récemment les noms des personnes qui réalisent en équipe des stages « du laboratoire au marché » à l’été 2021.

Selon une formule appelée lab-to-market en anglais, des équipes de trois personnes raffinent une technologie, issue d’activités de recherche réalisées par des professeurs ou des professeurs ou bien par des chercheuses ou de chercheurs de Polytechnique, en la mettant à l’essai dans un marché limité. Ces stages à caractère entrepreneurial ont pour objectif de former des professionnelles et des professionnels qui seront aptes à commercialiser des technologies issues de laboratoires.

Offert aux étudiantes et aux étudiants n’ayant pas encore réalisé leur stage obligatoire, ce programme propose aux participantes et aux participants une quarantaine d'ateliers dispensés par des personnes expertes en lancement d'entreprise, ainsi qu’un accompagnement individuel à propos des aspects de la mise en marché.

Voici les trois équipes qui forment la cohorte 2021 du programme de stage « du laboratoire au marché » :

  • Béatrice Côté (génie électrique), Adam Paulin-Turcotte (génie électrique) et Salim Lammali (génie électrique)
    Technologie développée par Annie Ross, professeure titulaire au Département de génie mécanique

    Méthode de production de mousses acoustiques à porosités ouvertes, dont les précurseurs sont des résines thermodurcissables. L’équipe devra identifier des pistes alternatives pour la valorisation de ce procédé dans d’autres secteurs d’activité, par exemple le transport, le bâtiment, les infrastructures urbaines ou autre. Les stagiaires devront aussi réaliser une étude de marché afin d’évaluer la viabilité du procédé dans les secteurs ciblés ainsi qu’identifier les modifications nécessaires à apporter au procédé pour une application à d’autres industries.
     
  • Iness Kennaf (génie chimique), Andrée Eid et Jessica Valcius (génie chimique)
    Technologie développée par l’équipe de Jason R. Tavares, professeur titulaire au Département de génie chimique

    Les éponges nanoporeuses (NPS) sont de nouveaux absorbants à base de carbone, synthétisées par pyrolyse de précurseurs économiques qui permettent d'atteindre des performances comparables aux matériaux de pointe (tels que les structures organométalliques ou metal organic frameworks en anglais), mais à plus faible coût. Les NPS ont été développées dans un contexte de capture d’eau atmosphérique. L’équipe devra identifier des pistes alternatives pour la valorisation, incluant le traitement des eaux, la remédiation environnementale, le contrôle des odeurs, etc.
     
  • Camille Bannay (génie biomédical), Ariane Boyczum-Auger (génie biomédical) et Solal Dia (génie physique)
    Technologie développée par Frédéric Leblond, professeur titulaire au Département de génie physique

    Technologie visant à pallier les limites des stratégies actuelles de détection de la COVID-19 (tests PCR et analyses sanguines d’anticorps) en développant une plateforme optique analytique à faible coût et à haute sensibilité. Le nouvel instrument combinera la technologie d'apprentissage automatique et la spectroscopie Raman au laser pour détecter la signature biomoléculaire intrinsèque de la salive et utiliser son empreinte comme une indication d'infection à la COVID-19. L’équipe devra développer un plan d’affaires en faisant une analyse de marché potentiel et en proposant une stratégie de vente.

Soulignons la contribution du programme NovaScience du Ministère de l’Économie et de l’Innovation, de la Fondation et Alumni de Polytechnique Montréal et de ses donatrices et donateurs pour les prix et bourses qui seront offerts aux participantes et aux participants à ces programmes entrepreneuriaux, ainsi que l’appui de RBC Banque Royale à l’ensemble des activités du Bureau de soutien à l’entrepreneuriat.

Bonne chance à toutes ces personnes qui prennent part à des activités entrepreneuriales!


En savoir plus

Site du Bureau de soutien à l’entrepreneuriat
Site du Service des stages et emplois

À lire aussi

9 juin 2021
NOUVELLES

Programme de stage entrepreneur: 8 projets récompensés par des bourses en 2021 à Polytechnique Montréal

4 juin 2020
NOUVELLES

Stages entrepreneuriaux : Polytechnique dévoile les membres de ses premières cohortes