Carrefour de l'actualité

Vous êtes ici

Polytechnique Montréal lance une brigade électro-urbaine

24 mai 2012 - Source : NOUVELLES

Le rayonnement des antennes, des téléphones portables et des compteurs « intelligents » est-il dommageable pour la santé humaine? Voilà une question complexe qui en tourmente plusieurs.

Polytechnique Montréal lance aujourd'hui, dans le cadre de sa 11e Journée de la recherche, une brigade électro-urbaine qui se veut une réponse aux craintes exprimées par le public quant aux effets des ondes radiofréquences sur la santé.

Regroupant six étudiants et dirigée par Thomas Gervais, chargé d'enseignement à Polytechnique et journaliste scientifique, la nouvelle brigade se propose de recueillir les questions, les commentaires et les préoccupations du public quant aux effets des radiofréquences sur la santé. Il sera possible de faire appel aux étudiants de Polytechnique pour effectuer des mesures gratuites à domicile (région métropolitaine) et pour tester des objets qui émettent des ondes. La brigade électro-urbaine pourra également accueillir des personnes « électrohypersensibles » et tester leurs réactions aux radiofréquences sous environnement contrôlé.

En haut de gauche à droite : Béatrice Boudreault, Wendy-Julie Madore, Thomas Gervais, Esther Valtina Pouegue Kemgang. En bas de gauche à droite: François Bergeron, Francis Bulota, Jérome Poulin.


La brigade de Polytechnique s'intéressera au cours de l'été à la caractérisation spectrale des appareils commerciaux de détection des ondes ainsi qu'à la caractérisation de toutes les sources d'ondes que l'on retrouve dans l'environnement familial : téléphones, routeurs, télévisions, micro-ondes, cuisinières à induction, compteurs intelligents, etc. Les étudiants se pencheront aussi sur la caractérisation spectrale des ondes dans l'environnement urbain et effectueront des mesures d'intensité près des antennes radio, cellulaires et télés.

Ainsi, tout au long de l'été, la brigade électro-urbaine recueillera plusieurs données de manière indépendante qui serviront à renseigner la population de manière crédible et rigoureuse sur les effets des ondes électromagnétiques à basses fréquences sur la santé.

Ce projet est rendu possible grâce à un don de la Fondation familiale Trottier.

Les personnes qui souhaitent transmettre des questions à la brigade électro-urbaine peuvent le faire par courriel à l'adresse brigadeelectrourbaine@polymtl.ca ou par Facebook au www.facebook.com/BrigadeElectroUrbaine .

Soulignons qu'une lettre ouverte d'appui se prononçant sur les soi-disant effets des compteurs intelligents et autres technologies radiofréquences comparables sur la santé humaine a déjà recueilli la signature d'une soixantaine de professeurs-chercheurs en provenance de six universités québécoises. On peut consulter et signer cette lettre sur le site www.petitiononlinecanada.com (pétition 956).

Sur le Web :
Article dans Le Devoir du 24 mai 2012
Profil de Thomas Gervais 

À lire aussi

NOUVELLES |  27 novembre 2012
Étude de Protégez-Vous et Polytechnique sur les champs électromagnétiques radiofréquences : Des mesures bien en deçà des normes  |  Lire
NOUVELLES |  20 février 2003
Nanotechnologies, entrepreneurship, génie biomédical et ingénierie Le savoir s'éclate à la 2e Journée de la recherche de Polytechnique  |  Lire