L'avenir de la profession

De plus en plus, les ingénieurs chimistes sont appelés à assumer des fonctions diverses en industrie, biotechnologie, environnement, énergie, plasturgie, pétrochimie, pharmaceutique, chimique, agroalimentaire...

  • Exemples de titres professionnels :

    Ingénieurs chimistes  

      de projets;
      du contrôle des procédés;
      de raffinerie;
      des adhésifs;
      des combustibles liquides;
      des polymères;
      des procédés chimiques;
      en biochimie;
      en biotechnique;
      en environnement;
      en hygiène industrielle;
      en pétrochimie;

      en transformation des aliments;
      en transformation minier;
      en traitement des déchets...

Le Département de génie chimique s’attache à former des ingénieurs polyvalents, capables de concevoir des projets de toute envergure et les gérer, tant sur les plans techniques qu'humains.

Par ailleurs, le Département travaille en étroite collaboration avec l'industrie et avec des centres de recherche aux niveaux national et international, ce qui lui permet de donner une formation en phase avec les besoins de l’industrie et avec l’évolution des découvertes et procédés scientifiques.

Concernant les secteurs d’emplois, le choix de l’ingénieur chimique est vaste. L’industrie n’est en effet pas le seul marché qui lui est ouvert ; plusieurs ingénieurs chimistes travaillent dans des firmes de génie-conseil où leur polyvalence constitue un atout important dans une équipe pluridisciplinaire. D’autres font carrière dans divers ministères, et en particulier dans ceux qui touchent l’environnement. Comme représentants techniques, les ingénieurs chimistes prodiguent de judicieux conseils à leurs clients, souvent des PME trop petites pour employer un ingénieur à temps plein.

 

© École Polytechnique de Montréal
Bottin | Plan du site | Recherche | Conditions