Si vous éprouvez des difficultés à postuler en ligne, contacter le Service talents et culture (STC) à l’adresse stc-dotation@polymtl.ca. Veuillez noter que nous n’acceptons pas les candidatures par courriel.

Démarche d'immigration

Chaque année, des centaines d’étudiants et d’étudiantes de partout dans le monde et de tout niveau d’études choisissent Polytechnique Montréal pour réaliser un stage de recherche. Les stages offerts à Polytechnique représentent une occasion idéale pour s’initier à la recherche et mettre en pratique les connaissances scientifiques et techniques acquises dans le cadre d’un programme d’études. Ces stages, supervisés par des membres du corps professoral de Polytechnique, ouvrent une porte sur l’avenir, car ils sont liés à des besoins exprimés par la société ou par des partenaires industriels.

Autres types de mobilité

 

Statut au Canada pour les stagiaires de recherche

Afin de se conformer aux règlements d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), Polytechnique Montréal a renoncé à inscrire les stagiaires de recherche comme étudiants. Comme indiqué dans le Guide des travailleurs étrangers (FW1) d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), « un travail non rémunéré entrepris dans le but d’avoir de l’expérience de travail, comme un stage, un internat, ou des travaux pratiques normalement effectués par un étudiant » doit être considéré comme « travail ». Cette notion s’applique que le travail soit rémunéré ou non. Cette réglementation oblige donc les stagiaires de recherche à détenir un permis de travail temporaire et définit par la même occasion leur statut au Canada.

Étant donné que ce statut est obligatoire pour être conforme aux règlements d’immigration canadiens, Polytechnique Montréal ne fera pas d’exception, sauf dans le cas de stagiaires se prévalant de la dispense de permis de travail grâce à un ordre de mouvement et pour des séjours de recherche d’un maximum de 120 jours consécutifs. En effet, le Gouvernement du Canada a établi en 2018 une nouvelle mesure permettant de dispenser les chercheurs dans le cadre de séjours de recherche de courte durée. Les stagiaires se voyant octroyés cette dispense n’ont pas à obtenir de permis de travail. Ils sont toutefois considérés, au même titre que les autres stagiaires, comme des travailleurs et non des étudiants.

Obtention d’un permis de travail ou d’une dispense de permis de travail

Tout étudiant souhaitant effectuer un stage de recherche à Polytechnique Montréal doit obligatoirement être en possession d'un permis de travail valide pour toute la durée du stage, quelle que soit sa durée, ou d’une fiche de visiteur attestant qu’il s’est vu octroyer une dispense de permis de travail pour un séjour de recherche d’un maximum de 120 jours consécutifs.

PERMIS DE TRAVAIL

Dès que Polytechnique Montréal vous remet votre lettre d’invitation et les documents d’immigration nécessaires, vous devez faire une Demande de permis de travail temporaire au Bureau canadien des visas situé le plus près de votre lieu de résidence.

Vous devez pouvoir postuler à un permis de travail exempté des deux documents suivants dans le cadre d'un stage de recherche à Polytechnique Montréal :

  • l'Étude d’impact sur le marché du travail (EIMT) d'Emploi et Développement Social Canada (EDSC);
  • le Certificat d'acceptation du Québec (CAQ) pour travail temporaire du Ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI) du Québec.

Polytechnique Montréal ne soutient aucune démarche pour l’obtention d’une EIMT ou d’un CAQ pour un stage de recherche (voir ci-dessous la section Permis de travail – Exemptions d’EIMT et de CAQ).

DISPENSE DE PERMIS DE TRAVAIL (maximum de 120 jours consécutifs)

Dans le cas où la durée de votre stage de recherche est d’un maximum de 120 jours consécutifs et où les éléments connus de votre dossier ainsi que votre contribution prévue dans le cadre du stage semblent correspondre aux paramètres de la dispense de permis de travail de courte durée pour les chercheurs, Polytechnique Montréal pourrait vous appuyer dans votre demande de la dispense.

Le processus requiert d’abord le dépôt d’un dossier en vue d’obtention un avis d’IRCC quant à l’admissibilité du chercheur à la dispense.

Si vous n’avez pas besoin de visa pour entrer au Canada : cette demande de lettre d’avis est effectuée par Polytechnique Montréal auprès de l’Unité pour la mobilité internationale des travailleurs (UMIT) d’IRCC. Dans le cas où une lettre d’avis favorable est émise par l’UMIT d’IRCC, Polytechnique vous la fera suivre, de même que tous les documents qui auront servi à l’obtention de cet avis et votre lettre d’invitation. Vous pourrez alors vous rendre au Canada, où le représentant de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) qui traitera votre dossier au point d’entrée au pays déterminera si la dispense vous est octroyée. C’est à lui que revient la décision finale à cet égard.

Si vous avez besoin d’un visa pour entrer au Canada : vous devez faire une demande de visa directement au Bureau canadien des visas desservant votre pays en parallèle. Dans ce cas, Polytechnique Montréal vous fournira les documents d’immigration nécessaires au dépôt de votre dossier pour justifier la dispense de permis de travail. Si le Bureau de visa vous octroie votre visa, vous pourrez vous rendre au Canada, où le représentant de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) qui traitera votre dossier au point d’entrée au pays déterminera si la dispense vous est octroyée. C’est à lui que revient la décision finale à cet égard.

Veuillez consulter le site Web d’IRCC pour les exigences d’entrée sur le territoire.

DISPENSE GRÂCE À UN ORDRE DE MOUVEMENT

Les membres des forces armées d'un autre pays, s'ils sont en possession d'ordres de mouvement indiquant qu'ils entrent au Canada en vertu de la Loi sur les forces étrangères, n'ont pas besoin de permis de travail.

Permis de travail - Exemptions d’EIMT et de CAQ

Voici les exemptions d’EIMT et de CAQ les plus fréquemment utilisées :

  • Vous participez à un programme de mobilité des jeunes avec le Canada, aussi appelé Expérience Internationale Canada. Consultez le site pour les critères d’admissibilité, les pays participants et l’aperçu des démarches pour l’obtention du permis de travail.
  • Vous êtes inscrit dans un programme de doctorat et êtes récipiendaire d’une bourse de recherche qui vous a été attribuée personnellement pour la qualité de votre dossier académique (que ce soit par votre établissement d’attache, par le professeur de Polytechnique Montréal qui vous invite ou par un organisme externe).
  • Vous êtes inscrit dans une université qui a un accord d’échanges étudiants avec Polytechnique Montréal et pour lequel la réciprocité peut être démontrée.

D’autres codes d’exemption d’EIMT sont disponibles sur le site de Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC).

Délais de traitement - demande de permis de travail ou de dispense de permis de travail

Les délais d'obtention du permis de travail ou d’une exemption de permis de travail de 120 jours pour ceux qui ont besoin d’un visa varient d'un pays à l'autre et peuvent être de plusieurs mois. Vous pouvez consulter le site de Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) pour les délais de traitement par les bureaux de visas hors Canada. Polytechnique n’a aucun pouvoir d’influence sur les délais d’obtention des documents d’immigration requis.

Dans le cas des stagiaires qui n’ont pas besoin de visa et qui font une demande de dispense de permis de travail pour un séjour de recherche d’un maximum de 120 jours consécutifs (voir ci-haut la section Obtention d’un permis de travail ou d’une dispense de permis de travail), le processus requiert d’abord le dépôt d’un dossier en vue de l’obtention d’une lettre d’avis d’IRCC quant à l’admissibilité du chercheur à la dispense. Cette demande d’avis est effectuée par Polytechnique Montréal auprès de l’Unité pour la mobilité internationale des travailleurs (UMIT) d’IRCC. L’UMIT requiert généralement moins de 10 jours ouvrables pour émettre un avis à partir du dépôt d’un dossier complet.

Lettre d'introduction ou lettre d’Avis d’ircc

Une fois que votre demande de permis de travail du travailleur temporaire a été approuvée, vous recevrez une lettre d’autorisation, appelée « lettre d’introduction ». Le permis de travail vous sera remis seulement lorsque vous arriverez au Canada. Vous devez présenter la lettre d’introduction à l’agent de l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) au point d’entrée au Canada.

La lettre d’autorisation ne garantit pas que vous pourrez entrer au Canada. L’agent de l’ASFC peut refuser de délivrer un permis de travail et peut vous refuser l’entrée au Canada pour des motifs de criminalité, de sécurité, de santé ou autre.

Dans le cas d’une demande de dispense de permis de travail pour un séjour de recherche d’un maximum de 120 jours consécutifs, c’est au point d’entrée au Canada que vous présenterez votre demande de dispense à l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) avec toutes les pièces justificatives. La lettre d’avis de l’UMIT ou le visa émis par le Bureau de visa ne garantit pas que vous serez dispensé de permis de travail. La décision finale à cet égard sera prise par l’agent au point d’entrée au Canada.

Visa de résident temporaire ou autorisation de voyage électronique

En plus d’un permis de travail, les citoyens de certains pays doivent obtenir soit un Visa de Résident Temporaire (VRT), soit une Autorisation de voyage électronique (AVE) pour entrer au Canada.

Le VRT est normalement à entrées multiples et s’obtient à l’étranger en même temps que le permis de travail ou la dispense de 120 jours.

L’AVE doit être demandé en ligne avant de prendre l’avion pour venir au Canada pour ceux qui bénéficient de la dispense de permis de travail de moins de 120 jours et qui n’ont pas besoin d’un VRT.

Vérifiez si vous avez besoin d’un visa de résident temporaire ou une autorisation de voyage électronique en consultant le site web d’IRCC.

Données biométriques

Les données biométriques (photographie et empreintes digitales) servent au gouvernement canadien à établir l'identité d'une personne. Les citoyens de certains pays doivent fournir leurs données biométriques au cours du processus de demande de permis de travail. Si cette procédure vous concerne, des frais s'appliqueront et vous devrez vous rendre dans un Application Support Centre (ASC) ou dans un Centre de réception des demandes de visas (CRDV) aux États-Unis ou dans un CRDV dans les autres pays pour la prise des empreintes et de la photographie.

Une fois recueillies, les données biométriques demeurent valides pour dix ans.

Prenez note que les délais de traitement affichés sur le site d'IRCC ne comprennent pas les délais encourus si vous devez vous rendre à un CRDV pour fournir vos données biométriques.

Vous pourrez déterminer si vous devez fournir vos données biométriques en consultant cette page Web.

Pour en savoir plus sur les données biométriques, consultez le site web d’IRCC.

Prolongation du permis de travail

Si vous souhaitez prolonger votre permis de travail, vous devez entamer vos démarches avant la date d’expiration de vos documents d’immigration et avoir obtenu une nouvelle lettre d’invitation de Polytechnique. Pour connaître les procédures à suivre selon votre situation, consultez le site web d’IRCC.

Les stagiaires qui ont obtenu un permis de travail avec le programme Expérience Internationale Canada trouveront les informations sur ce site.

Les stagiaires qui ont obtenu une dispense de permis de travail de moins de 120 jours ne peuvent pas prolonger leur activité de recherche.

Pour des questions relatives à l’immigration

Depuis l’application de la Loi C-35 (.pdf), il n’est plus possible de donner de conseils personnels dans le cadre de démarches d’immigration fédérale. Pour connaître les règles qui s'appliquent à votre situation spécifique, nous vous invitons à contacter Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) au 1-888-242-2100 ou par courriel à question@cic.gc.ca, si vous êtes au Canada. Si vous êtes à l’étranger, vous devriez plutôt contacter le bureau canadien des visas en charge de votre territoire. Veuillez noter que le délai de réponse dans les deux cas peut être parfois long.