Carrefour de l'actualité

COVID-19 : des boîtiers de plastique pour protéger le personnel hospitalier

15 mai 2020 - Source : NOUVELLES

Si tout va comme prévu, une équipe pilotée par un professeur de Polytechnique testera prochainement un boîtier de plastique visant à protéger le personnel soignant des patientes et des patients alités qui sont atteints de la COVID-19. Et l’objectif du groupe est pour le moins ambitieux : faire en sorte que tous les hôpitaux canadiens aient accès à ce boîtier d’ici l’automne prochain.

Le boîtier duquel s’inspire l’équipe de Frédérick Gosselin a été développé à Taiwan par l’équipe du Dr Hsien Yung La. (Photo : Dr Hsien Yung La)

Le boîtier duquel s’inspire l’équipe de Frédérick Gosselin a été développé à Taiwan par l’équipe du Dr Hsien Yung La. (Photo : Dr Hsien Yung La)


« On a mis la barre haute, mais c’est comme ça qu’on pense mesurer le succès de notre projet », admet d’entrée de jeu Frédérick Gosselin, professeur agrégé au Département de génie mécanique de Polytechnique Montréal, qui est derrière l’initiative.

En collaboration avec le professeur Ilyass Tabiai de l’École de technologie supérieure (ÉTS), les Drs George Rakovich, Rami Issa et Robert Urbanowicz de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont et l’entreprise CYB Plastiques à Montréal, le chercheur de Polytechnique souhaite concevoir un boîtier de plastique qui, une fois déposé au-dessus d’une patiente ou d’un patient atteint de la COVID-19, permet au personnel hospitalier de travailler autour de lui sans être exposé aux particules virales. Le groupe vient d’obtenir une subvention de 50 000 dollars du Conseil national de recherche scientifique du Canada (CRSNG) pour mener à bien son projet.

Le procédé de fabrication à l’avant-plan

Le boîtier aura à répondre à une série de critères avant d’être adopté par le milieu hospitalier. En plus de bloquer efficacement le passage des aérosols émanant d'une patiente ou d'un patient, il devra permettre au personnel soignant de travailler en toute sécurité, particulièrement lors des manœuvres d’intubation et d’extubation.

« Ce sont des procédures qui génèrent beaucoup d’aérosols parce que les patients ont tendance à tousser », précise Frédérick Gosselin.

Le besoin pour ce type d’équipement touche l’ensemble de la planète. Plusieurs équipes dans le monde ont d’ailleurs déjà développé un prototype. Conçus la plupart du temps à partir d’acrylique – aussi appelé « Plexiglas » –, un matériau devenu rare en raison de la forte demande pour des panneaux de protection dans les commerces, ces prototypes ont en plus comme défaut d’être difficiles à fabriquer en série. C’est à ces problèmes que l’équipe du professeur Gosselin s’attaquera particulièrement.

« Les autres sont partis au sprint, alors que nous avons plutôt pris l’approche d’un coureur de fond », indique-t-il. « On prend en compte les étapes de fabrication dès le début de notre design. »

Le groupe envisage notamment d’utiliser d’autres types de plastique dans la fabrication de l’objet. Il évaluera aussi différents procédés de fabrication, notamment celui du thermoformage.

« Si ça se trouve, on pourra fabriquer des boîtiers qui seront jetables », ajoute le chercheur, expliquant que la procédure de nettoyage de cet équipement expose les travailleurs au virus.

 

Frédérick Gosselin, professeur agrégé au Département de génie mécanique. (Photo : Fotografika/Joe Alvoeiro)

Frédérick Gosselin, professeur agrégé au Département de génie mécanique. (Photo : Fotografika/Joe Alvoeiro)


Quatre étudiantes et étudiants en renfort

Frédérick Gosselin impliquera au cours des prochains mois quatre étudiantes et étudiants au baccalauréat à Polytechnique dans les étapes de conception du boîtier. Il s’agira d’une alternative en or pour elles et pour eux, qui ont vu leur projet de stage tomber à l’eau dernièrement.

« Je suis vraiment content de pouvoir les aider », indique le chercheur. « Ils sont hyper motivés en plus et me sortent déjà pleins d’idées. »

Le groupe aura accès au PolyFab Normand-Brais pour concevoir certaines des pièces de son prototype. Il se donne la période de l’été pour sélectionner le design qu’il mettra finalement de l’avant.

 

Les membres de l’équipe étudiante

  • Félix-Antoine Chevigny, étudiant en génie aérospatial
  • Félix Groleau, étudiant en génie mécanique
  • Juliette Letellier Bao, étudiante en génie biomédical
  • Shibo Zou, étudiante au doctorat en génie mécanique (qui retardera la fin de ses études de quelques mois pour se consacrer au projet)

 


En savoir plus

Fiche d’expertise du professeur Frédérick Gosselin
Site du Département de génie mécanique

À lire aussi

3 novembre 2020
NOUVELLES

Imprimer des filets de plastique pour protéger les écrans du futur

6 août 2020
NOUVELLES

Polytechnique en vedette dans la revue «Plan»