Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Énergies propres : investissement du gouvernement fédéral dans la recherche au Québec

11 septembre 2019 - Source : NOUVELLES

Ressources naturelles Canada verse 500 000 dollars à Polytechnique Montréal pour soutenir un réseau d’établissements menant des activités de modélisation et d’analyse relatives à l’électricité, afin d’orienter la transition du Canada vers les énergies propres.

La députée d’Outremont, Rachel Bendayan, a annoncé l’octroi de ce financement à Polytechnique au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, l’honorable Amarjeet Sohi, lors d’une visite de l’université d’ingénierie le 30 août 2019. L’appui du gouvernement fédéral servira à améliorer la mobilisation, la coordination et l’échange d’information entre les chercheurs, les modélisateurs et les intervenants en vue de l’élaboration d’un plan de travail à long terme destiné à soutenir la transition énergétique du Canada.

Les travaux accomplis serviront à guider les gouvernements et les services publics dans la mise en œuvre de stratégies et la réalisation d’investissements clés en électricité propre. Le projet contribuera à cibler les projets et les politiques sur les énergies renouvelables qui favoriseront la croissance économique, le développement régional et la protection de l’environnement, tout en optimisant l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’initiative de modélisation énergétique est menée par Madeleine McPherson, membre du Groupe sur l’intégration et la transition de systèmes d’énergie durable (Sustainable Energy Systems Integration and Transition Group) de l’Université de Victoria, Normand Mousseau, directeur académique de l’Institut de l’énergie Trottier (IET) de Polytechnique Montréal, et Louis Beaumier, directeur exécutif de l’IET.

« Les changements climatiques représentent un problème urgent qui impose la transition vers des sources d’énergie plus vertes. Nous devons créer une économie axée sur l’énergie propre qui contribuera à assurer notre prospérité économique dans l’avenir et répondra à cette menace mondiale », a déclaré Rachel Bendayan, députée d’Outremont. « Notre gouvernement est fier d’investir ici à Outremont dans des recherches sur l’environnement qui nous aideront à transformer nos réseaux d’électricité et à verdir notre économie. »

« Polytechnique Montréal mène des recherches répondant aux grands enjeux sociétaux et se donne pour mission d’influencer son environnement sur le plan intellectuel, économique et social », a souligné François Bertrand, directeur général adjoint et directeur de la formation et de la recherche de Polytechnique Montréal. « Au cœur de la lutte aux changements climatiques, notre implication dans ce projet se traduira par un solide soutien analytique permettant d’orienter efficacement les politiques et les investissements vers les énergies renouvelables, au profit du bien commun. »

« L’électrification profonde de l’économie comporte une part d’inconnu. Des preuves solides, destinées à éclairer l’élaboration des politiques et la prise de décision, sont nécessaires pour guider cette transition », a indiqué Normand Mousseau. « La mise en place de capacités de modélisation et d’analyse renforcera notre possibilité de tirer parti des opportunités et d’atténuer les risques qui y sont associés. »

Le financement du projet provient du plan d’infrastructures fédéral de 180 milliards de dollars Investir dans le Canada, qui est destiné aux projets visant le transport en commun, les infrastructures vertes, les infrastructures sociales, les routes de commerce et de transport, ainsi que les collectivités rurales et nordiques du Canada.

François Bertrand, Céline Bouvet, Rachel Bendayan, Normand Mousseau, Jean-Philippe Bernier, Moe. S. Esfahlani, Marie-Maud Roy

Rangée avant (de gauche à droite) : François Bertrand, directeur général adjoint et directeur de la formation et de la recherche de Polytechnique Montréal; Rachel Bendayan, députée fédérale d’Outremont; Jean-Philippe Bernier, analyste des politiques à Ressources naturelles Canada; Marie-Maud Roy, rédactrice à l’Institut de l’énergie Trottier.
Rangée arrière (de gauche à droite) : Céline Bouvet, conseillère à la recherche à Polytechnique Montréal; Normand Mousseau, directeur académique de Institut de l’énergie Trottier; Moe S. Esfahlani, coordonnateur de projet à l’Institut de l’énergie Trottier.

En savoir plus

Site de l'Institut de l'énergie Trottier

À lire aussi

NOUVELLES |  11 juillet 2019
Recherche axée sur la découverte : la ministre Kirsty Duncan souligne l’appui du Canada aux travaux de chercheuses et de chercheurs à Polytechnique  |  Lire
NOUVELLES |  11 juillet 2019
Équité, diversité et inclusion en recherche : Polytechnique Montréal adhère au programme Dimensions du gouvernement du Canada  |  Lire