Carrefour de l'actualité

Coupe des «startups»: la finale pour une solution antivol développée à Polytechnique Montréal

8 mars 2021 - Source : NOUVELLES

Bassem Ghaly, de Polytechnique Montréal, pourrait mettre la main sur les 20 000 dollars qui seront remis à la gagnante ou au gagnant de la prestigieuse Coupe des startups le 22 avril prochain. L’étudiant de 3e année en génie mécanique a récemment accédé à l’étape ultime de la compétition en remportant la finale régionale des Laurentides grâce à la présentation d’un système antivol pour vélo qui sort de l’ordinaire.

Bassem Ghaly
Bassem Ghaly testera prochainement son système antivol pour vélo au Laboratoire de mécanique multiéchelles (LM2) de Polytechnique Montréal. (Crédit : Annie Touchette)


L’étudiant de Polytechnique Montréal a mis au point une technologie susceptible d’ajouter quelques épines dans les pieds des voleurs de bicyclettes. Son idée : bloquer le pédalier grâce à un verrou intégré à même un vélo afin de rendre celui-ci inopérant.

« On emprunte une stratégie différente des systèmes de protection traditionnels », explique Bassem Ghaly. « Au lieu d’empêcher le voleur d’accéder au vélo comme le font les cadenas, on s’attaque plutôt au motif du vol lui-même en rendant le vélo impossible à utiliser, et donc invendable. »

L’innovation, qui est en instance de brevet à l’international, repose sur l’utilisation d’une clé électronique qui active ou inactive un verrou incorporé au pédalier. Ce système relativement simple devrait obtenir l’adhésion des consommateurs, croit le jeune homme. « On a demandé à plus de 750 cyclistes si ce genre solution pourrait les intéresser, et 87 % d’entre eux se sont montrés favorables », affirme-t-il.

Ceci dit, ce n’est pas les cyclistes eux-mêmes que Bassem Ghaly cherchera à convaincre au cours des prochains mois. Par l’entremise de XPedals, la jeune pousse qu’il a cofondée avec son frère, il compte approcher un à un les fabricants de vélo afin de leur proposer d’incorporer sa solution à leurs bicyclettes. « L’objectif, c’est que ça devienne un standard dans l’industrie », explique le jeune entrepreneur.

D’ici là, il compte tout de même perfectionner son prototype. Il mènera prochainement une série de tests au Laboratoire de mécanique multiéchelles (LM2) de Polytechnique Montréal.

Coup de pouce de trajet-m

Si Bassem Ghaly se retrouve prochainement en finale nationale de la Coupe des startups, c’est en partie grâce à l’encadrement dont il a bénéficié en prenant part au parcours d’incubation trajet-m l’an dernier.

« Les gens que j’y ai rencontrés m’ont vraiment aidé à amener le projet là où il se trouve aujourd’hui », confie l’entrepreneur, soulignant notamment l’accès à du « coaching de très haut niveau » et à un réseau d’experts lui ayant permis, entre autres, de déposer une première demande de brevet.

« Ça m’a aussi permis d’intégrer l’écosystème entrepreneurial et d’avoir maintenant plusieurs contacts à Montréal et ailleurs au Canada également. »

Fort des expériences obtenues au cours des derniers mois, il espère maintenant obtenir la faveur des juges le 21 avril prochain lors de la grande finale virtuelle de la Coupe des startups, un concours organisé par le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec qui tient à appuyer les jeunes pousses les plus prometteuses. L’entreprise remportant le titre de champion canadien mettra la main sur 20 000 dollars afin d’accélérer son développement.


En savoir plus

Site de trajet-m
Site du Laboratoire LM2
Site de XPedals
Site de la Coupe des startups

 

À lire aussi

3 juillet 2020
NOUVELLES

Entrepreneuriat en mobilité durable : Trajet-m présente sa première cohorte

15 octobre 2019
NOUVELLES

Entrepreneuriat technologique en mobilité durable : départ réussi pour trajet-m!