Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Une collaboration entre chercheurs québécois et français aboutit à la constitution du laboratoire international iLab-Spine

5 juillet 2016 - Source : NOUVELLES

Le laboratoire iLab-Spine, consacré à la recherche sur l’imagerie et la biomécanique du rachis est le fruit d’une longue collaboration de chercheurs de Polytechnique Montréal, du CHU Sainte-Justine, de l’École de technologie supérieure et de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, ainsi que du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM), de l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (IFSTTAR) et d’Aix-Marseille Université. Inauguré à Marseille en automne 2015, il a fait l’objet d’une entente entre ses institutions de tutelle, qui lui confère dorénavant le statut reçu le statut officiel de Laboratoire international associé (LIA). L’entente a été signée signée le 16 juin 2016 à Montréal, dans le cadre de la Conférence du Forum International Économique des Amériques. 

Un LIA est une entité de recherche « sans murs »  qui réunit autour d’un projet commun un laboratoire français appartenant au Centre national de recherche scientifique (CNRS) à un laboratoire d’un autre pays. Cette collaboration permet à iLab-Spine de faire fructifier des expertises complémentaires québécoises et françaises dans le but de mieux comprendre les mécanismes physiologiques entrant en jeu dans les traumatismes et pathologies liés au rachis et à la moelle épinière.

Direction franco-québécoise

Le ILab-Spine est codirigé par quatre chercheurs : Carl-Éric Aubin, titulaire de la chaire CRSNG/Medtronic en biomécanique de la colonne vertébrale à Polytechnique Montréal et chercheur au Centre de recherche du CHU Sainte-Justine, Yvan Petit, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en génie pour l’innovation en traumatologie spinale à l’ÉTS et directeur-chercheur de l’axe Traumatologie – soins aigus au Centre de recherche de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal,  Pr Pierre-Jean Arnoux, chercheur et directeur adjoint du Laboratoire de biomécanique appliquée (LBA) affilié à l’Institut français des sciences et des technologies des transports de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR) et d’Aix-Marseille Université (AMU), ainsi que Virginie Callot, chargée de recherche au Centre de résonance magnétique biologique et médicale (CRMBM) du  Centre national de recherches scientifiques (CNRS) et d’Aix-Marseille Université.

Le travail conjoint des équipes de recherche du Ilab-Spine s’enrichit des collaborations industrielles que celles-ci ont établi au fil des années avec des entreprises telles que Medtronic, Salomon, Altair ou Siemens, entre autres.


Crédit photo : Lino Cipresso

Mieux protéger contre les risques de lésion du rachis et mieux soigner les personnes accidentées

Très complexes à soigner, les traumatismes de la moelle épinière et du rachis comptent parmi les principales causes de handicaps physique et psychosocial. On estime par exemple qu’aux États-Unis, plus de 150 000 personnes chaque année se fracturent la colonne vertébrale, tandis qu’environ 14 000 subissent une blessure de la moelle épinière.

Porteurs d’espoir pour les nombreux patients atteints de telles lésions, les travaux de recherche menés au iLab-Spine portent sur l’imagerie, la modélisation et la biomécanique du rachis afin de comprendre, prévenir et traiter ses traumatismes et pathologies. Des méthodes de simulation numérique, le développement nouvelles techniques d’investigation par IRM, de nouveaux outils médicaux et des techniques d’intervention chirurgicale moins invasives, ainsi de meilleurs dispositifs de protection des usagers font partie des objectifs visés.

Du point de vue préventif, les travaux du iLab-Spine ont notamment contribué au développement de protections cervicales et dorsales destinées aux motocyclistes et de de dispositifs de protection spécifiques pour les sports de glisse et les arts de la scène acrobatique.

Concernant le domaine clinique, ces travaux ont engendré de nouveaux dispositifs d’immobilisation du rachis, des biomarqueurs en imagerie avancée pour le pronostic et la quantification objective des atteintes tissulaires, ainsi que de nouvelles méthodes et outils de traitement des traumatismes du rachis.  

 

Pour en savoir plus:

Fiche d'expertise du Pr Carl-Éric Aubin

Article et vidéo - Pr Carl-Éric Aubin, récipiendaire du Prix d'excellence en recherche et innovation

À lire aussi

NOUVELLES |  21 octobre 2015
iLab-Spine : un laboratoire pour prévenir les traumatismes et pathologies du rachis  |  Lire
NOUVELLES |  23 octobre 2015
Le Pr Carl-Éric Aubin et le doctorant David Rioux, honorés au 71e Gala de l’Acfas  |  Lire