Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

La FCI et le gouvernement du Québec accordent plus de 20 millions à quatre projets de recherche de professeurs de Polytechnique Montréal

23 janvier 2018 - Source : NOUVELLES

La Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), le gouvernement du Québec et des partenaires contribueront au soutien des infrastructures de recherche pour des projets dirigés par les professeurs Carl-Éric Aubin, Stéphane Kéna-Cohen, Daniel Therriault et Ke Wu de Polytechnique Montréal.

La FCI et le gouvernement du Québec contribueront chacun 10 163 340 dollars aux projets de recherche dirigés par les professeurs Aubin, Kéna-Cohen, Therriault et Wu. Au total, ces projets de recherche à Polytechnique Montréal bénéficieront d’un soutien d’une valeur de 27 973 205 dollars de la part des gouvernements fédéral et provincial et de partenaires.

Par le biais du Fonds d’innovation, la FCI investira plus de 554 millions de dollars dans 117 projets d’infrastructure de 61 universités, collèges et hôpitaux de recherche au Canada.

« Notre gouvernement comprend que les chercheurs ont besoin des meilleurs laboratoires et outils pour réaliser des découvertes qui ouvrent la voie à un avenir plus brillant pour tous », a déclaré Kirsty Duncan, ministre des Sciences. « Voilà pourquoi l’annonce de ce financement aujourd’hui est si importante; elle donne aux scientifiques et à leurs étudiants la possibilité de poursuivre leurs recherches dans des domaines où le Canada détient un avantage concurrentiel. Les découvertes, les innovations et les compétences mises en œuvre dans ces nouveaux laboratoires de pointe contribueront grandement à améliorer notre vie, notre économie et notre prospérité future. »

« Le Fonds d’innovation encourage les établissements et leurs chercheurs à voir grand et à s’employer à devenir des chefs de file qui mènent une recherche de calibre mondial. Ce financement incite les chercheurs à viser plus haut en collaborant entre disciplines, établissements et secteurs », a indiqué Roseann O’Reilly Runte, présidente-directrice générale de la Fondation canadienne pour l’innovation. « Par ce soutien, les établissements peuvent accroitre leurs capacités de recherche et accélérer les activités de recherche qui auront des retombées sociales, environnementales, économiques et en santé pour tous les Canadiens. »

« Le Gouvernement du Québec est fier d'investir dans la recherche universitaire et de soutenir la formation de la relève scientifique », a souligné Hélène David, ministre responsable de l'Enseignement supérieur et ministre responsable de la Condition féminine. « En permettant à nos étudiants de travailler avec des équipements et des infrastructures de pointe, nous contribuons à la qualité de leurs recherches afin qu'ils deviennent, à leur tour, des acteurs majeurs de l'évolution de notre société. »

Voici les projets de recherche à Polytechnique Montréal qui ont obtenu un soutien des gouvernements fédéral et provincial :


Projet : Unité intégrée en ingénierie clinique (UNIC)
Responsable : Carl-Éric Aubin, professeur titulaire au Département de génie mécanique
Contribution de la FCI : 877 558 dollars
Contribution du gouvernement du Québec : 877 558 dollars
Valeur totale du projet : 2 889 478 dollars

Le projet dirigé par le professeur Aubin consiste en la mise en place d’infrastructures de pointe en technologie d’imagerie et de génie biomédical au Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine. Ces infrastructures seront également au cœur de l’Institut TransMedTech de Polytechnique Montréal, un écosystème transdisciplinaire et intersectoriel d’innovation ouverte, communément appelé living lab, qui est voué à la conception et mise en œuvre de technologies médicales de prochaine génération pour le traitement de maladies musculosquelettiques et cardiovasculaires et de cancers.

En premier lieu, le projet permettra l’établissement, pour une première fois en Amérique du Nord, d’un prototype de système radiologique basse dose multi-énergie qui servira au développement de technologies pour le diagnostic 3D de maladies musculosquelettiques ainsi que la simulation et l’optimisation de traitements orthopédiques.

Également, ce projet visera la mise en place d’un système de topographie de surface 3D dynamique à haute résolution du corps humain, unique au monde, qui permettra des recherches innovantes sur le contrôle postural et les approches de détection et de traitement de troubles musculosquelettiques. Enfin, le projet permettra l’implantation d’une nouvelle génération de fluoroscope 2D/3D pour le développement d'applications innovantes visant l'optimisation d'interventions complexes et le guidage de nouvelles approches chirurgicales de la colonne vertébrale.


Projet : Plateforme pour l'ingénierie quantique de systèmes de basse dimensionnalité
Responsable : Stéphane Kéna-Cohen, professeur adjoint au Département de génie physique
Contribution de la FCI : 2 860 655 dollars
Contribution du gouvernement du Québec : 2 860 655 dollars
Valeur totale du projet : 8 592 793 dollars

Le projet dirigé par le professeur Kéna-Cohen vise à mettre en place des outils uniques au Canada, soit un système de croissance CVD dédié aux matériaux purifiés isotopiquement, un microscope électronique faible énergie à haute-résolution énergétique et spatiale, un microscope électronique à photoémission résolu dans le temps, un système de spectroscopie pompe-sonde et de contrôle optique cohérent, un spectromètre à résonance paramagnétique électronique opérant en mode pulsé ou continu et un système de transport électronique offrant de basses températures et des champs magnétiques.

Ces outils permettront de fabriquer et caractériser de nouveaux matériaux de basse dimensionnalité qui serviront à développer de nouvelles technologies quantiques plus efficaces, plus performantes et potentiellement révolutionnaires dans les domaines de l'énergie, de l'information et des communications.

Notamment, l’infrastructure de recherche servira à la conception de dispositifs photovoltaïques et thermoélectriques à efficacité accrue et à coût réduit, de transistors plus rapides qui diffuseront peu de chaleur, de réactions chimiques contrôlées par les états quantiques à la surface d'un matériau à deux dimensions et de lasers à très faible seuil d'opération.
 

Projet : Prochaine génération de matériaux composites verts, sécuritaires et légers pour le transport
Responsable : Daniel Therriault, professeur titulaire au Département de génie mécanique
Contribution de la FCI : 4 004 516 dollars
Contribution du gouvernement du Québec : 4 004 516 dollars
Valeur totale du projet : 10 251 609 dollars

Le projet dirigé par le professeur Therriault vise la mise en place d’outils de fabrication et de caractérisation mécanique qui serviront au développement de la prochaine génération de matériaux composites recyclables qui seront utilisés dans les industries de l’aérospatiale et de l’automobile. De tels matériaux offriront une légèreté et des performances mécaniques potentiellement supérieures aux structures métalliques traditionnelles.

Également, l’infrastructure de recherche qui sera mise en place dans le cadre du projet aura des répercussions positives en matière de développement durable. D’une part, les matériaux qui seront développés au moyen des outils permettront de réduire la masse structurale des appareils, ce qui entraînera une importante réduction d’émissions de gaz à effet de serre. D’autre part, l’infrastructure servira à développer des technologies innovantes pour la réduction de résidus de matière lors de la mise en forme et la réutilisation de matériaux ayant atteint leur fin de vie.

Le projet permettra d’inter-relier cinq axes de recherche, soit le matériau de base (composites recyclables à base de résine thermoplastique, fibres avancées tridimensionnelles, matériaux multifonctionnels), des procédés avancés de mise en forme (fabrication additive, pultrusion, estampage, soudage), la réparation de structures endommagées, la modélisation et le recyclage en fin de vie.


Projet : Upgraded Facility for Advanced Millimeter-wave Engineering (U-FAME)
Responsable : Ke Wu, professeur titulaire au Département de génie électrique
Contribution de la FCI : 2 420 611 dollars
Contribution du gouvernement du Québec : 2 420 611 dollars
Valeur totale du projet : 6 239 325 dollars

Le projet dirigé par le professeur Wu consiste, dans un premier volet, en la mise à jour des équipements obtenus dans le cadre des projets d’infrastructure FAME (Facility for Advanced Millimeter-wave Engineering), établi en 2000, et E-FAME (Extended Facility for Advanced Millimeter-wave Engineering), établi en 2009, qui sont en place au Centre de recherche avancée en micro-ondes et en électronique spatiale (Poly-Grames) de Polytechnique Montréal.

Le deuxième volet du projet U-FAME permettra le renforcement des infrastructures existantes ainsi que l’élargissement de la gamme de fréquences jusqu’à 1,1 térahertz afin d’étudier l’utilisation de parties du spectre électromagnétique qui n’ont pas encore été exploitées aux fins de diverses applications scientifiques. Le troisième volet du projet consiste en l’établissement d’un procédé de production de masse à faible coût de dispositifs imprimés, en collaboration avec l’Institut des communications graphiques et de l’imprimabilité du Collège Ahuntsic de Montréal.

Les recherches qui seront entreprises ou poursuivies avec les équipements mis à jour ou implantés dans le cadre du projet serviront à la mise au point de dispositifs de télécommunication sans fil et de télédétection et de transferts de puissance sans fil qui seront basés sur de nouveaux concepts, de nouvelles techniques et de nouveaux matériaux.

Carl-Éric Aubin, Stéphane Kéna-Cohen, Daniel Therriault et Ke Wu de Polytechnique Montréal

De gauche à droite : Carl-Éric Aubin, professeur titulaire au Département de génie mécanique de Polytechnique Montréal; Stéphane Kéna-Cohen, professeur adjoint au Département de génie physique de Polytechnique Montréal; Daniel Therriault, professeur titulaire au Département de génie mécanique de Polytechnique Montréal; Ke Wu, professeur titulaire au Département de génie électrique de Polytechnique Montréal.

Des responsables des projets financés par le Fonds d'innovation à Polytechnique Montréal ou leur représentants, la ministre Hélène David, le ministre Marc Garneau, François Bertrand de la DRIAI et le maire d'arrondissement François William Croteau.

De gauche à droite : Stéphane Kéna-Cohen, professeur adjoint au Département de génie physique de Polytechnique Montréal; Martin Lévesque, professeur titulaire au Département de génie mécanique de Polytechnique Montréal (représentant du professeur Daniel Therriault); Chahé Nerguizian, professeur titulaire au Département de génie électrique de Polytechnique Montréal (représentant du professeur Ke Wu); François Bertrand, directeur de la recherche, de l’innovation et des affaires internationales de Polytechnique Montréal; Farida Cheriet, professeure titulaire au Département de génie informatique et génie logiciel de Polytechnique Montréal (représentante du professeur Carl-Éric Aubin); Hélène David, ministre responsable de l’Enseignement supérieur et ministre responsable de la Condition féminine; Roseann O’Reilly Runte, présidente-directrice générale de la Fondation canadienne pour l’innovation; L’honorable Marc Garneau, ministre des Transports; François William Croteau, maire de l’arrondissement Rosemont–La Petite–Patrie. (Photo : Benoît Champagne Photographe)

En savoir plus

Fiche d’expertise du professeur Carl-Éric Aubin
Fiche d’expertise du professeur Stéphane Kéna-Cohen
Fiche d’expertise du professeur Daniel Therriault
Fiche d’expertise du professeur Ke Wu
Site du Département de génie électrique de Polytechnique Montréal
Site du Département de génie mécanique de Polytechnique Montréal
Site de l’Institut TransMedTech
Site du Département de génie physique de Polytechnique Montréal
Site du Centre Poly-Grames de Polytechnique Montréal (en anglais)
Site de la Fondation canadienne pour l’innovation

À lire aussi

NOUVELLES |  20 janvier 2015
Les projets de recherche des professeurs Étienne Robert, Stéphane Kéna-Cohen, Jérôme Le Ny, Daniel Nadeau et Jason R. Tavares appuyés par le Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI) et le gouvernement du Québec  |  Lire
NOUVELLES |  23 juin 2009
La FCI, le gouvernement du Québec et des partenaires industriels investissent près de 35 M$ pour appuyer 7 grands projets de recherche dirigés par des professeurs de Polytechnique  |  Lire