Carrefour de l'actualité

Décès de Julien Dubuc, huitième directeur général de Polytechnique Montréal

1 février 2021 - Source : NOUVELLES

C’est avec tristesse que la communauté de Polytechnique Montréal apprend le décès de Julien Dubuc, qui fut directeur général de notre établissement de 1966 à 1970, le 24 janvier dernier.

Monsieur Julien Dubuc.

Julien Dubuc. (Photo fournie par la famille)


Né à Québec le 18 janvier 1922, Julien Dubuc a obtenu un diplôme de cours classique au Collège Jean-De-Brébeuf en 1942. Diplômé au baccalauréat en génie mécanique de Polytechnique (Po 1947), il a obtenu une maîtrise (1950) ainsi qu’un doctorat (1961) de notre établissement dans le même domaine de génie.

Activités en enseignement et en recherche

M. Dubuc a débuté sa carrière en enseignement en 1947 à Polytechnique, à titre d’assistant pour l’enseignement et la recherche au Laboratoire de résistance des matériaux au Département de génie mécanique. Nommé professeur adjoint et responsable des cours et laboratoires de résistance des matériaux en 1950, il a été élevé au rang de professeur agrégé en génie mécanique en 1952.

Responsable des cours de résistance des matériaux élémentaire et avancée et des cours de théorie de l’élasticité, Julien Dubuc a été également responsable de nombreux programmes de recherche, notamment sur la fatigue des réservoirs sous pression et sur la résistance à la compression de tôles minces en acier inoxydable et en alliage de titane, à température ambiante et à haute température, pour la construction aéronautique. Il a été élevé au rang de professeur titulaire en 1964.

De 1964 à 1966, M. Dubuc a occupé les fonctions de directeur du Laboratoire de résistance des matériaux (devenu ensuite la division de mécanique appliquée du Département de génie mécanique). Ce laboratoire comptait alors le plus important budget de recherche à Polytechnique.

De 1947 à 1975, Julien Dubuc a réalisé diverses activités de recherche avec le soutien financier du Conseil national de la recherche du Canada ainsi que d’associations et d’entreprises dans les domaines de la soudure et des métaux. En carrière, il a produit quatorze publications ainsi que de nombreuses communications orales qui ont été présentées devant diverses sociétés scientifiques et organismes ou comités de recherche au Canada et aux États-Unis.


Mandat à la direction générale

En septembre 1966, Julien Dubuc est nommé directeur de l’École Polytechnique de Montréal (aujourd’hui Polytechnique Montréal) par le lieutenant-gouverneur en conseil du Québec. Il devient ainsi la huitième personne à occuper cette fonction depuis la fondation de l’établissement en 1873.

Durant son mandat, le budget de fonctionnement de Polytechnique a triplé et une réforme importante a été mise en place afin de changer le mode de promotion au diplôme d’ingénieur par matières plutôt que par années réussies. Ce mode allait permettre une formation plus approfondie dans des domaines du génie mieux délimités.

Également durant son mandat, M. Dubuc a supervisé un plan de réorganisation administrative et académique qui prévoyait la mise en place de postes de directeur adjoint en enseignement, en recherche et en administration.
 


Portrait officiel de Julien Dubuc à titre de directeur général de l’École Polytechnique de Montréal. (Photo : Bureau des archives)

Portrait officiel de Julien Dubuc à titre de directeur général de l’École Polytechnique de Montréal. (Photo : Bureau des archives)


À la suite de son mandat à la direction de Polytechnique, Julien Dubuc a poursuivi son implication au sein de la communauté polytechnicienne, mais également à l’international. Notamment, sur nomination du conseil d’administration de Polytechnique, il a été directeur du projet de l’École Polytechnique de Thiès, au Sénégal, de 1975 à 1984, puis directeur du projet de l’Institut Technique Supérieur de l’Université du Burundi, de 1984 à 1987.

Élevé au rang de professeur émérite en 1986, M. Dubuc a pris sa retraite à Polytechnique en 1987.

Parmi les nombreux accomplissements de Julien Dubuc, soulignons son implication à titre de membre cofondateur de la Coopérative de l’École Polytechnique - en activité aujourd’hui sous le nom Coopoly – en 1944. Également, en 1969 et 1970, il a occupé les fonctions de président du comité exécutif de l’Acfas, un organisme à but non lucratif qui contribue à l’avancement des sciences au Québec et dans la francophonie canadienne. Durant sa carrière, il a réalisé environ 1 000 consultations et expertises auprès d’entreprises industrielles et a siégé à de nombreux comités et conseils d’administration dans le domaine de la recherche au Québec et au Canada.

Le directeur général de Polytechnique Montréal, Philippe A. Tanguy, offre au nom des membres de notre communauté ses sincères condoléances aux membres de la famille ainsi qu’aux proches de M. Dubuc.

À lire aussi

2 février 2018
NOUVELLES

Stages et emplois : bilan positif de la présentation d’Environnement et Changement climatique Canada à Polytechnique Montréal

26 mai 2015
NOUVELLES

Grands Prix du génie-conseil québécois 2015 : un diplômé de Polytechnique remporte le prix Relève du génie-conseil