Carrefour de l'actualité

Des stagiaires heureux

La relève en vedette

2 septembre 2020 - Source : Magazine Poly  | VersionPDFdisponible (Automne 2020)
2 septembre 2020 - Source : Magazine Poly
VersionPDFdisponible (Automne 2020)

Avec la pandémie de COVID, les partenaires industriels de Polytechnique ont été confrontés à des situations complexes à gérer. Toutefois, ils ont continué à faire confiance à nos étudiants et étudiantes, en leur offrant des missions à réaliser, en travail à distance ou sur leurs sites. Ainsi, le placement de nos étudiants en stage cet été a atteint 70 % du niveau de l’année passée. C’est une réussite en comparaison avec l’ensemble des universités canadiennes, où, en moyenne, seuls 51 % des stages ont pu être maintenus.

Des stagiaires 2020

François Manneh, 2e année de baccalauréat en génie mécanique
Stagiaire chargé d’expertise chez sanexen services environnementaux inc.

Des milliers de conduites de plomb équipent encore des résidences partout à Montréal. J’ai visité des chantiers d’extraction de ces conduites afin d’évaluer les facteurs de performance et le matériel utilisé. À la suite à mes observations, j’ai modélisé un nouveau mécanisme plus adapté à l’environnement de travail des employés de tirage de plomb.
J’ai également participé à la recherche d’un nouveau procédé de raccordement de conduites d’eau potable provenant de la Californie.

Stéphanie Morin, 2e année de génie géologique
Stagiaire en géologie de production chez Canadian Malartic

Ce stage m’a permis de travailler directement dans l’impressionnante fosse (2 km de long, 780 m de large et 380 m de profondeur) de la plus grosse mine d’or à ciel ouvert en exploitation au Canada, la Mine Canadian Malartic. 

J’avais le mandat d’installer des appareils BMM pour suivre le parcours du minerai et de délimiter les régions de différentes teneurs sur différents patrons de forage après le sautage. C’est une tâche importante, car elle permet de s’assurer que le minerai extrait sera le moins dilué possible, et donc qu’on récoltera la plus grande quantité d’or possible. J’ai donc pu contribuer directement à la production d’or de la mine pendant un peu plus de trois mois.

Marc Zawi, 2e année de baccalauréat en génie industriel
Stagiaire à la Ville de Montréal

J’ai réalisé mon stage au service de l’eau sous la supervision de la Direction de l’eau potable de la Ville de Montréal. Chaque jour, j’avais à me déplacer chez des citoyens dans le but d’évaluer les entrées d’eau. C’était aussi à moi d’informer les Montréalais au sujet des niveaux de plombémie dans l’eau et, le cas échéant, de leur donner des recommandations quant à la filtration de l’eau. J’ai eu à répondre un jour à une demande spéciale de la Direction régionale de santé publique : il fallait faire un test dans un domicile où un bébé présentait un taux de plomb plus élevé que la moyenne des enfants de son âge. Il m’a fallu gérer l’inquiétude des parents. J’ai ainsi perçu l’importance du rôle social de l’ingénieur.

À lire aussi

15 mai 2016
Magazine Poly

Chez Fondasol, les stagiaires se démarquent

6 novembre 2018
Magazine Poly

Dominique Claveau-Mallet, chercheuse prometteuse

Mots-clés