Carrefour de l'actualité

Sylvain Martel, lauréat du Prix Acfas - Jacques-Rousseau 2014, multidisciplinarité

23 octobre 2014 - Source : NOUVELLES


Ce prix est décerné chaque année par l'Association francophone pour le savoir (Acfas) à un chercheur ayant largement dépassé son domaine de spécialisation et ayant établi des ponts novateurs entre différentes disciplines par ses réalisations scientifiques exceptionnelles. Le professeur Martel a reçu son prix dans le cadre du 70e Gala de l'Acfas qui avait lieu le 22 octobre
au Parquet de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Le prix Acfas – Jacques-Rousseau 2014, pour des travaux de nature multidisciplinaire, est remis à Sylvain Martel, professeur au Département de génie informatique et génie logiciel de Polytechnique Montréal. Des robots si petits qu'ils ne sont pas visibles à l'œil nue! Voilà un thème digne de la science-fiction. Et pourtant, nous sommes bel et bien en pleine science-réalité. Une réalité nanorobotique que le Pr Martel et son équipe de recherche hautement pluridisciplinaire a littéralement révolutionnée. On doit par exemple à ce visionnaire plusieurs premières mondiales, dont le développement d'un minuscule véhicule téléguidé destiné à faire partie de l'arsenal chimio-thérapeutique. Avec ce chercheur au volant, le cancer n'a qu'à bien se tenir!

L'originalité des travaux de Sylvain Martel réside dans la combinaison de multiples expertises : médecine, microbiologie, dynamique des fluides, sciences des matériaux, nanotechnologie, micromécanique, physique, chimie, microélectronique et ingénierie informatique. Cette approche « combinatoire » permet au chercheur de proposer des idées jamais envisagées auparavant par d'autres équipes dans le monde. De fait, il a innové dans plusieurs domaines, notamment en mécatronique, en électronique, en cardiologie, en chirurgie à distance ainsi qu'en instrumentation médicale. Le contrôle par ordinateur de bactéries pour diverses applications et le développement d'implants pour les interfaces cerveau-machine s'ajoutent à cette gamme.

Titulaire d'un doctorat en génie électrique de l'Université McGill dans le domaine du génie biomédical, le Pr Martel a fait ses premières armes au Massachusetts Institute of Technology, en tant que stagiaire postdoctoral puis comme chercheur, avant d'être embauché comme professeur à Polytechnique Montréal en 2001. Il y poursuit aujourd'hui ses activités de recherche au sein du Laboratoire de nanorobotique.

Sylvain Martel est un pionnier dans l'utilisation de la nanorobotique pour les applications médicales. Il a développé, entre autres, la navigation de microdispositifs contenant des agents thérapeutiques circulant dans le système vasculaire afin de cibler directement les régions cancéreuses à traiter.

Depuis plus de 10 ans, il a travaillé en étroite collaboration avec les médecins et autres spécialistes incluant ceux de l'industrie pharmaceutique pour mieux cibler les besoins réels et mieux répondre aux défis jusqu'ici insurmontables dans la lutte contre le cancer.

Il a aussi contribué à l'avancement des connaissances en formant des chercheurs de haut niveau dans le domaine du génie informatique, logiciel et biomédical. Il a ainsi dirigé et codirigé les travaux de doctorat et de maîtrise de plus de 50 étudiants, et il a également contribué à la formation de chercheurs postdoctoraux et assistants de recherche. 

Également récompensé par l'Acfas, Alexandre Bigot, doctorant en génie biomédical à Polytechnique. Alexandre Bigot est l'un des cinq lauréats du Concours de vulgarisation de la recherche 2014 qui ont été présentés lors de la Soirée de la relève en recherche le 24 septembre dernier. Son projet de recherche s'inscrit dans une problématique de livraison de médicaments vers des zones malades du corps humain, au plus profond d'un organe. Son travail consiste à développer un protocole médical pour déplacer des médicaments magnétiques dans plusieurs vaisseaux sanguins consécutifs. Pour cela,  il utilise un appareil d'imagerie par résonance magnétique (IRM) capable de déplacer dans les trois dimensions de l'espace des microbilles magnétiques spécialement équipées et chargées en médicaments. L'objectif de son projet est de rendre plus efficaces et sélectives les procédures de chimiothérapies en ciblant certaines parties malades d'un organe, tout en préservant les zones saines avoisinantes. C'est un travail multidisciplinaire qui nécessite de répondre à des problématiques physiques, physiologiques, mais aussi pharmacologiques.

Nos plus vives félicitations aux lauréats!

Voir aussi :
Fiche d'expertise du Pr Martel
Site web de l'Acfas

 

 

À lire aussi

13 septembre 2011
NOUVELLES

Lutte contre le cancer colorectal - Le Pr Sylvain Martel obtient une subvention de 1,9 M$ du CQDM

1 décembre 2008
NOUVELLES

Le Pr Sylvain Martel honoré par la Fondation Jean A. Vézina et la Société canadienne-française de radiologie