Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Les perceptions en mobilité

Chaire Mobilité

Par Catherine Florès
11 mars 2020 - Source : INNOVATIO

 

Polluantes, envahissantes, coûteuses… les autos ne nous simplifient pas toujours la vie. Et pourtant elles demeurent le mode de transport privilégié d’un grand nombre de ménages, même lorsque d’autres alternatives sont accessibles. Quelles perceptions se cachent derrière cette dépendance à l’automobile ?

C’est ce que Jérôme Laviolette, étudiant au doctorat à la Chaire Mobilité, cherche à mieux comprendre. Co-dirigé par la titulaire de la chaire, la Pre Catherine Morency, et par le Pr Owen Waygood, spécialiste des comportements en transports, il réalise son projet sur l’influence des nouvelles offres de mobilité sur la motorisation des ménages et sur les leviers pour amener les ménages à repenser leur besoin de possession automobile.

« Si l'on souhaite réussir le virage de la mobilité durable au Québec, il faut certes une offre de transport collectif satisfaisante et des aménagements urbains encourageant l'usage du vélo et de la marche, mais il faut également comprendre les barrières psychologiques à l'abandon de l’auto en solo. Jusqu'alors, elles n'ont pas été prises en compte dans les études sur les comportements de mobilité au Québec », estime-t-il.

À lire aussi

Magazine Poly |  2 mars 2019
Agir dès aujourd’hui pour améliorer nos déplacements  |  Lire
INNOVATIO |  9 mars 2015
Les enjeux de nos déplacements dans le monde de demain  |  Lire