Baccalauréat en génie physique

L'ingénieur physicien formé à Polytechnique Montréal utilise les découvertes de la physique moderne pour développer des applications de haute technologie. Il apporte des solutions nouvelles et novatrices à des problèmes complexes en se servant de sa connaissance de la physique et de l'ingénierie. Il travaille dans tous les domaines des technologies de pointe, en industrie ou dans des centres de recherche.

QU’EST-CE QUE LE GÉNIE PHYSIQUE?

À la fois physicien et ingénieur, le diplômé de génie physique est un spécialiste des applications technologiques de la physique. Il utilise les fondements de la physique (mécanique quantique, thermodynamique, électromagnétisme), les outils de conception issus du génie ainsi que les procédés de fabrication de haute précision pour transformer en produits technologiques des idées novatrices issues de la recherche.

Prenons par exemple la microélectronique et les télécommunications optiques qui reposent sur deux découvertes scientifiques majeures ayant reçu un prix Nobel de physique : le transistor (1948) et la fibre optique (2009). Leurs applications requièrent une connaissance approfondie des propriétés des matériaux à l’échelle atomique, un contrôle des procédés à l’échelle nanométrique et une bonne dose de modélisation mathématique pour caractériser les propriétés émergentes de ces systèmes complexes.

C’est dans ce terrain de jeu, entre le «nano» et le «macro », entre les sciences et le génie, entre le théorique et l’expérimental, qu’évolue l’ingénieur physicien. Ses connaissances et sa polyvalence font de lui un atout dans les secteurs industriels reliés à la R et D, aux technologies de pointe et à l’analyse.

Outre les domaines de la microélectronique, de l’optique et des matériaux de pointe, les ingénieurs physiciens sont aussi recherchés dans le secteur des sciences de la vie, pour la production et la gestion des ressources énergétiques (nucléaire, photovoltaïque, hydroélectrique, etc.), et même en finance ou en conseil stratégique.

Particularités du programme

Durée
4 à 5 ans, selon votre scolarité*
Crédits
120
Admission
Automne / Hiver
Stage(s)
1 à 4 stages de 4 mois ou plus

* La durée de la formation d'ingénieur est habituellement de 4 années. Les étudiants ayant préalablement complété leurs études hors Québec pourraient toutefois devoir compléter une année préparatoire intégrée avant de débuter leur formation d'ingénieur, portant ainsi à 5 années la durée totale de la formation.

Cheminement et description des cours

Le document suivant présente un exemple du cheminement parcouru et des cours suivis par les étudiants admis au baccalauréat en génie physique à l'automne 2016.

Pour consulter la description d'un cours, cliquez directement sur le titre du cours.

Projets intégrateurs

Projet de 1re année

Conception et réalisation d’un prototype illustrant des concepts liés au génie physique (train magnétique, caméra thermique, guitare optique, senseurs biomédicaux, etc.)

Projet de 2e année

Conception, réalisation et validation d’un instrument de métrologie servant à mesurer de manière fiable une quantité physique

Projet de 3e année

Modélisation et simulation des phénomènes liés à la transformation de l’énergie, à la création de matériaux et à la performance des dispositifs électroniques et photoniques

Projet de 4e année

Résolution d’un problème d’ingénierie soumis par une industrie de pointe œuvrant dans le domaine du génie physique

Stages

Le programme de génie physique inclut un stage obligatoire de quatre mois.

Les étudiants peuvent toutefois choisir de faire jusqu'à quatre stages de quatre mois ou plus au cours de leur formation.

Tous les stages sont rémunérés.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/stages

Orientation personnalisée avec choix d’un axe de spécialisation

En dernière année de formation (4e année), les étudiants peuvent personnaliser leur cheminement en choisissant une orientation personnalisée avec choix d’un axe de spécialisation, soit 12 crédits de cours appartenant à cet axe de spécialisation.

  • Énergie : Cette orientation a pour but de donner à l'étudiant la formation requise pour œuvrer dans les domaines reliés à la conversion de l’énergie. Les principaux sujets couverts sont : la classification, les limites et le rendement des différentes techniques de conversion d'énergie; l’efficacité des différentes sources d’énergie fossiles et renouvelables; la production, le stockage, le transport et l’utilisation de l’énergie; les vecteurs énergétiques; la gestion de l’énergie ainsi que les impacts sur l'environnement et sur la santé des différentes filières de production d'énergie; et les technologies nucléaires.

  • Génie photonique : Cette orientation élargit la formation acquise dans le cœur du programme en optique, optoélectronique et lasers par des notions de photonique avancée dans différents domaines tels le biomédical, les télécommunications et les capteurs. L’enseignement couvre en particulier : l’étude théorique et expérimentale des guides d'ondes optiques et des fibres optiques, des composants et des dispositifs en optique guidée tels que les coupleurs et les réseaux de Bragg, ainsi que leurs applications dans différents domaines; les propriétés optiques des matériaux isotropes et anisotropes, les effets non-linéaires dans les cristaux et les fibres et leurs applications en particulier en télécommunications; et la biophotonique comprenant l’étude des propriétés optiques des matériaux biologiques, l’instrumentation spécifique pour l’imagerie et son application pour les diagnostics médicaux et la thérapie.

  • Micro et nanotechnologies : Cette orientation a pour but de donner à l’étudiant une base solide pour poursuivre une carrière en haute technologie, notamment dans le domaine de la conception et de la réalisation de dispositifs et de matériaux de pointe ainsi que dans le développement de nouveaux procédés. Les sujets couverts sont les suivants : la conception et la fabrication de dispositifs microélectroniques, nanoélectroniques et quantiques, de capteurs et actuateurs, de microsystèmes ainsi que l’élaboration de revêtements et des systèmes en couches minces; la conception et la fabrication de matériaux de pointe avec une structure contrôlée à l'échelle nanométrique; et les méthodes avancées de caractérisation des matériaux à l'aide de diverses techniques spectroscopiques et microscopiques et d'analyse des propriétés optiques, électriques, mécaniques, tribologiques et magnétiques.

  • Technologies biomédicales : Cette orientation a pour but de former des ingénieurs physiciens spécialisés qui pourront œuvrer en milieu hospitalier ou accéder aux meilleurs programmes d’études supérieures en génie biomédical et en physique médicale. L’étudiant développera une base solide pour appliquer des principes du génie à l'étude, la modification et le contrôle des systèmes biologiques, ainsi qu'à la conception et la fabrication d’instruments pour l’imagerie des fonctions physiologiques et pour l'assistance au diagnostic et au traitement de patients. L’ingénieur spécialisé dans le domaine du génie biomédical doit être capable d’analyser un problème à la fois du point de vue de l’ingénieur et de celui du médecin ou du biologiste. Il doit être conscient des difficultés particulières associées aux êtres vivants et est appelé à évaluer un ensemble plus étendu de solutions que dans les domaines traditionnels du génie. L’ingénieur biomédical doit aussi être capable de travailler en collaboration avec des professionnels de plusieurs autres disciplines : médecins, chirurgiens, biologistes, biochimistes, pharmacologistes, physiothérapeutes, dentistes, infirmières, techniciens, administrateurs du réseau de la santé, etc.

Orientation personnalisée avec cours au choix

En dernière année de formation (4e année), les étudiants peuvent personnaliser leur cheminement en choisissant une orientation personnalisée avec cours au choix, soit 12 crédits de cours. La sélection de cours doit être approuvée par le responsable du programme.

Orientations thématiques

En dernière année de formation (4e année), les étudiants peuvent personnaliser leur cheminement en choisissant une orientation thématique, soit un bloc de 12 crédits de cours dont le sujet est différent, mais complémentaire au programme.

  • Développement durable : Cette orientation traite des grands enjeux transversaux que soulève le développement durable, en particulier la responsabilité sociale de l'ingénieur et le travail dans un contexte multidisciplinaire. Elle permet l'acquisition de notions et la familiarisation avec des outils essentiels à la pratique de l'ingénierie durable, laquelle comprend notamment l'analyse de cycle de vie, la résilience organisationnelle, l'efficacité énergétique et les énergies alternatives, la conception et la fabrication durable, et le génie de l'environnement.

  • Innovation et entrepreneuriat technologique : Cette orientation vise à sensibiliser les étudiants aux dimensions intrapreneuriales et entrepreneuriales de leur future profession en stimulant leur créativité, en encourageant l'entrepreneuriat, et en développant des aptitudes d'innovation et de gestion stratégique.

  • Mathématiques de l'ingénieur : Cette orientation permet aux étudiants d'acquérir des connaissances avancées en mathématiques appliquées et de développer des compétences pour modéliser et résoudre des problèmes d'ingénierie à l'aide de techniques mathématiques ou pour analyser des données avec de tels outils. Cette orientation couvre trois domaines des mathématiques appliquées qui se chevauchent, soit analyse numérique et appliquée; probabilités et statistique; et recherche opérationnelle et optimisation. Les techniques développées dans ces domaines sont souvent employées dans des projets multidisciplinaires en génie ou en sciences naturelles.

  • Outils de gestion : Cette orientation donne aux étudiants des compétences leur permettant de mieux appréhender les fonctions de direction; idéalement, cette orientation est complétée par des cours offerts par HEC Montréal, ce qui permet à l’étudiant d’obtenir un diplôme de 2e cycle en gestion délivré par cet établissement.

  • Projets internationaux : Cette orientation est offerte aux étudiants ayant un fort intérêt pour le volet international d’une carrière en génie. L’ensemble des quatre cours vise les objectifs suivants : sensibiliser les étudiants aux problématiques socio-économiques et technologiques de la mondialisation, acquérir une compréhension de base du commerce international et des règles qui le régissent, comprendre les stratégies d’internationalisation des entreprises et les pratiques de gestion et d’ingénierie qui y sont reliées, analyser l’environnement économique, politique et social de projets internationaux d’ingénierie, comprendre les différents types de projets internationaux d’ingénierie et les processus de gestion nécessaires à leur réalisation, et développer une sensibilité particulière aux politiques nationales et aux dimensions culturelles des projets internationaux d’ingénierie.

Statistiques d'emplois 2016

Taux de placement des diplômés de Polytechnique Montréal : 100 % (la plupart des diplômés du programme entreprennent des études supérieures)

Salaire annuel : 65 093 $ à 135 201 $

Principaux types d’emplois : Agent technique ■ Analyste d’affaires ■ Conseiller technologique en brevets ■ Consultant en management ■ Directeur technique ■ Gestionnaire de projets ■ Gestionnaire de production ■ Gestionnaire de programme ■ Ingénieur biomédical ■ Ingénieur d’essais

Principaux employeurs : : Industrie manufacturière ■ Firmes de génie-conseil ■ Laboratoires de recherche

Source : Réseau des ingénieurs du Québec (2016) / Service stages et emplois de Polytechnique Montréal (2016)

Études supérieures : pour aller plus loin!

Vous vous projetez déjà au-delà du Baccalauréat ? Plusieurs options s’offrent à vous !

Polytechnique Montréal propose des programmes d’études supérieures dans 17 spécialités qui répondent aux intérêts des candidats et aux besoins de la société.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/es

Cheminements accélérés :

Polytechnique Montréal offre aussi aux étudiants répondant à certains critères scolaires des cheminements accélérés qui leur permettent d’accéder plus rapidement aux études supérieures, avant d’avoir terminé leur baccalauréat.

Pour en savoir plus : polymtl.ca/futur/es/cheminements

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus au sujet du programme de génie physique, consultez le site du Département de génie physique : polymtl.ca/phys.

Vous pouvez également télécharger nos divers documents d'information en format électronique.

« Mon parcours à Polytechnique a été tridimensionnel : il y avait la dimension théorique, la dimension appliquée et la dimension sociale. »

- LIANE BERNSTEIN

Baccalauréat en génie physique / Promotion 2016
Originaire de Montréal / Diplômée du Collège Jean-de-Brébeuf

Des nouvelles de Poly

Génie physique
3eVuxadjfp8.jpg
Liane Bernstein : lauréate de l’Ordre de la rose blanche 2016
Partager