Carrefour de l'actualité

Polytechnique Montréal partenaire d’Espace Aéro, la zone d’innovation en aérospatiale désignée par le gouvernement du Québec

21 mai 2024 - Source : NOUVELLES

Polytechnique Montréal se trouve au cœur de la nouvelle zone d’innovation en aérospatiale désignée par le gouvernement du Québec qui totalise des investissements de 415 millions de dollars. C’est lors d’un point de presse tenu dans le cadre du Forum innovation aérospatiale international d’Aéro Montréal le 21 mai 2024 que le premier ministre du Québec, François Legault, le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie du Canada, l’honorable François-Philippe Champagne, et le ministre de l'Économie, de l'Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, en ont fait l’annonce. L’aérospatiale québécoise peut ainsi compter sur une des communautés de recherche de pointe les plus actives au pays, pour une mobilité aérienne du futur durable et prospère.

Les représentantes et représentants des parties prenantes du projet de la zone d'innovation Espace Aéro. (Photo : Émilie Nadeau)
Les représentantes et représentants des parties prenantes du projet de la zone d'innovation Espace Aéro. (Photo : Émilie Nadeau)


Pilier de l'économie québécoise, l'aérospatiale génère 20,9 milliards de dollars et emploie près de 42 000 personnes. Face à l'urgence climatique et à la pression pour réduire les émissions de carbone, le secteur doit adopter des pratiques durables. La création de cette zone d'innovation dans trois pôles du Grand Montréal (Montréal, Longueuil et Mirabel) offre un cadre propice à cette transformation.

Maud Cohen, directrice générale de Polytechnique Montréal se réjouit de cette initiative. « La création d'une zone d'innovation en aérospatiale dans le Grand Montréal représente une étape cruciale dans l'évolution de l'industrie aérospatiale québécoise et canadienne, déclare-t-elle. En tant que partenaire fondatrice de cette zone, notre université s’engage à mettre à profit tout son savoir-faire en recherche de pointe et en formation de talents hautement qualifiés pour soutenir ce secteur névralgique pour le Québec. »

Polytechnique Montréal bénéficie de plus de vingt ans de collaborations fructueuses à travers des projets de recherche partenariale financés par des consortiums innovants et des organismes subventionnaires et menés avec les grands donneurs d'ordre de l’industrie ainsi qu'une multitude de PME locales et internationales.

« La collaboration est ancrée dans notre identité depuis longtemps, notre engagement dans la zone d’innovation est donc une continuité naturelle, souligne François Bertrand, directeur de la recherche et de l’innovation de Polytechnique. La recherche partenariale constitue un moteur d'innovation pour une diversité d'acteurs, qu'il s'agisse de PME, de municipalités ou de grands donneurs d’ordre. Nos chercheurs et chercheuses aspirent à apporter une contribution active à la résolution des défis de l’industrie aérospatiale afin de renforcer leurs capacités d’innovation. »

Des opportunités d’apprentissages exceptionnelles

Polytechnique Montréal soutient la vision du gouvernement du Québec, qui ambitionne de favoriser la transition rapide des idées de laboratoire vers le marché et d'attirer des talents qualifiés en aérospatiale.

« Notre chaîne d'innovation intégrée favorise l'idéation de technologies de rupture et leur montée en maturité, tout en renforçant le transfert de savoir-faire entre le milieu universitaire et l'industrie, déclare la professeure Annie Ross, directrice adjointe de la recherche à la Direction de la recherche et de l’innovation et membre du comité de gouvernance d’Espace Aéro. Une collaboration industrielle-académique renforcée, dans un lieu rassemblant tous les acteurs clés de la mobilité aérienne, est essentielle pour résoudre les grands défis de l’aérospatiale. »

La nouvelle zone d’innovation concentrera ses activités de recherche autour de deux défis clés de l’industrie : l’autonomisation et la décarbonisation des aéronefs. Les infrastructures de pointe, notamment au Centre collaboratif d'innovation en aérospatiale et en mobilité (CCIAM) de Saint-Laurent à Montréal, permettront de développer de nouvelles solutions et de réaliser des essais physiques sur des pièces et des systèmes avionables.

Les équipes multidisciplinaires de Polytechnique apporteront leur expertise dans divers domaines tels que la fabrication additive de pointe, les matériaux et structures innovantes, les approches d’écoconception, la cybersécurité et les systèmes autonomes.

Le volet formation est crucial, offrant des opportunités d'échanges entre les équipes de recherche et les étudiants, via des stages en R et D ou des formations aux études supérieures. Cette proximité permet une compréhension approfondie des besoins industriels, favorisant la formation d'une main-d'œuvre hautement qualifiée et apte à appréhender les technologies de pointe.

À terme, la zone d’innovation en aérospatiale ouvre la voie à des projets stimulants pour notre communauté, comme la création de chaires de recherche et la réalisation de preuves de concept et de démonstrateurs technologiques.

Polytechnique Montréal, leader historique de l’aérospatiale québécoise

Première université au Québec à offrir un baccalauréat en génie aérospatial en 2008, ce sont aujourd’hui plus de 1 000 étudiantes et étudiants qui ont diplômé de ce programme contingenté. Par ailleurs, ce sont plus de 250 stages dans plus de 35 entreprises québécoises et internationales en aérospatiale qui sont réalisés chaque année par notre communauté étudiante.

Notre université se distingue par ses recherches intensives dans le domaine, avec plus de 115 spécialistes multidisciplinaires, 16 chaires de recherche actives et plus de 38 unités de recherche avec des infrastructures dédiées à l’aérospatiale et au transport. En 2002, Polytechnique figure parmi les membres fondateurs du Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale du Québec (CRIAQ).

En savoir plus sur l’aérospatiale à Polytechnique Montréal

À lire aussi

30 avril 2018
NOUVELLES

Recherche et innovation en aérospatiale : des professeurs de Polytechnique Montréal impliqués dans trois projets de démonstration technologique

1 juin 2022
Magazine Poly

Polytechnique et la SQRI2: une compatibilité de visions