Carrefour de l'actualité

Bons plants pour la planète

Par Catherine Florès
29 novembre 2023 - Source : Magazine Poly  | VersionPDFdisponible (Automne 2023)
29 novembre 2023 - Source : Magazine Poly
VersionPDFdisponible (Automne 2023)
Pousses cultivées par AquaPoly


Une université d’ingénierie n'est probablement pas le premier lieu où l'on s'attendrait à voir pousser des salades ou des fines herbes… Mais Polytechnique Montréal offre depuis quelques mois un abri aux pousses croquantes cultivées avec soin par l’équipe de la toute jeune société technique AquaPoly.

« Nous développons et construisons des systèmes automatisés d’agriculture hors sol basés sur les principes de l’hydroponie et de l’aquaponie dans le but d’offrir des solutions d’autonomie et de sécurité alimentaire au plus grand nombre », déclare Angèle Deconfin, étudiante en quatrième année de génie biomédical et vice-présidente communications d’AquaPoly.

Double germination pour un projet

Le projet de former une équipe pour développer des systèmes d’agriculture hors sol avait germé à la même période dans la tête de deux étudiants qui ne se connaissaient pas : Rodrigue Cadena, étudiant en génie chimique, et Majeed Abdul Baki, étudiant en informatique. De façon naturelle, leurs équipes ont fusionné pour former AquaPoly, dont Rodrigue est le président actuel et Majeed le vice-président. AquaPoly a obtenu une subvention de 3 000 $ du Fonds pour des initiatives durables de Polytechnique. La société technique compte aujourd’hui une trentaine de membres.

Angèle Deconfin était, quant à elle, néophyte en matière d’agriculture avant de se joindre à la société technique, mais, comme bien d’autres représentants de sa génération, elle se préoccupait de l’avenir de la planète. « J’étais amie avec Rodrigue. Sa vision de l’autonomie alimentaire m’a convaincue », rapporte l’étudiante, qui, depuis, a appris les principes de la culture sans terre de A à Z.  

L’apport du génie

Les membres de la société technique apportent la plus-value de l’ingénierie à la conception de leurs prototypes optimisés selon le type de plante (à feuilles, à fruits, grimpantes…) : l’automatisation des processus d’arrosage, d’éclairage et de contrôle des plantations pour optimiser les apports nutritionnels et réduire les interventions humaines. Ils emploient à cet effet leurs connaissances en électronique et en informatique.

« Hors du sol, les plantes sont extrêmement sensibles à tout changement : température, humidité, parasites, etc. Un contrôle continu et une adaptation permanente du milieu de culture sont les principaux facteurs de réussite. Nous avons eu du succès avec les salades et les choux. Nous élargissons maintenant nos essais aux piments, aux concombres et aux haricots. Un de nos plus grands défis sera de parvenir à faire pousser divers types de plantes sur un même système, car elles n’ont pas les mêmes besoins nutritionnels ni les mêmes cycles de croissance », précise Angèle Deconfin.

Le partenariat avec Futur vert, un manufacturier d’éclairage écologique, donne à AquaPoly l’accès aux équipements à DEL (LED en anglais) nécessaires à ses plantations.

Cultiver et partager les savoirs

La mission d’AquaPoly va au-delà de la conception de systèmes de culture hors sol : l’équipe a entrepris la création d’une encyclopédie en libre accès rassemblant toutes les connaissances qu’elle a acquises en agriculture hors-sol.

« Nous prévoyons également d’organiser sur le campus des activités d’information avec dégustation de nos récoltes, ajoute Angèle. Nous sommes motivés à sensibiliser les gens à l’ampleur des enjeux de la sécurité alimentaire à l’heure actuelle et à la valeur de solutions qui permettent de réduire radicalement la superficie des terres à exploiter pour répondre aux besoins alimentaires, ainsi que la quantité d’eau nécessaire à l’arrosage. Nous sommes très heureux de constater l’intérêt que notre projet suscite dans la communauté de Polytechnique. Nous recevons depuis le début énormément d’encouragements! »
 

Angèle Deconfin
Angèle Deconfin, étudiante en quatrième année de génie biomédical et vice-présidente communications d’AquaPoly.
 

En bref

  • La nouvelle société technique AquaPoly se spécialise dans le développement de systèmes automatisés d'agriculture hors sol, basés sur l'hydroponie et l'aquaponie, en vue d'offrir des solutions d'autonomie et de sécurité alimentaire.
     
  • Les membres d'AquaPoly apportent une approche d'ingénierie à l'agriculture en concevant des prototypes automatisés qui optimisent les processus d'arrosage, d'éclairage et de contrôle des plantations, tout en réduisant les interventions humaines.
     
  • Visant de plus à sensibiliser à l'importance de la sécurité alimentaire, l'équipe d'AquaPoly crée une encyclopédie en libre accès pour partager ses connaissances et organise des activités d'information sur le campus, montrant un fort engagement envers la durabilité et la sensibilisation communautaire.

À lire aussi

4 décembre 2017
NOUVELLES

Lancement du Rapport de durabilité 2016-2017 et annonce des lauréats du FID à Polytechnique Montréal

30 août 2019
NOUVELLES

Traiter les eaux usées avec des saules : Polytechnique impliquée dans un projet pilote de phytotechnologie et d’économie circulaire